Psychogénéalogie

(transgénérationnel)

 

© Baudouin Labrique

 

retour à laa page d'accueil de Retrouver Son Nord

 

Accès direct vers le texte sur les "Syndromes d'anniversaire"

Accès direct vers le texte sur les "Secrets de famille"

Accès direct vers le texte sur les "Signification des prénoms"

Accès direct vers le texte sur les "Constellations Familiales Intégratives"

 

Cette page est généralement classée N°1 sur Google (recherches sur le mot "psychogénéalogie"

et sur le mot "transgénérationnel")

 

"Le plus sûr moyen de tromper les hommes

et de perpétuer leurs préjugés,

c'est de les tromper dans l'enfance"
Baron d’Holbach

 

Un chapitre du livre écrit par Baudouin Labrique,

"Quand les thérapeutes dérapent" est consacré à la psychogénéalogie.

 

 

 

Contenu de cette page avec des liens directs vers les sujets :

Dernières mises à jour :¨

Résumé

Psychogénéalogie et thérapie

L'influence de nos ancêtres sur notre vie.

La naissance est au cœur des programmations transgénérationnelles.

Le choix du prénom est-il le fait du hasard ?

Le couple est aussi le reflet de telles transmissions.

¨ Syndromes des faux souvenirs en thérapie

Des outils personnalisés vous seront présentés lors des séances pour mettre au jour ces programmations

et vous permettre de vous mettre sur le chemin pour vous en libérer définitivement. 

Humour

 

 

 

"Nous sommes finalement moins libres que nous le croyons.

Pourtant, nous pouvons reconquérir notre liberté et sortir de la répétition,

en comprenant ce qui se passe, en saisissant ces fils dans leur contexte et leur complexité.

Nous pouvons enfin vivre ainsi "notre" vie, et non celle de nos parents ou grands-parents,

ou d'un frère décédé que nous remplaçons à notre insu."

C'est ce qu'a constaté le Pr Anne Ancelin Schützenberger qui a inventé, début des années 1980, le terme de PSYCHOGENEALOGIE ;

 c'est elle qui a introduit cette approche à l'Université (Nice).
 

N.B. Site PSIRAM : désinformation ! Un lien présent sur le site PSIRAM renvoie à la présente page

Ne permettant techniquement pas d'en identifier les auteurs ni de prendre contact avec eux (notamment pour pouvoir poster un droit de réponse tel que les législation Internet le permet), le site PSIRAM renvoie à cette page pour appuyer la description (inexacte et diffamatoire) qui est faite de Baudouin Labrique et notamment pour prétendre que "Baudouin Labrique est un partisan de Ryke Geerd Hamer et de la Biologie Totale" !!! Plusieurs pages de ce site (Hamer, Sabbah...) montrent qu'il n'en est rien, que du contraire et d'ailleurs deux chapitres du livre écrit par Baudouin Labrique, "Quand les thérapeutes dérapent" y sont consacrés. Cela positionne sans conteste Baudouin Labrique comme contradicteur de ces deux approches.

 

 

Ce que la psychogénéalogie apporte sur le plan thérapeutique

"C'est une méthode d'investigation extrêmement rapide. En une dizaine d'heures, on peut appréhender l'origine de certains problèmes. Mais savoir est une chose, intégrer et guérir en est une autre."       Chantal Rialland, psychothérapeute.
 

La mise au jour des valises transgénérationnelles fait partie de ce qu'offre l'approche en psychogénéalogie ; celle-ci est un des outils psychothérapeutiques faisant partie des approches systémiques, mais pas une méthode thérapeutique en tant que telle ; elle part de la constatation que le premier système auquel chacun de nous appartient et dès la conception est la famille. 
Les maux "transgénérationnels" se résolvent plus aisément à la condition non seulement de chercher, MAIS aussi de solutionner ce que PERSONNELLEMENT nous avons à comprendre, grâce à elles, au travers de ce qui nous arrive dans notre PROPRE vie. et qui se manifeste en écho au travers de situations conflictuelles, souffrantes, indésirables… Rien ne sera solutionné en profondeur si on se limite à ne recourir qu'à ce seul outil de la compréhension psychogénéalogique ; pour être efficace il doit nécessairement s'intégrer dans un processus psychothérapeutique approprié et dont le patient doit rester du début à la fin le chef d'orchestre.

Faute d'entreprendre une telle démarche voire même d'aller jusqu'au bout de ce processus thérapeutique, certains, par exemple, éduquent leurs enfants en passant d'un extrême à l'autre : ayant par exemple souffert d'une attitude (ressentie comme trop) autoritaire durant leur propre enfance, ils sont conduits alors à opter pour une éducation (ressentie comme trop) laxiste et vice versa ou avec toutes les nuances possibles entre de tels pôles. Ils veulent alors à tout prix faire échapper leur progéniture aux souffrances qu'ils ont endurés, sans se rendre compte qu'alors elle va affronter des souffrances d'une autre nature, l'excès nuisant en tout. Comme le dit Chantal Rialland, ils sont alors condamnés à reproduire ultérieurement leurs identifications d’enfant et parfois à leur insu.

Il y a donc des répétitions de scénarios qui s'expriment à l'opposé (en tout ou en partie) de ce qui avait été vécu conflictuellement dans la famille, mais qui génèrent alors d'autres conflits, parce que la situation engendrée est vécue dans la souffrance et l'impuissance. Les maladies dites héréditaires, génétiques ne sont alors que des conséquences mais pas des causes : des solutions dans un premier temps gagnantes (parce qu'on en connaît les résultats : on y a survécu et c'est cela qui compte et on est alors fidèles à ses ancêtres, suivant cette loi de "loyauté familiale invisible" qu'à découverte l'initiatrice de la psychogénéalogie Anne Ancelin Schutzenberger).

En résumé, ne pas croire que parce qu'on aurait pris conscience, voir solutionné symboliquement le conflit transgénérationnel (ex. via le bénéfice des l'outil des constellations familiales), on pourra faire l'impasse sur la résolution active du/des conflit(s) personnel en lien ( cf. "Constellations familiales, oui mais !").

Ces approches thérapeutiques sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons.

Un chapitre du livre écrit par Baudouin Labrique,

"Quand les thérapeutes dérapent" est consacré à la psychogénéalogie.

 

 

 

 

 

 

 

"Nous sommes les autres, c'est-à-dire que nous sommes devenus avec le temps ce que les autres

- nos parents, les membres de notre famille, nos éducateurs -

ont fait de nous, consciemment ou non.

Nous sommes donc toujours influencés, le plus souvent à notre insu,

par les divers systèmes dont nous faisons partie"

dixit le célèbre médecin et biologiste le professeur Henri Laborit.

 

 

Cette page est généralement classée N°1 sur Google (recherches sur le mot "psychogénéalogie"

et sur le mot "transgénérationnel")

 

 

La psychogénéalogie est une branche de la psychologie et de la psychothérapie et s'est développée dans les années 1970 par le Pr Anne Ancelin Schützenberger (Université de Nice) qui a inventé le terme de psychogénéalogie au début des années 1980.  Elle a travaillé avec le psychosociologue Jacob Levy Moreno aux USA et à repris le génogramme qui avait été créé dans les années 70 par les pionniers de la thérapie familiale (Grégory Bateson, l’école de Palo Alto…) et, qui reprend le concept de « génogramme », crée le "génosociogramme" en y incorporant  des données psychanalytiques. Dans son best-seller "Aie mes aïeux" elle écrit "Rappelons que le professeur Henri Collom a développé à Dakar (et ramené à Nice en 1978) la technique du génogramme), issue des réflexions de Moreno".

Voici la définition qu'elle donne du génosociogramme (ou génogramme) dans ce livre : "Rappelons que le génosociogramme (ou génogramme) est une sorte d'arbre généalogique fait de mémoire (c'est à dire sans recherche d'information et de documents) complété des événements de vie importants (avec leurs dates et leurs liens) et du contexte affectif (liens sociométriques, marqués par des flèches ou des traits de couleurs). Le génosociogramme (ou génogramme) n'est pas seulement un arbre généalogique situant la parentèle. Ce qui est important, c'est la façon dont l'auteur de cet arbre "fantasmatique" perçoit les personnages et les liens qui les unissent et qui le lient à ses ascendants et collatéraux et à leurs rôles. Ce sont même parfois les blancs, les trous de mémoire de la famille qui en disent long (comme les silences sur le divan) sur ce qui a été "rayé de la mémoire familiale".

"Aïe, mes aïeux!" est un livre essentiel qui a rend l'approche du transgénérationnel plus accessible à tous. La psychogénéalogie  permet de mettre au jour des événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par les ascendants d'une personne qui sous-tendent  certains troubles psychologiques, font partie des causes des maladies, de comportements souffrants inhabituels et souvent inexplicables. Anne Ancelin Schützenberger s'est fondée sur ses propres observations, et sur des concepts issus de la psychanalyse et de la systémique. La psychogénéalogie fait partie des outils utilisés en psychothérapie.      

 

Toutefois, la mise au jour des programmes transgénérationnels que la psychogénéalogie permet n'inclut pas ipso facto leur libération, leur effacement voire leur transformation "positive"; Dans son livre Jean-Pierre DUTHOIT ("Essai sur les phénomènes transgénérationnels" éd. de L'Harmettan) est aussi conscient d’un tel danger qui est de se river sur autre chose que sur le vécu du patient, et conclut aussi qu’une approche délibérément transgénérationnelle ne constitue en soi une méthode thérapeutique. En effet ce n'est que via un travail sur soi et mieux (car plus rapidement)  un accompagnement psychothérapeutique adapté permet d'arriver à vivre sa vie suivant non plus les critères que nous n'avons pas choisis et les loyautés familiales sous-jacentes, mais en conformité avec un destin que nous apprenons alors à (re)construire suivant nos stricts besoins et la recherche d'un plus grand bonheur !

 

 

 

 

"Ignorer les événements qui se sont passés avant votre naissance,

c'est rester toujours enfant."
Cicéron
 

 

"Dans "Totem et Tabou" [1913], Sigmund Freud [¨] avait déjà évoqué la possibilité d'une "âme collective" pour tenter d'expliquer une transmission de l'inconscient d'une personne à l'inconscient d'une autre personne. Mais c'est Carl Gustav Jung qui a réellement ouvert la voie d'une approche transgénérationnelle avec sa théorie de l'"inconscient collectif" auquel chacun de nous aurait accès. Puis Jacob Lévy Moreno, créateur du psychodrame, Françoise Dolto, Nicolas Abraham, Maria Törok, ou encore Didier Dumas, ont développé des théories successives et complémentaires sur les dynamiques inconscientes de la famille." (Extrait du site de "Psychologies").

* "(...) " ...le surmoi de l'enfant ne s'édifie pas, en fait, d'après le modèle des parents mais d'après le surmoi parental."

(Définition du surmoi : "Une des instances de l'appareil psychique, dont la formation résulte de l'intériorisation inconsciente de l'image d'une personne représentant l'autorité. Le surmoi exerce sur le "ça" (les pulsions) un rôle de "juge" moral et peut, dans certains cas, suite à un refoulement, occasionner des conflits facteurs de névrose.")
Définition du surmoi
 

Nos parents sont les enfants de leurs parents - qui sont eux-mêmes enfants de leurs parents, etc.- et, de génération en génération, leurs cellules respectives ont chargé des programmes issus de différents situations conflictuelles non résolues.
Or, ces situations conflictuelles non résolues de la lignée familiale continuent de s'incarner dans la biologie en se gravant sur notre empreinte au moment de la conception, et ce, tant qu'ils ne seront pas libérés, c'est-à-dire mis à conscience.
Porteurs de toute une histoire généalogique, nous en sommes l'aboutissement ou plus précisément la résultante: chacun de nous est le «creuset» de la totalité de ces mémoires.


Nous restituons la mémoire de notre généalogie. À partir de l'analyse de la structure de notre Empreinte, nous pouvons libérer ces conflits ancestraux par une mise à conscience de ces mémoires enfouies qui permet la transmutation de leurs énergies. Nous comprendrons alors qu'en faisant un travail sur soi, nous le faisons non seulement pour nous-même, en tant qu'individu, mais pour toute notre lignée familiale puisque, plus nous prenons conscience, plus nous exprimons ce qui est inscrit en nous, et plus nous allégeons le poids de ce que nous transmettons aux générations qui suivent. 


Cette libération de conflits concerne aussi bien notre ascendance que notre descendance. En effet, lorsque nous prenons conscience d'un conflit personnel, nous le déprogrammons pour nos enfants, mais également pour nos parents, nos grands-parents, etc.. et par extension, bien au-delà de notre seule lignée familiale. Chacune de nos actions individuelles agit sur toute notre généalogie, que nos ascendants soient encore de ce monde ou non, car encore une fois tout ceci est à lire hors du temps."

Jean-Philippe Brébion «L'Empreinte de naissance» Éditions Quintessence 2004 (p. 178).
 

 

 

 

Une des lois pour la survie du troupeau (humain également) est de rester groupé :

« l’union fait la force » (devise de la Belgique). Merci à Michèle Dutrannois

pour cette très belle photo qui a été prise dans les hauteurs du village de Digonera

au sud - ouest de Cortina (Dolomites-Italie) le 31 août 2008..

 

 

AIE, MES AIEUX ! 

 

Anne Ancelin Schützenberger, psychothérapeute, a démontré depuis plus de vingt ans, que le maillon que nous constituons chacun dans la chaîne des générations passées, traduit involontairement des «données» souvent souffrantes ;  celles-ci appartiennent au moins à une personne précise du passé de notre famille, qu’il est possible d’identifier avec précision. Elles sont gouvernées par la "loyauté familiale invisible qui rendue alors visible par des prises de consciences avec l'aide éventuelle d'un thérapeute, peuvent alors être désactivées.

La mise au point d’un arbre psychogénéalogique personnel, constitue le «génosociogramme (ou génogramme)». Il exprime alors de manière évidente ces liens au travers des mêmes événements répétés de génération en génération. Les prénoms, le couple, la naissance, les syndromes d’anniversaire, les secrets de famille etc. sont aussi tous révélateurs de cette programmation venant du passé.  

Qui a choisi nos prénoms ? Est-ce vraiment par hasard ? Pourquoi nous avoir donné tel parrain et telle marraine ? Que nous apprennent nos prénoms au sujet de nos programmations de naissance ? Sont-ils en harmonie avec qui nous sommes vraiment ? Quels sont les messages des familles de nos parents qu’ils renferment ?  

 

Avant notre  naissance, nous nous trouvons au cœur des programmations de nos parents et de leur famille respective ; à notre naissance, nous avons dû inconsciemment les accepter, comme un contrat sine qua non. Cependant, elles vont  souvent à l'encontre de qui nous sommes vraiment. Par la suite, nous répétons, avec nos proches, conjoint ou enfants, des scénarios qui ne correspondent donc pas à notre moi profond. Il s’ensuit beaucoup de frustrations et de souffrances incomprises. 

 

 

Qu’à à nous dire notre couple ? Nous choisissons souvent un conjoint qui, à l’expérience, semble ne pas nous convenir du tout. Là non plus le hasard n’existe pas. Que de souffrances répétées, que de séparations douloureuses pourraient être évitées si nous comprenions réellement le sens de ces unions conjugales. Regarder à la fois dans nos enfances respectives et nos familles propres est toujours une source de multiples libérations. Les événements qui suscitent ces souffrances renferment en eux-mêmes autant de messages et d’outils libérateurs, mais faute d’en être conscients, les mêmes plats sont resservis inlassablement.  

 

Les secrets de famille pèsent sur tous les descendants tant qu’ils n’ont pas été dévoilés. Ils sont source de souffrances tant que nous n’avons pas réussi à nous rendre compte de leur existence ; d’autre part, ils occupent une grand partie de notre attention psychique et de ce fait, ils ne nous permettent alors pas de pouvoir nous réaliser vraiment tels que nous sommes. (lire le dossier remarquable réalisé par Alternative Santé et qui comprend une interview de Serge Tisseron).

 

 

 

 

Quant aux syndromes d’anniversaire ou répétition transgénérationnelle de divers événements à des dates anniversaires, ils sont des poteaux indicateurs pour nous dire de qui nous reproduisons le programme et de quelles façons ou encore quel est la situation conflictuelle non résolue ou, tout simplement, quelle(s) personne(s) nous recopions le vécu parmi nos ascendants.       

 

 

De quels ancêtres avons-nous donc reçu pour mission de payer les « fautes » ? Comment pouvons-nous nous en libérer définitivement ? Comment potentialiser aussi ce qu'ils renferment de positif ?  

Il s'agira surtout à faire prendre conscience de ces dettes et sera une invitation à s’interroger sur notre famille et les répercutions personnelles inconscientes, inscrites dans notre subconscient. En investiguant plus loin, le but sera enfin d’acquérir plus de liberté dans les choix de notre vie en nous dégageant de notre passé transgénérationnel.

 Il y a aussi des familles dans la famille (les ordres des fratries) qui sous-tendent la plupart du temps ces transmissions de génération à générations.

 

Des outils personnels vous seront présentés lors des séances pour mettre au jour ces programmations et vous permettre de vous mettre sur le chemin pour vous en libérer définitivement. 
Ici comme ailleurs, la re - connaissance est d’abord primordiale. Ce n’est qu’ensuite, que nous pourrons en connaissance de cause mettre au point notre propre stratégie libératrice.
Comme le dit très bien Chantal Rialland : "sans prise de conscience, sans travail sur soi, nous sommes condamnés à reproduire ultérieurement nos identifications d’enfant. Parfois à notre insu."

On pourra actualiser en profondeur les éléments de découvertes présentés et mettre en place des techniques et des outils simples pour pouvoir arriver enfin à effacer toutes ces « mémoires » souffrantes et limitantes inconscientes, inscrites dans notre subconscient. Le but étant enfin d’acquérir plus de liberté dans les choix de notre vie en nous dégageant de notre passé transgénérationnel.

 

Lire aussi :  

     -  "QUAND L’AUTRE VIT EN SOI…" (Greffe d’organe et mémoire cellulaire

     -  Secrets de famille, confidentialité et thérapies : par le Dr Jean Yves Hayez, pédopsychiatre,

        docteur en psychologie, responsable de l'Unité de pédopsychiatrie aux Cliniques Universitaires Saint  Luc (Bruxelles)

     - La "mémoire" génétique d'un événement peut traverser les générations : reconnaissance scientifique de ce qu'apporte

        notamment la psychogénéalogie en fait.
 

Voir aussi la liste des livres et les sites Internet sur le sujet.

Prendre connaissance d'infos intéressantes sur la généalogie.

Syndromes des faux souvenirs en thérapie : "Le risque d'induction de syndrome des faux souvenirs en thérapies basées sur la psychogénéalogie a également été souligné. Il est toutefois le fait de thérapeutes sans doute inexpérimentés, ou ne respectant pas une déontologie élevée qui implique, entre autres, les contraintes incontournables d'une vraie relation d'aide (par nature neutre). "

 

 

« Ce qui n’a pu se mettre en larmes et en mots s’exprime ensuite par des maux, faute de mots pour le dire. »

(Anne Ancelin-Schützenberger)
 

« Le temps des ancêtres, c’est le temps de l’origine de l’espèce ; c’est aussi le temps du projet dans la cellule vivante :

projet de la conception comme aussi de la maladie.

Les anciens Chinois considéraient qu’un « mandat » était donné par le Ciel, dans la filiation aux ancêtres,

et qu’il passait à travers l’existence singulière de chacun d’entre eux.

Ce mandat passe donc à travers moi, l’ultime descendant, vivant aujourd’hui, ici et maintenant ;

mais c’est bien moi qui décide de mon destin, de la manière dont je vais l’honorer. »
(Carole Labédan)

 

retour haut de page

 

AÏE, MA NAISSANCE ! 

 

« Le sens de la vie personnelle est de retourner à l'enfance,

 ou plutôt de faire apparaître à nouveau l'enfant qui jamais n'a disparu. »

Georg Groddeck

 

"Pour se connaître, nous avons besoin du miroir de l’autre. Si notre mère nous dit que nous sommes une petite fille désagréable,

pas jolie ou pas intelligente, nous nous identifions complètement à ses projections." Chantal Rialland.


 

"Une grande partie des thérapeutes offrent des thérapies comportementales pour combattre les symptômes des patients

sans chercher leurs significations et leurs causes, parce qu’ils sont persuadés qu’elles sont introuvables.

Pourtant, dans la plupart des cas elles le sont mais elles sont toujours cachées dans l’enfance,

et rares sont les personnes qui veulent la confronter. " Alice Miller
 


 

Vous vous trouvez au cœur des programmations de vos parents et de leur famille respective ; à votre naissance vous avez dû inconsciemment les accepter, comme un contrat sine qua non. Cependant, elles vont  souvent à l'encontre de qui vous êtes vraiment. Par la suite, vous répétez, avec vos proches, conjoint ou enfants, des scénarios qui ne correspondent donc pas à votre moi profond. Il s’ensuit beaucoup de frustrations et de souffrances incomprises.

 

Des outils personnels vous seront présentés lors des séances pour mettre au jour ces programmations et vous permettre de vous mettre sur le chemin pour vous en libérer définitivement. 

 

Plus de détails.

 

Voir aussi la liste des livres et les sites Internet sur le sujet.

 

retour haut de pageNaissance de Venus par William Bouguereau

AÏE, MON PRENOM ! 

 

Qui a choisi mon ou mes prénom(s) ? Est-ce vraiment par hasard ? Pourquoi m’avoir donné Tél. parrain et telle marraine ? Que nous apprennent nos prénoms au sujet de nos programmations de naissance ? Sont-ils en harmonie avec qui nous sommes vraiment ? Quels sont les messages des familles de nos parents qu’ils renferment ? De quels ancêtres avons-nous reçu pour mission de payer les « fautes » ? Comment peut-on s’en libérer définitivement ? Comment potentialiser aussi ce qu'ils renferment de positif ?

Plus de détails.

 

Des outils personnels vous seront présentés lors des séances pour mettre au jour ces programmations et vous permettre de vous mettre sur le chemin pour vous en libérer définitivement. 

 

Voir aussi la liste des livres et les sites Internet sur le sujet.

 

Découvrez aussi les pages qui vous permettront  de décoder vous-même votre propre prénom ;

Recevez des pistes de décryptages de vos prénoms

Vous pouvez découvrir encore des exemples de sens cachés au travers d'autres prénoms

et d'autres exemples encore.

 

 

retour haut de page

 

AÏE, MON COUPLE !  : COMMENT CONSTRUIRE SON COUPLE IDEAL

 

Nous choisissons souvent un conjoint qui, à l’expérience, semble ne pas nous convenir du tout. Là non plus le hasard n’existe pas. Que de souffrances répétées, que de séparations douloureuses pourraient être évitées si nous comprenions réellement le sens de ces unions conjugales. Regarder à la fois dans nos enfances respectives et nos familles propres est toujours une source de multiples libérations. Les événements qui suscitent ces souffrances renferment en eux-mêmes autant de messages et d’outils libérateurs, mais faute d’en être conscients, les mêmes plats sont resservis inlassablement.

 

Lien vers le chapitre COUPLE

 

Lire l'interview de Didier Dumas à propos du lien existant entre la sexualité et le transgénérationnel.

 

Quel est le destin d'un enfant né, hors mariage,

de parents qui se sont senti obligés de se marier ensuite ?

 

 

 

Le travail d'auto-libération que je propose sous forme de séances ; il vous permettront d’affiner cette analyse en découvrant encore d’autres clés essentielles.
Des outils personnels y seront expérimentés directement et optimisés dans le but de nous conduire à notre auto-libération complète.
Une plus grande joie de vivre naîtra et sera alors l’expression de s’être enfin “retrouvé” ; en effet, nous pourrons alors consacrer toute notre énergie à la personne qui est la plus importante pour nous, c’est à dire nous-même !
De cette façon, nos descendants pourront aussi être libérés de ces lourdes chaînes invisibles.

Il est important de s'occuper de soi pour devenir plus libre, plus heureux ; car, comme le dit Chantal Rialland :

 

            « Sans prise de conscience, sans travail sur soi, nous sommes condamnés à reproduire

                ultérieurement nos  identifications d’enfant. Parfois à notre insu.
                Certains ont choisi de faire tout le contraire de leur famille.
                Malheureusement, vivre le contre-scénario, c’est encore vivre en fonction du scénario.
                Prendre le contre-pied, ce n’est pas accéder à la liberté d’être soi-même, c’est agir à l’inverse

                en étant constamment dans la comparaison.
                L’aventure d’une vie humaine, c’est avant tout l’aventure de la conscience.
                Plus nous devenons conscients, plus nous devenons libres.
                Plus nous choisissons notre vie au lieu d’obéir à nos programmations,
                plus nous épanouissons notre être unique, indépendant, autonome.
                Plus nous sommes épanouis, plus nous épanouissons les autres ».

                CHANTAL RIALLAND  : «Cette famille qui vit en nous ». Ed. Lafont & Ed. Marabout.

                (ouvrage très accessible et à la portée de tous)
                (cliquez ici pour obtenir le texte séparé)

 

Suivant l’observation empirique et qui ne pourra jamais être en pareilles circonstances scientifique au sens moderne du mot (impossibilité de reproductibilité), voici ce qu’on peut observer par rapport à la survenance de maladies.

Les maladies dites génétiques sont en fait des somatisations de situations conflictuelles non résolues pouvant remonter jusqu'à la quatrième génération dans la famille (plus de détails concernant la manière dont se forgent les maladies cf. psychobiologie).  La thérapie génique est en effet basée sur de véritables dogmes scientifiques. Voir ce qu’en a démontré et sans conteste le Pr Jacques Testart (INSERM).

L'utilisation du verbe « pouvoir » implique que ce n’est qu’une possibilité, car cela ne pourra concerner que tel ascendant, éventuellement. Il faudra sine qua non  que dans le vécu du descendant concerné, se trouvent alors des situations conflictuelles non résolues qui auraient la propriété de réactiver la mémoire transgénérationnelle en résonnance.

 

 

Chacun, quelle que soit sa vie, devrait faire tout ce qui était en son pouvoir pour se débarrasser de ses
propres fardeaux et malédictions afin de ne pas avoir à les charger, à l’instant de quitter ce monde, sur
le dos de son propre fils... Nos peines ne s’effacent pas avec nos existences, elles demeurent vivantes
et nos enfants en héritent aussi naturellement que l’on hérite d’un terrain ou d’une maison lézardée.
(Les 7 plumes de l’aigle - Henri Gougaud)

 


Henri Gougaud

(pour découvrir ses Contes)

 

 

Ce que la psychogénéalogie apporte sur le plan thérapeutique

"C'est une méthode d'investigation extrêmement rapide. En une dizaine d'heures, on peut appréhender l'origine de certains problèmes. Mais savoir est une chose, intégrer et guérir en est une autre."       Chantal Rialland, psychothérapeute.
 

La mise au jour des valises transgénérationnelles fait partie de ce qu'offre l'approche en psychogénéalogie ; celle-ci est un des outils psychothérapeutiques faisant partie des approches systémiques mais pas une méthode thérapeutique en tant que telle ; elle part de la constatation que le premier système auquel chacun de nous appartient et dès la conception est la famille. Les maux "transgénérationnels" se résolvent plus aisément à la condition non seulement de chercher, MAIS aussi de solutionner ce que PERSONNELLEMENT nous avons à comprendre, grâce à elles, au travers de ce qui nous arrive dans notre PROPRE vie. et qui se manifeste au travers de conflits en écho… Rien ne sera solutionné en profondeur si on se limite à ne recourir qu'à ce seul outil et qu'on ne s'occupe alors que des origines familiales des maux ; pour être efficace il doit nécessairement s'intégrer  dans un processus psychothérapeutique approprié et dont le patient doit rester du début à la fin le chef d'orchestre.

Faute d'aller jusqu'au bout de ce processus thérapeutique, certains, par exemple et au mieux, éduquent leurs enfants en passant d'un extrême à l'autre ayant souffert d'une attitude (ressentie comme trop) autoritaire durant leur propre enfance, ils sont conduits  alors à opter pour une éducation (ressentie comme trop) laxiste et vice versa ; ils veulent alors à tout prix faire échapper leur progéniture des traitements qu'ils ont endurés, sans se rendre compte qu'alors elle va affronter des souffrances d'une autre nature, l'excès nuisant en tout. Comme le dit Chantal Rialland, ils sont alors condamnés à reproduire ultérieurement leurs identifications d’enfant et parfois à leur insu.

Il y a donc des répétitions de scénarios qui s'expriment à l'opposé de ce qui avait été vécu conflictuellement dans la famille, mais qui révèlent alors d'autres conflits, parce que la situation engendrée est vécue dans la souffrance et l'impuissance. Les maladies dites héréditaires, génétiques ne sont alors que des conséquences mais pas des causes  : des solutions gagnantes (parce qu'on en connaît les résultats : on y a survécu et c'est cela qui compte et on est alors fidèles à ses ancêtres, suivant cette loi de "loyauté familiale invisible" qu'à découverte l'initiatrice de la psychogénéalogie Anne Ancelin Schutzenberger).

En résumé, ne pas croire que parce qu'on aurait pris conscience, voir solutionné symboliquement le conflit transgénérationnel (ex. via des constellations familiales ou des actes symboliques dirigés vers la famille), on pourra faire l'impasse sur la résolution du conflit personnel en lien.  cf. "Constellations familiales, oui mais !"

Ces approches thérapeutiques sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons.

Un chapitre du livre écrit par Baudouin Labrique,

"Quand les thérapeutes dérapent" est consacré à la psychogénéalogie

 

 

 

Ce qui expliquerait la survenance des maladies :

Ce qui se passe lorsque la peur de... (exemple : attraper une maladie) ne se résout pas.

Un cas surprenant : un cytomégalovirus qui fait une volte-face étonnante !

D'autres cas de mal-à-dire qui se forgent dans le ventre maternel.

Les hamsters enfumés (tabac) attrapent-ils le cancer

Le cerf qui perd son territoire et l'infarctus ?

"Le langage de la guérison" (J.-J. Crèvecoeur)

Ce qui se passe lorsqu'une brebis s'égare.

Ne vous agrippez pas à la grippe !

 

 

 

Là où la psychobiologie moderne rentre en résonance avec les médecines primitives :

       "Que notre vie intérieure s’enlaidisse et nous risquons fort de tomber malades ? (...)

 On sait bien que les traumatismes affectifs, les ruptures, les non-dits graves, les amertumes, les haines…

         sont autant de “laideurs intérieures”, qui provoquent notamment des cancers" :

"Les Clés de la santé indigène" (Jean-Pierre Barou & Sylvie Crossman aux éd. Balland)

 

En savoir plus sur la psychobiologie.

 

 

retour à la page d'entrée de ce site

 

 

 

 

 

Cette page est généralement classée N°1 sur Google (recherches sur le mot "psychogénéalogie"

et sur le mot "transgénérationnel")

 

 

----------------------------

 

 

humour

HUMOUR

 

 

 

Sacha d'Etang - Photos du journal | Facebook
 

 

-------

----------------------------

 

 

                                                           Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord

                Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille  -  Habitat  - Développement personnelel

  envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

                                                                             Pour être informé des nouveautés via la NEWSLETTER,

                                                                                                                                  laissez-nous votre adresse

                                                                                                                                             en cliquant ici

                                                                                                              et en envoyant tel quel le message, c'est tout !

 

                                                                                                  Si vous voulez faire connaître ce site à des connaissances,

                                                                                             avertissez-les en cliquant ici et envoyez leur tel quel le message

                                                                                                                      ou avec un petit mot d'accompagnement.

 

                                                          Découvrir ce que nous proposons en séance

 

                                                                                                       retour à laa page d'accueil

 

 

Contenu de cette page avec des liens directs vers les sujets :

Dernières mises à jour :¨

Résumé

Psychogénéalogie et thérapie

L'influence de nos ancêtres sur notre vie.

La naissance est au cœur des programmations transgénérationnelles.

Le choix du prénom est-il le fait du hasard ?

Le couple est aussi le reflet de telles transmissions.

¨ Syndromes des faux souvenirs en thérapie

Des outils personnalisés vous seront présentés lors des séances pour mettre au jour ces programmations

et vous permettre de vous mettre sur le chemin pour vous en libérer définitivement. 

 

Humour