Les CFI comme actes symboliques
 

 ©Anne De Vreught


A plusieurs reprises dans ces pages et sur notre site à Baudouin et à moi-même, nous vous avons expliqué l’importance capitale de l’action dans le processus thérapeutique : les prises de conscience, les compréhensions se doivent, la plupart du temps, pour obtenir des résultats, pour constater un changement, d’être assorties d’un acte ou d’un geste réel, symbolique ou virtuel.
De nombreux thérapeutes incitent leurs patients à lâcher leur conflit mais ne proposent aucun moyen pour y arriver. Lâcher prise, c’est vite dit !

 



La Lettre Symbolique représente un exemple très efficace d’action symbolique : l’écriture permet d’exprimer sa ou ses souffrances à la ou aux personne(s) concernée(s) de manière à ce que celles-ci ne soient plus imprimées; elles sortent et retournent symboliquement à la personne à qui est destinée la lettre.

Cette action de rendre ce que l’on porte, de sa propre histoire ou de l’histoire familiale (bagages transgénérationnels - psychogénéalogie), peut aussi s’opérer en constellation.

Prenons l’exemple de Maria dont le mari s’est suicidé il y a 5 ans. Ce dernier est parti alors que subsistait un gros contentieux dans le couple. Pour Maria, au moment où elle fait sa constellation, ce conflit n’est toujours pas résolu et, par conséquent, le deuil n’a pas pu être fait : elle n’a pas pu lui dire au revoir. La constellation lui a permis d’exprimer au représentant symbolique de son mari tout son ressenti : colère, découragement, tristesse, ..., de laisser tout cela près de lui et donc de s’en libérer. Cela l’a soulagée, libérée d’un poids et rendue disponible pour une autre histoire d’amour, qu’elle a effectivement concrétisée peu de temps après.

 

Lorsqu’il s’agit d’une séparation (sans le décès du conjoint), le processus est quasi identique. La constellation permet alors de finaliser la relation grâce à l’expression des ressentis de part et d’autre, des non-dits. A la fin de la constellation, la personne laisse son ex-compagnon derrière elle pour aller vers sa nouvelle vie, son bonheur.
 


Si je prends conscience que je porte une valise d’un de mes ancêtres, la constellation me permet de rendre cette valise à qui de droit, ce qui se fait concrètement de la manière suivante : le constellant remet un objet – plus ou moins lourd selon les cas, selon le ressenti de la valise – à l’ancêtre à qui appartient réellement la valise. Il s’agit bien là d’un acte symbolique interprété par le cerveau comme un réel lâcher de valise; d’ailleurs le constellant en ressent un réel soulagement, un réel apaisement, une réelle libération. Le cerveau ne fait en effet pas la distinction entre réel et symbolique (*).

Ainsi, Renato, 12 ans, présente des problèmes de concentration à l’école. Sa mère entreprend une constellation pour résoudre cette problématique. Elle découvre en CFI que son fils est connecté à son grand-père paternel, dont il porte le même prénom et qui est décédé quand le père de Renato avait 7 ans. Le papa de Renato n’a jamais exprimé sa tristesse ni sa révolte par rapport à la mort de son père (GPP de Renato).

 


En étant connecté à son GPP, Renato manifeste par son problème de concentration son GPP qui n’est pas là (comme Renato n’est pas vraiment là !) et il le fait pour que son père en fasse enfin le deuil, en passant par les différentes étapes : révolte, tristesse, déprime, acceptation. Le manque de concentration s’explique par le fait que le cerveau est occupé à autre chose.
Une fois l’origine du problème de Renato reconnue en constellation, l’étape suivante consiste à le déconnecter de son GPP, c’est-à-dire que son père le lui présente et il remet à son père son problème de concentration (= sa valise). Ce dernier sent alors tout le poids de sa valise et est amené naturellement à résoudre son conflit.
Le papa de Renato commence aujourd’hui à sortir ses émotions, entre autres par rapport à son père. C’est la preuve que Renato est déchargé, libéré. Il a posé, dans la constellation, un acte symbolique.

Au travers de ce grand acte symbolique que constituent les CFI, les personnes ouvertes et prêtes à guérir ou résoudre leur conflit (voir processus idéal) y trouvent un moyen puissant pour se libérer définitivement de la problématique de départ.

(*)
Le mal-à-dire est un autre exemple d’acte symbolique généré par le cerveau. La guérison résulte d’une action réelle ou symbolique qui fait que le mal-à-dire comme acte symbolique n’est plus nécessaire.

 

 

TEXTES COMPLEMENTAIRES

 

J'ai appelé ces Constellations "Intégratives" ; pourquoi ?

Découvrir en quoi les Constellations constituent aussi des actes symboliques et donc de puissants outils de guérison.

Mieux comprendre l'utilité des Constellations Familiales Intégratives grâce à des exemples concrets et des témoignages.

Constellations Familiales, oui mais ... : que penser des constellations familiales en vogue actuellement ? Quelles conditions réunir pour garantir leur efficacité ? Faut-il suivre et se réclamer de leur initiateur Bert Hellinger ?

Je conseille en outre un travail complémentaire de libération des mémoires énergétiques et corporelles à l’antenne de Lecher que je pratique en séance.

Plus d'informations encore, cliquez sur questions à propos des CFI

 

 

 

 

retour à laa page d'accueil