Cycles Biologiques Cellulaires Mémorisés du Cerveau

 

découverts par Marc FRECHET.

C.B.C.M.C

 

 

Pour consulter d'autres fiches de ce type,

              cliquez sur fiches auto-thérapeutiques

 

Utilisation du Logiciel Harmoniques © (modèle complet)

cliquez ICI pour ouvrir le logiciel Excel après avoir imprimé en copier-coller cette page pour l'utiliser plus aisément.

 

 

Veuillez bien lire et complètement le mode d'emploi qui suit. Veuillez aussi bien lire les deux pages qui se trouvent sur ce site et qui parlent des CBCMC pour en comprendre l'utilité :

 

        Page de présentation des cycles : CBCMC_Pres.htm

       

 

 

 

La technique des CBCMC est un des outils psychothérapeutiques faisant partie des approches analytiques et psychobiologiques ; elle constitue un puissant outil de libération ; dans le processus de guérison elle peut être intégrée dans la première phase de nature analytique et systémique, qu'elle complémente dans l'action en permettant de mettre en lien des facteurs déclenchants. Cette approche est bien sûr intégrée dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elle peut aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

Plus de détails sur les caractéristiques thérapeutiques de cette approche.

 

 

UTILISATION DU LOGICIEL HARMONIQUES ©


Nota Bene :  télécharger d'abord  le logiciel en utilisant la fonction "enregistrer" et pas "ouvrir" (cliquez sur dès ouverture du logiciel, vous constaterez qu'il y a déjà des dates indiquées. Si votre programme Excel est en anglais, il y a une opération à faire avant tout : il ne reconnaît donc pas les syntaxes des macros en français : la solution est donc de cliquer sur TOOLS/Add-Ins et sélectionner la première ligne qui s'appelle "Analysis ToolPak".

    Dès l’ouverture du programme, cliquez en bas à gauche, sur la première feuille intitulée « HARMONIQUES 2001-2-1 », à moins qu’elle n’apparaisse déjà sur fond blanc.

    La page « Harmonique avant naissance » est une page qui fait l’objet d’une recherche non encore aboutie et pour laquelle aucun élément n’est encore fourni.

    Chaque fois qu’on veut introduire une donnée, quelle qu’elle soit, il faut d’abord soit, utiliser les flèches de direction, soit, cliquer une fois avec la souris, précisément sur l’espace où on veut inscrire (ou sélectionner) cette donnée, pour pouvoir ainsi travailler valablement. NE CHANGER AUCUN AUTRE PARAMETRE. Copie de la page d'entrée dès l'ouverture du logiciel (un exemple est donné : date d'anniversaire 14 février 1966

et date de l'événement de base (événement qui fait l'objet de la recherche)

 

 

UTILISATION :
 

1° Ce qui suit est facultatif : introduire dans les cases N° 3 & 4 le nom et le prénom de la personne qui fait l’objet de l’analyse ; introduire au niveau des cases 7/8/9/10 une description de l’événement et, si possible, le ressenti ou les ressentis lié(s) à cet événement ; en effet, le cerveau fabrique ou reproduit à date(s) fixe(s) des événements qui ne sont que la traduction répétée de ces ressentis, dont le conflit sous-jacent n’aura donc pas été résolu, (en ce qui concerne bien sûr, les événements souffrants). Le cerveau va aussi bien sûr répéter des événements "positifs" de  la même façon. Si vous comptez enregistrer (donnez alors un code qui reprendra au moins la date de l'événement testé : voir 2°) ou imprimer plusieurs analyses de ce type, il est fortement conseillé de remplir ces cases ; sinon ensuite, vous risquez de vous embrouiller.

 

Ce logiciel permettra aussi de voir les répétitions engendrées par des événements «positifs » pour lesquels il n’y a donc rien à résoudre, que du contraire ; la simple connaissance de ces échos – harmoniques se traduisant donc en dates, permet en revanche, de constater qu’ils ont bien reproduit des événements positifs (dans le passé) mais aussi de s’apercevoir que dans le futur, il en sera de même ; par la simple pensée et volonté, on pourra alors en amplifier anticipativement les effets ! Notre libre-arbitre pourra toujours changer la donne, en amplifiant, en réduisant voir en annulant (et ceci vaut également quelque soit le moyen utilisé comme "voyance" des événements futurs).


2° Introduire la date (précise) de naissance de la personne
(sous le titre «date de naissance »), qui fait l’objet de la recherche, et donc dans la case N°13 (à gauche).
Pour noter le 15 février 2001, par exemple, le faire sous une des formes suivantes :15/02/01, ou bien 15 février 2001 ou 15 février2001 ; mais ne jamais mettre le mois en majuscule.


3° Introduire dans la case N° 13 (à droite), de la même façon, la date de l’événement analysé donc, dans la case «date de l’événement de base » ; quand on ne connaît pas le jour précis (de 1 à 31) de la “date de l’événement ” recherché, indiquer ‘15’ ; de la sorte on s’approchera plus près de la vérité pour les dates en échos qui apparaîtront ensuite ; après être passé au point suivant, dans la lecture des résultats affichés et qui se traduiront en échos donnés (harmoniques), il faudra alors tenir compte de cette approximation ; il y aura lieu de ‘ratisser large’ pour identifier des événements qui se seront produits en rapport avec ce qu’on recherche : à cause donc de cette imprécision au niveau de l’identification du jour de la date de recherche, il faudra tenir compte d’événements qui se seront produits quelques jours, voire quelques semaines autour de toutes les dates affichées et proposées comme harmoniques, quelles qu’elles soient. A noter aussi que si même on a indiqué une date très précise, il sera approprié aussi de "ratisser large" quant à la recherche des événements en échos : ceux-ci auront en effet, dans certaines circonstances pu avoir eu des effets avant et/ou après la date trouvée par le logiciel.


4° Tapez sur la touche « ENTER » ou « RETURN » sur le clavier , (comme pour aller à la ligne en traitement de texte) ; instantanément, un nombre très important de dates correspondant à des harmoniques « possibles » s’affichent alors automatiquement.

Dans cette première page, cette fonction propose des dates en rapport avec l’événement analysé sous forme de divisions importantes (1/2 ;1/3 ;1/4, 1/5 etc.) et appelés "événements secondaires" (ligne 15) que l'on trouve inscrit en haut des deux larges colonnes centrales. On les a appelés “sous-multiples” par 1/2 puis 1/3 puis 1/4 puis 1/5 etc.. Ils sont donc bien indiqués chaque fois au milieu de la page, et répétons-le en dessous du titre “Evénements secondaires” ; le premier qui s’affiche, concerne le sous-multiple 1/2 (‘seconde’) sur la ligne 15, tandis que le second sous-multiple 1/3 sur la ligne 34 et ainsi de suite.

Pour la rapidité et l’efficacité de la recherche, il y a lieu de rechercher en priorité si, parmi les dates indiquées AU MILIEU (sous le titre ‘événements secondaires’  sous-multiples par 1/2 ;1/3 ;1/4, 1/5 etc. ), il y a des événements de la vie de la personne qui correspondent à ces dates et dont le ressenti serait identique voire amplifié dans ses traductions ("la vie ressert les mêmes plats, mais de plus en plus épicés").

Prioritairement, il y a lieu de regarder les dates qui correspondraient dans l’ordre, 1/2 (seconde personne impliquée), passez ensuite plus bas à 1/5 (QUINTE-EST-SENS, une ou la « cause »), ensuite, revenez plus haut à 1/4 (ressenti «écarté »), plus haut encore à 1/3 (une «tierce personne » qui rentre en jeu),  redescendez alors à 1/6 (personne impliquée que j’aime), à 1/7 (personne dont j’ai été séparé), à 1/8 (personne aimée), 1/9 (nouveau- né etc.) etc. Vous pouvez aussi utiliser les significations que donnent la numérologie  mais en ne reprenant finalement en compte que ce qui VOUS parle, ce qui correspond à votre ressentis, vos croyances en la matière et. C'est VOTRE vérité qui est à prendre en compte sinon exclusivement, du moins prioritairement.
 

Quelques fois est indiqué en lieu et place d'une date précise "«EVENTSBASE » (= "date de l'événement de base") : par le jeu des divisions et multiplication mélangés, vous allez évidemment trouver des dates qui sont identiques. veut dire qu'on retrouve de nouveau la date analysée ; exemple : la date analysée divisée par 1/2 et puis multipliée par deux donne inévitablement la même date (logique) 1/4 fois 4 = la même date que celle analysée ("EVENTSBASE" ou "Date de l'événement de base" qui figure donc à la ligne 13) etc.

Comme suggéré plus haut, recherchez alors s’il y a des événements qui se sont produits aux dates trouvées par le logiciel et éventuellement, autour de ces dates, et surtout identifiez le mieux possible le ressenti qu’ils renferment ; d’autant plus qu’il s’agira de ressentis NON EXPRIMES et qui, par ce fait, ont généré des situations conflictuelles non résolues (pour des événements ressentis comme "négatifs") ; « bio-logiquement », ces situations conflictuelles non résolues doivent donc être impérativement résolus par la suite et c’est la raison pour laquelle le cerveau en accord avec l'inconscient va les reprogrammer plus tard, pour donner encore une «chance » à la personne de les résoudre au travers d’un événement douloureux, qui n’en sera que l’écho, comme un poteau indicateur. N.B. Il n'y a pas nécessairement des événements connus associés à chaque date trouvée (en résonance) par le logiciel, d'où, l'intérêt de constituer une liste la plus complète possible. Vous pouvez la réalisez sous Excel, par exemple, et notez les selon cet ordre : année - mois- - jour ; ainsi, vous pourrez ensuite par la fonction "trier" les classer dans l'ordre chronologique ascendant ou descendant au choix.


L'inscription et la répétition d'événements en résonance à une conflit non résolu  constitue une des découvertes de la psychobiologie ; on parle alors de déclencheurs en écho avec un événement primal ou de conflits déclenchants par rapport à un conflit primal.


Ensuite, sous le titre “ Harmoniques secondaires ” (dans la colonne de gauche), vous pourrez vous interroger sur l’existence d’événements (passés) aux dates qui s’y afficheront ; se trouveront, en effet, les calculs en écho par divisions (par 2,3,4,5,etc.)

Il s’agit donc de dates se trouvant dans le passé antérieur à la “date de l’événement de base ” qui fait l’objet de votre recherche.

Tout aussi automatiquement, se trouveront affichées d’autres « harmoniques secondaires » mais cette fois, dans la colonne de droite, des dates qui seront les multiples (futur) de la date trouvée comme “ sous-multiples ”. Elles pourront correspondre à des événements qui, de toute façon, se seront produits APRES la date de recherche («événement de base » ou «EVENTSBASE »).

Cela vous permettra de voir ce qui « vous attend ». Rassurez-vous la connaissance préalable de ce qui pourrait se passer de souffrant, est déjà le début d’un désamorçage qu’il sera toujours possible de peaufiner ensuite.
 

Ensuite cliquez (tout en bas) sur la page N°2 « HARMONIQUES 2001-2-2 »

S'affichent alors tous les Multiples (fois 2, 3, 4 etc.), toujours en JOURS/MOIS/ANNEES, par rapport à l'événement recherché.

Même présentation que celle de la feuille précédente.

Il s’agira de dates qui sont programmées postérieurement à l’événement analysé et pour la plupart, postérieures à la date du jour où vous ferez votre recherche ; il s’agira donc de dates programmées dans le futur par votre cerveau.

-----------------
 

Pour faire une recherche accélérée, opérez de la façon suivante :

Après avoir donc inscrit les dates ad hoc, dans la première feuille (intitulée Harmoniques 2001-2-1) en ayant cliqué en bas pour la faire apparaître ; (ne pas oublier de le faire ensuite dans la seconde feuille), taper la touche "Ctrl" et puis en la tenant la touche "F" ; un panneau s'ouvre intitulé "recherche" : écrire la date comme suite ex. 30 novembre (éventuellement l'année si c'est le cas : 1939) dans la case "rechercher" ; ensuite, décocher au besoin les deux cases "respecter la casse " et "Cellule entière" (elle doivent rester vides) ; enfin dans la case "Sens" :
faire apparaître "par colonne" et dans la case "Dans" : faire apparaître " Valeurs" ; ensuite cliquez sur "Suivant" ;

Notez alors la correspondance des harmoniques trouvés et continuez en cliquant de nouveau sur "suivant" jusqu'au moment où vous ne trouverez plus rien de neuf.
Pour passer à la seconds feuille, cliquez sur "Fermer" dans le panneau "recherche" ; puis cliquez en bas sur la seconde feuille (intitulée Harmoniques 2001-2-2) ; ensuite faire de nouveau Ctrl puis F et vous verrez le même panneau "recherche" s'afficher avec les paramètres de recherche que vous avez indiqués avant et qu'il ne faut donc pas modifier.
--------------------------------
Imprimez le tout, si vous le voulez (cela fera de 5 à 6 pages).Vous pouvez aussi l’enregistrer dans un fichier individualisé, par exemple, en indiquant comme intitulé du document, une date et/ou la description de l’événement (en abrégé) et/ou l’indication de la personne concernée ; de la sorte vous pourrez mieux ultérieurement, vous y retrouver, via leur classement.

Vous pouvez aussi en positionnant la souris dessus ou en utilisant les flèches de direction, écrire du texte en regard de toutes les harmoniques proposées, comme vous l’avez fait pour introduire par exemple les nom, prénom, date de naissance, etc.

---------------------------------

Il n’existe aucun livre ni étude complète à ce niveau. Le projet existe de développer un livre interactif accompagné d’un CD Rom sur le sujet et des mises à jour régulières.

Quelques livres ont le mérite de mettre en relation mal-à-dire – psychogénéalogie – cycles biologiques cellulaires mémorisés du cerveau ; parmi eux les excellents ouvrages du Dr Sellam (Editions Holoconcept), qui articulent ces approches dans une analyse globale claire grâce à son concept de « jarre psychosomatique » ; chacun d’entre nous a sa jarre personnelle à partir de laquelle on peut mieux comprendre toute la mécanique subtile psychosomatique ; les cycles de Frechet permettent de voyager mieux au travers des couches de chaque jarre , pour pouvoir identifier les conflits programmants et les conflits déclenchants qu’ils engendrent éventuellement.

Je vous remercie aussi de bien vouloir me transmettre par mail ou par toute autre voie, le résultat de vos recherches ; vous contribuerez ainsi à développer une approche essentielle, dont les développements sont très prometteurs ; cela permettra alors à un nombre grandissant de personnes, de mieux et plus rapidement comprendre, pour s’en libérer définitivement, le sens de tout ce qui leur arrive de souffrant (maladies, chocs, pertes etc.)

Tout ce que vous transmettrez sera automatiquement modifié au niveau de la forme (mais pas ce qui concerne le contenu intéressant), pour vous en garantir l’absolu secret « professionnel ». Ainsi, ce que vous nous ferez partager sera « exploité » pour la « bonne cause », mais vos noms et prénoms seront modifiés ainsi que tout élément formel qui serait de nature à permettre une quelconque intrusion dans votre vie privée.


Si cette approche, découverte il y a plus de 30 ans par feu Marc Frechet vous intéresse et si vous voulez en développer toutes les possibilités actuellement mises à jour, vous pouvez les optimiser grâce des ateliers qui sont proposés sur ce thème des CYCLES BIOLOGIQUES CELLULAIRES MEMORISES DU CERVEAU.

N.B. Vous êtes autorisés à faire toutes les copies que vous voulez du logiciel ainsi que de son mode d’emploi, et de les transmettre à qui vous voulez, partout dans le monde, dans un but strictement thérapeutique ; il est en revanche interdit de l’exploiter ou d’en faire une copie à quelque fin commerciale que ce soit ou pour en faire la contrefaçon. Il est protégé par un copyright ©.

 

Exemple concret de ce que ce logiciel a pu permettre de découvrir et constituer alors, dans le cas d'un jeune garçon atteint de diabète, un élément décisif dans le processus de sa guérison :

 

    J'ai donc souvent observé que le cerveau "opérait" avec une précision atteignant jusqu'au jour près ! pour des événements précis et soudains (accidents, décès, ...). Il va alors programmer la répétition du ressenti qui est à la base dans la mesure où il s'en est suivi une situation conflictuelle non résolue.
    La première découverte a été de constater que le conflit du diabète d'un jeune garçon canadien avait pour origine son sevrage brutal.
La maman de ce garçon avait en effet noté le jour de son sevrage et également le jour où il perdit connaissance (coma diabétique).
Elle m'avait transmis un nombre important de dates correspondant à des événements importants pour son fils.
    Grâce à ce logiciel, en indiquant simplement, comme suggéré plus haut,  la date de naissance de ce garçon et la date de l'événement de base (le "coma") : il faut dire qu'à l'époque de ce coma, le jeune homme avait été écarté de la place qui lui revenait à l'école comme délégué de classe et il y avait donc lieu de rechercher un ou des événements dont le ressenti était aussi d'avoir été écarté. Un simple clic sur le clavier et toute une liste de 6 pages de dates en correspondance éventuelle. J'ai alors découvert que l'âge qu'il avait le jour du coma divisé par 1/4 et encore par 1/4 donnait précisément la date du jour de son sevrage ! Comme il s'agissait du plus ancien événement présent dans la vie de cet enfant (avec ressenti d'être écarté); il a constitué l'événement primal, cause du diabète en tant que conflit (psychobiologique) non résolu.
    Le cerveau fonctionnant aussi avec des sons, il a fait la fusion entre les chiffres 1/4 et le sens du quatre (étymologiquement = écart) et donc pour montrer que cet événement reproduit après, stigmatisait bien un problème d'être écarté (du lait maternel, du contact à la mère ...).
    Lors de l'annonce par la maman de cette découverte à son fils, les taux de diabète sont presque revenus à la normale ; par la suite, après avoir poursuivi leur chemin d'auto-guérison ce garçon a complètement guéri de son diabète !

 

 

 

Que peut bien apporter thérapeutiquement cette approche ?

D'un point de vue thérapeutique, ce sont les événements souffrants qui sont à prendre en compte. Dans toute problématique de santé psychique ou mentale, dans tout conflit humain qui ne parvient pas à se résoudre rapidement, on observera toujours qu'un lien existe, sinon avec un événement antérieur, du moins avec les conditions de naissance au sens large ; on parle alors d'un événement déclencheur.

Il existe aussi des événements conflictuels qui sont "programmants" et donc qui n'ont eu aucun écho par rapport à un événement du passé du moins de la personne. N.B. les "bons" événements sont aussi susceptibles de produire des échos dans le futur, cas qui n'est pas abordé ici puisqu'on parle de guérir des souffrances. Si les conflits qui ont provoqués des événements souffrants ne sont pas résolus en profondeur, ils produiront aussi des échos dans le futur : se traduisant alors au travers d'autres événements dont le ressenti ou les ressentis sont analogues conformément donc à ce que réalise le cerveau en les engrammant.

Il arrive souvent que ce type d'événement soit donc en lien avec ce qui est transgénérationnel. La démarche psychogénéalogique le montre précisément au travers, par exemple, des "syndromes d'anniversaires" : on peut alors "recopier" une partie des cycles mémorisés d'une personne avec laquelle on est en lien transgénérationnel, parce qu'on la remplace ou qu'on est lié d'une manière ou d'un autre : souvent les similitudes sont étonnantes et pour cause.

Dans notre approche thérapeutique, cet outil des CBCMC est précieux mais n'est abordé que "naturellement" : c'est soit, à la demande précise du patient, ou soit ,parce qu'à un moment donné, le patient (et de lui-même) est interpellé par des répétitions d'événements. Il n'est pas rare qu'un patient en arrive à collecter les événements de sa vie en les datant (au moins mois + année) ; il est alors aidé par un tableau personnalisé que nous lui fournissons et sur lequel il les reporte ; il en retire rapidement une compréhension profonde de ce qui le fait souffrir : il parvient ainsi à pouvoir discriminer les événements programmants des événements déclenchants et à les articuler suivant alors les "cascades" qui les sous-tendent ; il met alors à jour, avec notre aide, le fonctionnement particulier, sorte de mathématique cachée de son propre cerveau ! C'est alors une manière efficace de pouvoir prévoir en partie ce que le futur nous réserve (en "bon" ou en "mal") ; c'est alors à la portée de chacun de pouvoir désamorcer en les annulant des événements qui se produiraient dans son futur et leur faire perdre leur qualité de "bombes à retardement" : mieux vaut en effet prévenir que guérir.

Nous avons nous-mêmes réalisé nos propres cycles (informatisés) sur papier avec cette méthode et nous pouvons vous assurez que nous avons dès lors non seulement pu mettre au jour les principaux en les désamorçant autant que possible ; pour les autres, nous avons alors pu mieux comprendre ce qui était sous-jacent aux événements souffrants qui se sont produits et se produiront encore, mais en en réduisant d'autant leur caractère apparemment inéluctable (parce qu'inconscients qu'il étaient, ils ne le sont que de moins en moins) : voir comment par exemple, ce patient a pu résoudre un cycle répétitif de fracture de cheville.

Cette "technique", faisant appel au ressenti, à la mémoire émotionnelle, ne peut pas être transmise d'une manière efficace uniquement par l'écrit ; aussi vous n'en avez pas trouvé ici de description détaillée. Il n'est donc pas possible de mettre en seuls mots d'une manière appropriée et donc efficace, cette technique. En effet, pour que son application soit efficiente, il y a lieu de l'expérimenter concrètement et tout au long de son développement, elle devra se peaufiner et s'enrichir au gré des questions posées et des optimisations à faire au fil d'entretiens individuels sur ce thème (en séances ou en psychothérapie intensive).

Voir encore cet autre exemple remarquable d'un petit garçon diabétique et dont la guérison a pu d'une manière déterminante être facilitée par cette approche des CBCMC .

Un autre texte sur les CBCMC qui vous permettra d'approfondir votre réflexion.

        Si vous êtes intéressés par les CBCMC, nous vous invitons, après la lecture des pages

        qui les concernent, à utiliser le logiciel gratuit qui permet la mise au jour de ces cycles.

       

                                               Voir ce que nous proposons en séances.

 

Un autre texte sur les CBCMC qui vous permettra d'approfondir votre réflexion.

       

 

 

 

Logiciel HARMONIQUES (modèle complet)

cliquez ICI après avoir imprimé en copier-coller cette page pour l'utiliser plus aisément

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

                                                    Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord :

                                   Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille  -  Habitat  -

                                                   Développement personnel  Autarcie

                                                                   envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

                                                               Pour être informé des nouveautés via la NEWSLETTER,

                                                                                       laissez-nous votre adresse

                                                                                                en cliquant ici

                                                                           et en envoyant tel quel le message, c'est tout !

                                                                        

                                                               Si vous voulez faire connaître ce site à des connaissances,

                                                        avertissez-les en cliquant ici et envoyez leur tel quel le message

                                                                             ou avec un petit mot d'accompagnement.

 

                                                     Découvrir ce que nous proposons en séance

 

                                                                                                   retour à laa page d'accueil