MOBILITE VERTE

 

le choix d'une voiture électrique est devenu (2018)

le meilleur choix écologique

mais aussi financièrement le plus intelligent !

(Belgique)

 

 

 

 

 

 

Vous êtes sur le site de Retrouver Son Nord

Centre de diffusion et de promotion du mieux-vivre

(Développement personnel & Psychothérapies)

Boulevard du Nord, 15   6140 Fontaine-l'Evêque (Belgique)

envoyer un courrier à  Retrouver son Nord- fb140104@skynet.be

 

                                                                                   

Liens vers les autres principaux chapitres :

 -  Santé  - PSYCHOBIOLOGIE   -  Dépendances  -  Couple  -  Famille

-  Habitat   -   Développement PERSONNEL & PSYCHOTHERAPIES -  YOGA

photo

 

 

La Nissan Leaf est la voiture électrique la plus vendue au monde.

Le hasard a voulu qu'une feuille de marronnier se dépose sur le becquet arrière.

(Leaf veut dire feuille en anglais)

 

Record de consommation moyenne (juillet et août 2019) : 8,5 kWh/100km

ce qui permet alors une autonomie de > 300 km par plein

(Batterie de 30 kWh dont 27,5 utiles)

(en effet l'ordinateur de bord affiche toujours une estimation sous-évaluée).

Bien en deçà de l'électricité nécessaire pour produire une quantité équivalente

de carburant fossile (destiné à être consommé par une voiture thermique)

 

Retour au menu de cette page

 

 

 

-----------------------------------------

 

cachees

 

 

N.B. Pour une lecture correcte il faut supprimer les barres obliques des unités de mesures !

 

« Les consommations énergétiques cachées des véhicules thermiques »

« La consommation d’énergie nécessitée pour la production, le raffinage, le transport et la distribution de la quantité de carburant que consomme une voiture thermique pour parcourir une certaine distance correspond à plus de la moitié de l’électricité utilisée par un véhicule électrique pour parcourir cette même distance. »   (Source)

En fait , une VE moyenne peut parcourir plus encore de KM et surtout si on la conduit en mode ECO et Mode B (freinage régénératif), ce qui diminue aussi l'usure des pneus et des plaquettes (le Net regorge d'exemples de remplacement des plaquettes après 130.000 km...). Voir cet autre tableau juste en dessous.

 

Retour au menu de cette page

 

 

 

 

menu

Contenu de cette page avec des liens directs vers les sujets

Dernières mises à jour :¨

(VE = voiture électrique / VT = voiture thermique)

 

Le choix réfléchi d'une voiture
 News

Une BD pour démonter les arguments contre la VE

¨ « J’ai fait le choix de rouler à l’électricité solaire »

¨ Optimiser la durée de vie de la batterie d'une VE

¨ Acquérir une VE plutôt que des batteries chez soi est bien plus rentable

¨ Acquérir une VE est un bien meilleur investissement financier que celui d'une VT


 

 

avis librement exprimés sur ce site et ses partenaires

 

envoyer un courrier à  Retrouver son Nord

 

 

 

 

 

 

 

et encore sur base d'une consommation de 20 kWh/100 ce qui est un maximum que je n'au jamais pu atteindre (pour une VE moyenne)

En réalité cela va de à peine la moitié (sans chauffage etc.) à max. 1,6 fois (chauffage etc.)

 

Source http://acti-ve.org/  et page FB Voiture Electrique (Thierry Ziegler)

 

Malgré cela, en Belgique "sur les 7.533.172 véhicules du parc total, les électriques ne représentent que 0,2%" (2018) !!!
 

 

autarcie

 

 

choix

Le choix réfléchi d'une voiture

 

 

 

 

 

Nous avons choisi !

 

 

 

Le véhicule électrique n'est plus une question écologique,

c'est une question de bon sens économique".

(Pr Damien Ernst)

 

 

Le choix réfléchi (économique et environnental) et donc de bon sens d'une voiture passe désormais (début 2018) en Belgique prioritairement par la case électrique. Sans doute, que, vu les bonus présents ailleurs (mais toujours pas en Belgique francophone ni à Bruxelles), c'était déjà le cas ailleurs depuis longtemps...

 

En effet, il est donc plus intéressant depuis le début 2018 d'acquérir une voiture électrique (VE) d'occasion que toute autre voiture de modèle correspondant (c'est notamment le constat du magazine belge des consommateurs Test-Achats). De plus, en 2020, une voiture électrique neuve constituera aussi un choix optimal et mieux encore, si elle est alimentée par de l'énergie verte et par exemple photovoltaïque (via des économies importantes mais sans se priver, comme nous l'avons fait, comme en attestent les relevés journaliers effectués : c'est un pas que Retrouver Son Nord vient déjà de franchir (avril 2018) !

 

Voitures neuves :

 

* "Test- Achats a demandé à un bureau d’étude spécialisé de comparer et mettre en parallèle tous les coûts d’utilisation des voitures selon leur motorisation, tout en tenant compte des exigences européennes qui vont vers davantage de sévérité en termes de pollution. L’hypothèse étant également que ce véhicule connaîtra trois propriétaires successifs (qui rachètent à la valeur du marché) durant une vie d’environ 16 ans.

Que coûtera, par exemple, une petite familiale achetée en 2020 en Wallonie pour les propriétaires successifs? Dans sa version essence, la note finale atteindra près de 65.100 €. Un chiffre qui descend à 60.500€ pour une hybride essence rechargeable, qui remonte à 62.200 € en version diesel, et retombe à 59.300 € dans son modèle hybride diesel rechargeable. Et pourtant, c’est bien le modèle électrique qui décroche la palme, avec un montant de 57.100 €, soit 8.000 € de moins que l’essence."

Selon Leo Muyshondt, "le moment où la voiture électrique reviendra moins cher pour le premier propriétaire qu’une voiture comparable à essence se situe entre 2020 et 2025 en Flandre, contre 2025 à 2030 en Wallonie".

(Source)

 

* « [.. .] le coût kilométrique global des A-EV (voitures électriques autonomes), sera 10 fois inférieur à celui des voitures thermiques classiques d’ici 5 ans [2022].
Il faut d’ailleurs rappeler qu’une étude réalisée par RethinkX montre que le prix de revient kilométrique d’une Renault Twingo thermique est actuellement de 56 c€, contre seulement 13 c€ par kilomètre pour une Tesla S !
»

(Source)

 

* Le coût kilométrique se situe déjà au bas mot au quart du prix de celui d’une VT ; cela ne va que s’amplifier vu la montée bien plus rapide des prix des carburants fossiles par rapport à celui de l’électricité :

Retour au menu de cette page

 

Situation en France depuis 1960

(Source)

 

 

* « […] selon les prévisions, d’ici 2022, le prix d’une voiture électrique correspondra à celui d’un modèle à moteur à combustion équivalent. »

(Source)

* 2025 : les VE seront moins chères que les VT

(Source)

 

tour

Le choix d'une voiture électrique d'occasion est dès à présent (2018) le meilleur choix et même sans tenir compte du gain environnemental. Pour quelles raisons donc se priver de gagner sur les deux tableaux ?

 

Début janvier 2019, une banque belge (BNP Fortis Paribas) offre un prêt vert à moins de 1% d'intérêts annuels d'un montant entre 1.250 euros à 50.000 euros pendant une durée d’amortissement de 12 à 120 mois ! Les banques Argenta et Beobank feraient encore mieux encore (voiture neuve ou occasion) !

Rendez-vous compte qu'alors pour une VE d'occasion à 20.000€, et pour 15000 km/an, en Belgique, le gain en carburant est alors de 120€ par mois et donc pour un prêt de 168€, le propriétaire ne devra débourser que moins de 50€ par mois pour la financer, et en plus moins d'entretiens, assurance moins chère, usure des freins et de pneus moindre etc... et moins de pannes, sachant qu'une VE c'est 100 fois moins de pièces mobiles qu'une VT !!!! Pour une VE de 40.000€ cela monte à moins de 360€ par mois ; le gain sur le coût au km (6,6 L/100 versus 13 kWh/100) à raison de 15.000 km/an, est de 90 € par mois et donc une mensualité qui revient en fait à 270€ (120 mois) et sans compter les taxes (mise en circulation et annuelle) et les entretiens nettement moins chers ! (Prix Belgique)
 

Retour au menu de cette page

C'est ce que le Pr Damien Ernst (Université de Liège)  prédisait à juste titre pour 2018 :

 

La voiture électrique est-elle rentable ?

Voiture moins chère, moteur moins cher… le handicap de la voiture électrique reste encore le coût de sa batterie encore très coûteuse. Ici encore, la réponse se cache dans les calculs.

Le coût d’utilisation de la batterie diminue pour passer sous les 100 euros par kWh, affirme Damien Ernst. Soit 8.000 euros pour une batterie de 80 kWh. A 1,3 euros le litre de carburant, un plein électrique coûte près de trois fois moins cher (une réduction de 60%). Damien Ernst estime la récupération du prix de la batterie en 5 à 6 ans.  Et selon lui, dès 2018, le coût d’une voiture électrique sera moins élevé que celui d’une voiture ou diesel.

 

Chiffres pour la France - Source : l'excellent site acti-ve.org  

 

 

Retour au menu de cette page

 

 

EN CONSEQUENCE, DITES-MOI POUR QUELLES RAISONS DONC

ATTENDRIEZ-VOUS ENCORE

AVANT DE TROQUER VOTRE ACTUELLE VOITURE THERMIQUE

POUR UNE VOITURE ELECTRIQUE ?

 

 

 

De plus, voici encore de quoi vous convaincre à franchir le pas :

 

 

En effet, voici les atouts entre autres financiers d'une VE à prendre en compte :

- le prix d'achat ; certes élevé mais contrebalancé par une valeur de la revente élevée ce qui amortit le surcoût de l'achat

- pas de période de rodage

- silence de conduite incomparable

- tenue de route exceptionnelle ; pas de roulis, la voiture ne se penche pas dans les virages, grâce à un centre de gravité

      très bas (les batteries sont disposées sous le plancher)

- les frais d'entretien : deux cents euros en moyenne  par an et donc sans doute moins de 20% de ce que coûte

      une voiture thermique(VT) (essence, diésel, gaz)  : pas d'huile moteur ni de boîte, de filtre à huile, de courroies,

      de pot d'échappement, de bougies, de joint de culasse... à remplacer et autres sources de pannes parfois graves

- les amortisseurs ainsi que les accessoires (ex: air-conditionné) sont à peu près les seuls

      dont les coûts d’entretien seront identiques à ceux d'une VT

- certains fournisseurs d'électricité offre un prix réduit pour recharger les batterie et qui peut aller jusqu'à 50%

      du prix habituel

- une longévité bien plus importante (plus de 600.000 km) et nettement moins de casse moteur possible...

    (très peu de pièces en mouvement : 100 fois moins en fait que pour une VT et donc 100 fois moins de risque de pannes !)

- une voiture électrique n'engendre aucune vibration à l’arrêt: le moteur ne sollicite alors aucune pièce de la voiture ;

      en conséquence, les différentes composantes de la voiture fatigueront donc bien moins vite

- usure moindre des plaquettes de freins (4 fois moins d'émission de particules fines) et des pneus :

     grâce au mode ECO et au mode de freinage sur le moteur  (qui en plus recharge la batterie)

- un coût kilométrique en carburant de > 80 % inférieurs à celui d'une VT, voire inexistant si (comme nous)

       vous utilisez de l'électricité photovoltaïque

- une taxation réduite au minimum : la taxe de mise en circulation plafonnée à 61,50€ et la taxe de circulation réduite à 77,35€

      en Wallonie

- lorsqu'un employeur belge offre une voiture de société électrique, l'avantage de toute nature (ATN) sera réduit

      puisqu’un véhicule électrique n’émet pas de CO2

- des frais d'assurance 5 à 50% moins cher qu'une VT et pas de taxe Eco malus.

- plus d’espace pour les passagers ou vos bagages

- l'absence d’un énorme moteur à combustion permet également de dégager de l’espace supplémentaire

      (les batteries  se trouvent dans le plancher, où elles n’occasionnent aucune perte de place utile.

- le chauffage est déclenché immédiatement (il ne faut pas attendre que le moteur soit chaud)

- plus aucune odeur en roulant ni dans le garage

- voiture plus fraîche par temps chaud du fait de l'absence de chaleur produite par le moteur

- possibilité (moyennant équipement complémentaire) d'utiliser la voiture comme générateur de secours en cas

      de panne de courant à la maison ; à terme, pour les prosumers, (suite à  la suppression du compteur qui tourne à l'envers)

      la possibilité de stocker l'électricité excédentaire la consommer lorsque la production s'arrête

     (la nuit, par exemple) :  système V2H (vehicle-to-home)

- des études et des enquêtes montrent  que leurs conducteurs de VE sont moins stressés (rythme cardiaque plus stable

      et plus lent, plus attentifs, plus heureux  et avec un risque d’accident réduit : les VE sont d'ailleurs moins impliqués

      dans un accident que les VT (d'où les réductions de primes d'assurance !). En plus d'être favorable à la santé physique,

      sa conduite l'est aussi pour la santé mentale !

- savez-vous : qu'avec les kWh nécessaires pour transformer le pétrole en carburant une VE parcourt 100 km,

    qu'une VE émet moins du douzième de CO& au km qu'une VE, qu'il y a un nombre considérable de terres rares

    dans les filtres à particules des VT alors qu'il n'y en a pas dans les VE, que le recyclage des batteries est total ?!

- "les véhicules à essence suscitent de plus en plus de conflits dans le monde… car ils ont besoin de pétrole" et donc

 guerre

  "Pas de guerre pour ma Leaf"! :

 

Image captée sur l'excellent site http://acti-ve.org 

 

Pas de conflit pour faire le plein

Je suis de près et analyse les enjeux géopolitiques internationaux de l’énergie depuis mes années à l’université. J’ai ainsi tenté depuis plus de 30 ans de comprendre et de décortiquer de nombreux conflits liés aux hydrocarbures: Koweït, Irak, Iran, Afghanistan, Venezuela, Bolivie, Niger, Soudan, etc.… jusqu’au Québec et en Alberta.

C’est après avoir vu et compris l’ampleur des ravages de notre funeste addiction aux hydrocarbures des points de vue écologique, économique, géopolitique, humanitaire et en santé que je me suis engagé envers l’environnement, la diminution de notre dépendance aux hydrocarbures et l’électrification des transports.

Je sais qu’en roulant électrique, je risque beaucoup moins de contribuer à mettre des pays sans dessus dessous comme c’est le cas avec un véhicule qui a besoin de pétrole pour avancer.

Imaginez un monde où il n'y aura plus de VT, le pétrole perdra alors tout son intérêt et ne sollicitera donc plus les convoitises des multinationales et à leur remorque les "grands" Etats ! (Grands en taille mais pas en sagesse !)
Ce n'est pas si loin d'ici car certains pays ont déjà programmé à terme l'interdiction des VT.

 

"La Nissan Leaf a permis d’économiser 650.227 tonnes de CO2,

soit l’équivalent des émissions annuelles de 92.000 foyers américains."

(Source : Acti-Ve)

 

Retour au menu de cette page

 

- the last but not least : rouler en VE c'est aussi participer à limiter le réchauffement climatique mais aussi sauver des vie :

   "La pollution de l’air responsable de 7 millions de morts par an selon l’OMS  [...] loin devant le sida, la tuberculose

     et le diabète réunis." !




 

N.B.

1. Un véhicule électrique d’occasion est garanti lorsqu’il est acquis auprès d’un professionnel de la vente d'autos d’occasion ou d’une concession. Il est courant de trouver une voiture électrique d'occasion affichant moins de 10.000 km au compteur et dans une fourchette de prix entre 9.000 et 20.000€.. (Site du marché de l'occasion MACALEO)

2°  Découvrir l''autonomie d'une voiture électrique (VIDEO)

 

 

2. À l’impôt des sociétés (autres qu'individuelles), vous obtenez aussi d'autres avantages financiers importants : " les frais généraux liés à un véhicule électrique (amortissement, entretien, assurance, etc.) ne sont pas soumis à une limitation de déductibilité fiscale, contrairement à une voiture diesel ou essence dont la déductibilité des frais est fonction du taux d’émission de CO2. Mieux encore, la majeure partie de ces frais sont déductibles à 120 % depuis le 1er janvier 2010. Cette déductibilité accrue de 20 % est cependant conditionnée au respect de la « condition d’intangibilité ». C’est-à-dire qu’elle est conditionnelle et temporaire. Conditionnelle, tout d’abord, car elle doit être affectée (et le rester) à un compte de réserve libre d’impôt. Temporaire, ensuite, parce que cette réserve sera imposable au plus tard lors de la dissolution et de la liquidation de la société". (Suite)

 

Début avril 2018, nous avons franchi le pas : nous avons acquis une VE (voir photo) qui en plus est exclusivement alimentée en électricité photovoltaïque (grâce à des réductions de consommation opérées notamment sur la cuisson électrique).

"On estime qu’en Belgique, l’impact d’un véhicule électrique sur le climat est 4 fois moindre par rapport à un véhicule comparable classique quand il est rechargé la journée, et 5 fois moindre quand il est rechargé la nuit, avec de l’électricité essentiellement d’origine nucléaire, sans émissions de CO2. Si l’on recharge avec de l’électricité éolienne par exemple [et donc aussi photovoltaïque], l’impact est 13 fois moindre que pour les voitures classiques. Par contre, si l’électricité est produite à partir d’hydrocarbures ou de charbon, l’impact est le même. Les émissions de particules fines sont 4 fois moindres, et les émissions de N0x, rendues fameuses par l’affaire VW sont, elles, divisées par 20. La voiture électrique fait donc incontestablement partie des solutions à court terme, mais elle n’est pas seule. " (Test-Achats).

(°) Sans se priver en quoi que ce soit...). Nous avons même constaté que nous restions ne deçà de la consommation domestique quotidienne (cf. notre tableau Excel des relevés quotidiens : bas de la colonne "cons. domestique sans PAC ; cons. moy./j")

 

Recharger sa voiture électrique à l’aide de panneaux solaires fait que ses émissions grises sont "11 fois inférieures à celles des combustibles fossiles dans ce cas de figure. Un calcul qui tient également compte des émissions liées à la fabrication des panneaux [°]"  (C'est un avis de l'Union of Concerned Scientists)

[°] Leur empreinte grise s'efface en moins de 40 mois. (Cf.  revue Réactif de la Région Wallonne, p. 7)

Retour au menu de cette page

 

 

 

VIDEO : Pourquoi pas une voiture électrique d'occasion :

 

 

 

Avantages et inconvénients d’un VE (Véhicule Electrique) par rapport à une thermique

(Source : Site AMPERES)

Retour au menu de cette page

 

(Source : Acti-Ve)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- calin

 

Notre chat Câlin, un inconditionnel de la VE !

Pourquoi ? Parce qu'elle fait très peu de bruit !

 

 

Tigrou

 

Notre autre chat Tigrou n'est pas en reste

et surtout la prudence est de mise :

il s'est installé au milieu du passage des roues !

 

 (A suivre)

 

 

Retour au menu de cette page

 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

news

 

¨ News

 

 

* Le  travail minutieux de la VUB (Vrije Universiteit Brussel) a conduit à de très pertinentes conclusions  :
        * les VE ont un impact significativement plus bas sur les changements climatiques et la qualité

         de  l’air que leurs homologues thermiques ;

* les écarts de bilan carbone VE/thermique sont nettement plus à l’avantage du VE que ce

 que l’on  a pu lire dans toute une série d’autres études ;

* le VE aurait un bilan favorable même si il est alimenté en électricité grise voire noire (charbon !)   comme c’est majoritairement le cas en Pologne (83% de l’électricité produite). (Etude complète)

 

* "Pays-Bas : près de la moitié des automobilistes envisage l’achat d’un véhicule électrique." (Suite)

choisir

* Après la revue des consommateurs Test-Achats, voici que sa consoeur française Que Choisir emboite le pas (10/2018) : il plus intéressant entre autres sur le plan financier d'acquérir une VE que son correspondant thermique.

VIDEO :

 

Pour la seconde année, les Compagnons d'Eole & de la Transition énergétique donneront une conférence le samedi 16 novembre au salon de Marche dès 13H30 sur le retour d'expériences en voitures électriques par les membres de l'association et présentation du projet V2H, soit la voiture électrique qui peut alimenter la maison et dépanner les copains ! Je ferai partie des intervenants

 

* Premier salon de la voiture électrique à Villers-La-Ville le dimanche 29 septembre 2019 :

J'y serai !  
 

 

-

 

 

 

(Suite de l'étude de Que Choisir)

 

"La Nissan Leaf a permis d’économiser 650.227 tonnes de CO2,

soit l’équivalent des émissions annuelles de 92.000 foyers américains."

(Source : Acti-Ve - Janvier 2017)

 

contre

Retour au menu de cette page

 

            Les arguments contre la VE démontés sous forme d'une BD

 

 

 

 

 

Retour au menu de cette page

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

rouler

« J’ai fait le choix de rouler à l’électricité solaire »

Baudouin Labrique

 

  

 

Depuis 2012 et contre les avis des experts officiels et privés consultés, nous avons tout de même réussi à rendre notre habitat, pourtant ancien (construit bien avant le premier choc pétrolier et donc avec une piètre isolation), à énergie positive   malgré le fait qu’il est occupé (et donc chauffé) en permanence par 2 personnes, avec des activités professionnelles continues et de nombreux visiteurs. Cela nous a permis d’atteindre ainsi le statut complet BePos effectif (eau courante, eau potable, électricité, chauffage & ECS…), c'est-à-dire plus aucune dépense en consommation d’énergie ! Une première belge sans doute !
(Détails sur www.autarcie.be)

 

Début 2018, devant changer notre voiture de 25 ans d’âge, je me suis demandé comment je pouvais réussir cette fois le second tour de “force” suivant : sachant que nous utilisions plus de 95% de notre production photovoltaïque (environ 12500 kWh/an) pour couvrir tous nos besoins domestiques, la question était de pouvoir dégager suffisamment d’électricité (gratuite) pour arriver à rouler environ 12000 km/an avec une voiture électrique…

Il faut savoir qu’en roulant en modes ECO et régénératif poussé (°), je pensais pouvoir escompter environ 13 kWh/100 km de consommation moyenne et donc prévoir près de 1600 kWh à produire en plus par an, avec une voiture électrique moyenne (batterie de 30 kWh).

(°) Le mode ECO préserve la consommation en évitant notamment de fortes accélérations.

Le mode régénératif permet de recharger la batterie lors des ralentissements (obstacles à anticiper au maximum) et ensuite, lors du freinage à opérer en douceur, en n'utilisant quasiment pas les plaquettes, pour aussi minimiser en plus la pollution par les particules fines.

En effet, trop peu de gens savent que l’usure des plaquettes de freins, des pneus et du goudron cause une émission de ce type plus importante que ne le fait le carburant consommé par un véhicule diesel pour parcourir la même distance ! C’est ainsi que la circulation des métros par exemple à Paris émet douze fois plus de particules fines que ce qui se trouve dans l’air en surface ! (Source Le Parisien)

 

En avril 2018, nous faisons l’acquisition d’une voiture électrique d’occasion de  taille moyenne (30 kWh de batterie), fort de l’avis de Test-Achats qui, preuves à l’appui (2018), démontrait alors qu’il était déjà plus avantageux financièrement d’acquérir (sans aucun bonus, à l’inverse de la Flandre et de la France) une voiture électrique d’occasion qu’une autre voiture (thermique) comparable (N.B. A ce jour, cela vaut aussi pour une voiture électrique neuve). En 2019, la consoeur française de Test-Achats , la revue Que Choisi, a pu d'ailleurs pu aussi établir un tel constat.

Très vite, je mets en place différentes astuces pour arriver à encore consommer moins d’électricité mais sans se priver.

 

Le résultat a été plus que positif :

- comme toutes les années précédentes, nous avons réussi fin 2018 (relevé annuel) à ce que notre compteur ORES affiche un index plus bas que celui de l’année précédente, mais cette fois donc, tout en ayant déjà parcouru 7131 km avec la voiture électrique.

(Voici ce qui nous a permis d’y arriver et que vous pouvez aussi mettre en œuvre) :

- début septembre de cette année, notre compteur ORES affiche un index qui est plus bas encore de 656 kWh que celui de l’année précédente à la même date : nos économies nous ont non seulement permis de rouler gratis durant 5791 km (situation au 1er septembre 2019)  en voiture électrique, mais elles ont dégagé encore un bonus supplémentaire (pour un score de production photovoltaïque début septembre 2019 pourtant inférieur de 20 kWh à celui de 2018 à la même date) ! Nul doute que nous arriverons à couvrir les 5000 km à parcourir encore cette année et avec de nouveau un excédent de production confortable en fin d’année !

- une conduite ECO & régénérative poussée et optimisée par l’apprentissage assidu et une vigilance croissante, a par exemple permis de se situer entre 8,5 et 9 kWh/100 km durant cet été 2019, sachant que la moyenne annuelle calculée de début mai 2018 à fin mai 2019 se situait déjà à 11,89 KWh/100 km et donc plus basse que celle estimée au départ (13kWh/100 km). La performance de < 12 kWh/100 qui sera calculé  fin mai2020 sera sans doute battue !

(Tableau Excel qui fait foi de tous ces relevés et performances)
Ce score de 8,5 a suivi celui de 8,7 (tel que détaillé  dans cet article) : en juin 2019, je dois prendre livraison (récupération) d'une dizaine de plaques en fibres de bois isolantes et parcourir pour ce faire
avec ma VE  environ 2 x 80 km environ...
Sur le chemin de retour, ayant disposé comme je le pouvais ces plaques dans la VE, hayon arrière ouvert , je devais négocier les virages et autres aléas routiers en veillant à conduire le plus "cool" possible (sans à-coups, avec une infinie souplesse...).
J'ai instinctivement calé le plus possible mon pied droit contre la paroi et j'ai accéléré le plus doucement possible en frottant légèrement cette paroi, tout en anticipant la conduite encore mieux
Le résultat a donc été une nouvelle baisse de la consommation moyenne et depuis j'ai continué autant que possible à rouler ainsi !

Sur le plan écologique, des études récentes montrent en plus qu’une voiture de ce type amortit complètement son empreinte grise totale en moins de 135000 km en s’alimentant sur le réseau et à un coût de déplacement plus bas que le quart de celui d’une voiture thermique. Entre-temps, c'est déjà à 45000 km que ce type de voiture aura effacé l'empreinte grise de sa batterie, n'en déplaise aux désinformateurs de la VE !

Du fait que nous ne roulons qu’avec de l’électricité photovoltaïque (certes grâce au système de compensation que permet le compteur qui tourne à l’envers), notre voiture électrique a déjà en fait effacé son empreinte grise totale sans doute vers les 30000 km (nous l'avions acheté avec 19.000 km au compteur) … et elle ne nous coûte rien en consommation !

 

Retour au menu de cette page

 

 



Source "Le Parisien"

 

 

Prochain projet : nous envisageons de nous équiper d’un système V2H (vehicle-to-home) qui permettra d’utiliser la voiture électrique comme batterie pour la maison.

En service pourtant depuis 2014 au Japon, le système V2H n’existe pas encore en Belgique (°) et j’ai toutes les peines du monde à pouvoir l’importer, mais j’espère qu’il sera disponible avant la fin de l’année !

 

 

Source  Automobile Propre:

 

 

Retour au menu de cette page

Cela nous permettra entre autres :

- de ne plus subir les inconvénients des ruptures d’électricité, qui ne vont que s’amplifier ;

- d’autoconsommer davantage ;

- d’échapper le cas échéant en grande partie à la tarification projetée (taxe déguisée en fait)

    à charge des prosumers pour “l’utilisation” du réseau ;

- de contribuer à la stabilisation du réseau.

 

 

 

 

En vous rendant au début de la présente page, vous pourrez en  apprendre plus sur tous les multiples avantages financiers et écologiques d’une voiture électrique et qui dépassent le simple coût du carburant, mais qui restent trop méconnus du grand public à cause de la désinformation à laquelle se livrent notamment les grands médias...

Retour au menu de cette page

---------------------------------------------------------------------

optimiser

Optimiser la durée de vie de la batterie d'une voiture électrique
 

Baudouin Labrique


       Cette étude scientifique pointue permet de constater que le nombre de cycles maximum atteints est en chargeant entre 65 et 75 % (12000 cycles) :

« Charging Parameters - Cycles before capacity reduced to 85%

[nombre de ccyles avant que la capacité de la batterie ne tombe à 85%] :

        100% — 25% - 2,010
        100% — 40% - 2,800
        100% — 50% - 2,800
        85% — 25% - 4,500
        75% — 25% - 7,100
        75% — 45% - 10,000
        75% — 65% - 12,000 »


N.B. par cycle il faut entendre un cycle complet de recharge.

        Tout cela en conduite Eco + mode régénératif et sans recharge rapide... (savoir par exemple que les fortes accélérations endommagent la batterie !)
N. B. Tous les trois cycles complets, il faut recharger à fond mais prendre la route le plus rapidement après.

        Imaginez que, comme dans mon cas, vous faites l’équivalent de deux cycles complets par semaine (en une fois ou en plusieurs fois), ce qui correspond à prés de 20000 km/an, vous pourriez alors atteindre théoriquement plus de 100 ans d’usage !

De plus, les batteries ont une seconde vie (comme stockage résidentiel) et ensuite elles sont 100% recyclables cf. site BeBat)
 

Retour au menu de cette page

---------------------------------------------------------------------

batteries

 

Acquérir une voiture électrique plutôt que des batteries chez soi est bien plus rentable

 

Baudouin Labrique

 

 

 

 

        La combinaison d'une voiture électrique comme batterie va bientôt devenir réalité (V2H : vehicle-to-home) : elle est bien plus intéressante que les batteries stationnaires et en plus la durée de vie des batteries de voiture électrique (VE) peut durer plus de 10 ans, suivant la manière dont on roule, on recharge la voiture...

        On peut en effet déjà dans certains pays utiliser la batterie de la voiture comme batterie pour la maison (système V2H) : par exemple pouvoir stocker la nuit de l’électricité (alors en surplus et moins chère) pour pouvoir la consommer en journée (hors période de surproduction photovoltaïque).

Exemple de calcul : différence entre le tarif nuit et le tarif jour environ 12c€ par kWh pour une consommation annuelle moyenne (au minimum) de 4000 kWh,
Si 90% kWh de consommation/jour viennent du VE (rechargé la nuit), le gain est alors de 480€ par an ; pour un amortissement de la VE sur 8 ans, ce sont alors 3.840€ d’économisés.

 

        Celui qui produit en tout ou en partie son électricité (ce qui est notre cas), pourra aussi grâce au V2H moduler ses production & consommation de sorte qu'il puisse revendre le surplus non consommé à un fournisseur, ce qui est déjà opérationnel en France mais pas encore en Belgique ::
 

 

(Source Tecsol)

 

      
       On attend donc désespéramment le V2H  et donc V2G (vehicle to grid) en Belgique alors que la France vient de mettre  un puissant coup d'accélérateur :




Nissan et le groupe EDF s'associent pour accélérer l'adoption du véhicule électrique et son intégration sur les réseaux en Europe

 


  L’investissement d’une VE est d’ores et déjà moins coûteux que celui d’une voiture thermique correspondante (voir plus haut dans cette page). Ce système a été initié par Nissan au Japon après Fukushima : après l’arrêt des centrales nucléaires, pour stabiliser le réseau et éviter le blackout !

Le système V2H Wallbox devrait être disponible fin 2019 en Belgique
 

         En Flandre vu l’application effective du tarif prosumer, cela permettra de nettement moins débourser puisque on pourra éviter tout prélèvement d'avril à octobre !
Pour le reste de l’année, cela limitera par exemple tous les prélèvements la nuit ! (environ 5 à 10 kWh, ce qui permettra d’encore rouler en VE ensuite sauf très long trajets ce que peu de gens font en réalité. En revanche en cas de long trajet je peux toujours me recharger sur le lieu de destination…

 

N.B.

 

* En Wallonie et à Bruxelles, il est question du tarif prosumer à partir de janvier 2020.

 

* Pour la seconde année, les Compagnons d'Eole & de la Transition énergétique (dont je fais partie) donneront une conférence le samedi 16 novembre au salon de Marche dès 13H30 sur le retour d'expérience en voitures électriques par les membres de l'association et présentation du projet V2H, soit la voiture électrique qui peut alimenter la maison et dépanner les copains ! Je ferai partie des intervenants.

 

 

Retour au menu de cette page

---------------------------------------------------------------------

 

VE

Acquérir une VE est un bien meilleur investissement financier que celui d'une VT

 

Baudouin Labrique

 

 

 

 

    Il  faudrait que les VTistes (voitures thermiques) se rendent compte (une bonne fois pour toutes) que :

        1° la cote de reprise de leur VT chute inexorablement et de plus en plus rapidement ;

        2° la VE  est déjà plus intéressante sur le plan de l’investissement financier (sources Test-Achats et Que Choisir) ; elle bénéficie en plus de prêts verts à 100% voire plus et à un taux extrêmement bas (0,65% chez Argenta et sur 120 mois par exemple) ;

        3° « […] selon les prévisions, d’ici 2022, le prix d’une voiture électrique correspondra à celui d’un modèle à moteur à combustion équivalent » ;

        4° en 2025 : les VE moins chères que les VT :
        N.B. Voici ce qui fera immanquablement baisser les prix : Gosselies, tête de pont de la Chine pour la VE en Europe :
"Le projet chinois à Gosselies en Belgique (sur l'ancien site de Caterpillar est très ambitieux et les prévisions optimistes évoquent une production annuelle de 50.000 voitures électriques par an en vitesse de croisière après 2025.
"Il s'agit d'une réelle opportunité d'inscrire la Wallonie dans une industrie d'avenir. Le caractère structurant d'une telle activité pour l'écosystème wallon et le potentiel de création d'emplois à terme sont importants, Thunder Power envisageant de faire appel à un réseau de SOUS-TRAITANTS LOCAUX DE PLUS DE 200 ENTREPRISES", insiste le ministre Jeholet.
" (Majuscules ajoutées) (Source l'Echo) ;

 

Ancien site de Caterpillar à Gosselies de 100 hectares (Charleroi)


        5° de plus en plus de pays ont fixé au plus tard à 2030 l’interdiction de vendre des VT neuves !
La Belgique ne pourra que suivre !

        6° conduire électrique c’est aussi produire moins de particules fines provenant du freinage, pneus et goudron :
« LES PARTICULES VIENNENT EN MAJORITÉ DES PLAQUETTES DE FREINS, raison pour laquelle certains travaillent sur des filtres spécifiques. » (Mise en majuscules ajoutée)
C’est ainsi que la circulation des métros par exemple à Paris émet douze fois plus de particules fines que ce qui se trouve dans l’air en surface (freinage puissant et très long et pire quand les pneumatiques sont en caoutchouc !) ;

 

 

        7° "Conduire électrique : moins de stress et moins d’accidents" :
« On connaissait déjà les avantages environnementaux de la voiture électrique. Des études et des enquêtes montrent à présent qu’elles ont d’autres bienfaits : leurs conducteurs sont moins stressés, plus attentifs, plus heureux et pour couronner le tout, le risque d’accident est réduit » (Source Automobile Propre) ;

        8° avec la possibilité qu’offrent certains pays (prochainement en Belgique et en France) de connecter sa VE à la maison (V2H) ce sont encore des économies à faire (exemple :profiter du tarif nuit la journée…), tout en contribuant à stabiliser le réseau de distribution !

        9° aucun problème de réseau à craindre : 1 million de voitures électriques en Belgique, c’est moins de 4% de la consommation en plus et donc pas de black out possible (surtout si on recharge la nuit, alors que l’électricité est alors surproduite). (Source) ;

        10° si on prend en compte les données de l'article du Parisien telles qu'elles sont, la VE effacera son empreinte grise totale en moins de TROIS ans et après voir parcouru 135000 km (pour une VE de 30 kWh) , compte tenu que la batterie efface sa propre empreinte grise en 45000 km (en s'alimentant conventionnellement).(Source Automobile Propre)
De plus, le moteur d'une VE est en plus prévu pour rouler plus d'un million de km !

Dans mon propre cas, ayant acquis d'occasion une Leaf (2016) qui avait 21.000 km et qui en a actuellement 38.000 km, elle a sans doute déjà effacé toute son empreinte grise car je n'utilise que de l'électricité provenant du photovoltaïque !

 

      
        11° l' autonomie en hausse ! Par exemple la Leaf Plus 60 kWh a une autonomie comparable à celle d’une VT
(si c’est vraiment nécessaire, car la moyenne européenne des déplacements journaliers en voiture ne dépasse pas les 60 km !) ;

 

 

En fait, en consommant 8,5 kWh/100 km, ma Leaf pourrait parcourir plus de 300 km
Je suis même descendu à 7,6 en usage strictement urbain,

ce qui me permettrait de rouler ainsi durant 350 km !

(L'indication d'autonomie comme repris sur la photo 243 km est toujours sous-évaluée)

 

 

Question consommation électrique, je suis arrivé en été à ne consommer que 8,5 kWh /100 km ! Si j'avais dû payer mon électricité, rouler 100 km m'aurait coûté 2,38€ ! Pour faire le même trajet en VT, il aurait fallu dépenser (conduite mixte) 11,2 €, soit presque CINQ fois pus cher !



A lire :  cet article du Parisien qui démontre reprendre une partie des avantage d'une VE par rapport à une VT  :

 

 



Source "Le Parisien"

 


Finaly, VE, what else ?

 

 

Retour au menu de cette page

---------------------------------------------------------------------


 

 

Contenu de cette page avec des liens directs vers les sujets

Dernières mises à jour :¨

(VE = voiture électrique / VT = voiture thermique)

 

Le choix réfléchi d'une voiture

News

Une BD pour démonter les arguments contre la VE

¨ « J’ai fait le choix de rouler à l’électricité solaire »

¨ Optimiser la durée de vie de la batterie d'une VE

¨ Acquérir une VE plutôt que des batteries chez soi est bien plus rentable

¨ Acquérir une VE est un bien meilleur investissement financier que celui d'une VT

 

avis librement exprimés sur ce site et ses partenaires

 

envoyer un courrier à  Retrouver son Nord

 

 

 

 

 

 

 

 

Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord :

   

  -  PSYCHOBIOLOGIE  -

-   Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille-  

-   Habitat   -   Autarcie energetique    -  YOGA

-   Développement PERSONNEL  &  PSYCHOTHERAPIES YOGA

           

                                                                                         

envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

retour à laa page d'accueil

RECHERCHER SUR CE SITE  

 

           

Retour au menu de cette page