Psychothérapeute

Psychothérapeute & Géobiothérapeute

son agenda d'activitésliste des sujets qu'il anime
qui est-il ?  que fait-il ?lui écrire

  A la recherche d'une séance individuelle, cliquez ici.

 Fiches auto-thérapeutiques

pour une utilisation appropriée de ce qui suit

 

Placer Retrouver son nord sur votre page d'accueil

Ajouter Retrouver son Nord aux favoris

Pour ajouter cette page dans vos favoris,

vous pouvez aussi tapez CTRL (maintenu enfoncé) + D

 

 © Baudouin Labrique

« Toutes les choses sont entièrement en nous.

Il n’y a pas de plus grand délice que de découvrir cela en se cultivant soi-même. »
Meng-Tzu
 

COPYRIGHT © : tous les textes présents sur ce site sont protégés par le droit d'auteur.

Si vous désirez les copier, les transmettre etc. veuillez toujours en mentionner la source et l'auteur.

Si vous désirez les faire publier sur un autre site ou dans un ouvrage etc.,

 l'autorisation préalable de leurs auteurs est exigée.

 

 

 

"Là où se trouvent tes pieds

commence le voyage " Lao-tseu

 

              Invitation à l'action

" Il était une fois quatre individus qu'on appelait
Tout le monde - Quelqu'un - Chacun - et Personne.

Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait.
Chacun pouvait l'avoir fait, mais en réalité

Personne ne le fit.

Quelqu'un se fâcha car c'était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait...
En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n'avait fait ce que

Quelqu'un aurait pu faire.

*** MORALITÉ ***


Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu'il doit sans nourrir l'espoir que

Quelqu'un le fera à sa place...
Car l'expérience montre que
Là où on attend Quelqu'un,
Généralement on ne trouve Personne

 

Je vais le transférer à Tout le monde afin que

Chacun puisse l'envoyer à Quelqu'un sans oublier Personne"

 

Paradoxalement, ce texte a été écrit par un ...... Anonyme, mais heureusement transmis par (ouf !) une Personne qui n'a rien d'un Anonyme et que que j'apprécie beaucoup :

merci, Marie-Florence !

 

 

 

AVERTISSEMENT IMPORTANT :

nous n'adhérons en aucun cas à la Biologie-Totale

que nous refusons vu les dérives qu'elle génère

par manque criant de précaution, d'éthique et de déontologie appliquées.

(Voir notre avis).

Tout autant, nous ne cautionnons en aucune manière les comportements intégristes et outranciers du Dr Hamer.

Deux chapitres du livre écrit par Baudouin Labrique,

"Quand les thérapeutes dérapent" y sont consacrés.

 

 

"Il y a quelque chose de pire que de ne pas avoir réussi… c’est de ne pas avoir essayé"  F. Roosevelt

Voici  un échantillon d'outils auto-psychothérapeutiques et autres : ils se rangent parmi ce qu'on appelle aussi l'autohypnose; et font partie des approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

Pour être informé via la NEWSLETTER,

laissez-nous votre adresse

en cliquant ici

 et en envoyant tel quel le message, c'est tout !

 

Si vous voulez faire connaître ce site à des connaissances,

avertissez-les en cliquant ici et envoyez leur tel quel le message

ou avec un petit mot d'accompagnement.

 

 

retour à la page d'entrée de ce site

 

 

 

Notre souhait est que ce qui suit

puisse vous apporter la lumière que vous attendiez..."

 

 

"Il faut que le désir soit irrité par des obstacles.
L'homme qui n'a rien à désirer

est à coup sûr plus malheureux
que celui qui souffre. "

Le Baron D'Holbach
 

 

 

Histoire de "l'Arbre à soucis"

(auteur anonyme)

 

        Un jour, j'ai retenu les services d'un menuisier pour m'aider à restaurer ma vieille grange. Après avoir terminé une dure journée au cours de laquelle une crevaison lui avait fait perdre une heure de travail, sa scie électrique avait rendu l'âme, et pour finir, au moment de rentrer chez lui, son vieux pick-up refusait de démarrer, je le reconduisis chez lui. Il demeura froid et silencieux tout au long du trajet. Arrivé chez lui, il m'invita à rencontrer sa famille. Comme nous marchions le long de l'allée qui conduisait à la maison, il s'arrêta brièvement à un petit arbre, touchant le bout des branches de celui-ci de ses mains.
        Lorsqu'il ouvrit la porte pour entrer chez lui, une étonnante transformation se produisit. Son visage devint rayonnant, il caressa ses deux enfants et embrassa sa femme.
        Lorsqu'il me raccompagna à ma voiture, en passant près de l'arbre, la curiosité s'empara de moi et je lui demandai pourquoi il avait touché le bout des branches de cet arbre un peu plus tôt.
« C'est mon arbre à soucis », me répondit-il. « Je sais que je ne peux éviter les problèmes, les soucis et les embûches qui traversent mes journées, mais il y a une chose dont je suis certain : ceux-ci n'ont aucune place dans la maison avec ma femme et mes enfants. Alors, je les accroche à mon arbre à soucis tous les soirs lorsque je rentre à la maison. Et puis, je les reprends le matin.»           

        « Ce qu'il y a de plus drôle », sourit-il, « c'est que lorsque je sors de la maison le matin pour les reprendre, il y en a beaucoup moins que la veille lorsque je les avais accrochés. »

 

     A vous d'en planter un ou mieux encore, désignez-en un autre en attendant qu'il pousse... 
 

 

 

 

 

Ce qui expliquerait la survenance des maladies :

Ce qui se passe lorsque la peur de... (exemple : attraper une maladie) ne se résout pas.

Un cas surprenant : un cytomégalovirus qui fait une volte-face étonnante !

Exemple de guérison avec l'aide de la psychobiologie (col de l'utérus)

D'autres cas de mal-à-dire qui se forgent dans le ventre maternel.

Les hamsters enfumés (tabac) attrapent-ils le cancer

Le cerf qui perd son territoire et l'infarctus ?

"Le langage de la guérison" (J.-J. Crèvecoeur)

Ce qui se passe lorsqu'une brebis s'égare.

Ne vous agrippez pas à la grippe !

 

 

 

Là où la psychobiologie moderne rentre en résonance avec les médecines primitives :

       "Que notre vie intérieure s’enlaidisse et nous risquons fort de tomber malades ? (...)

 On sait bien que les traumatismes affectifs, les ruptures, les non-dits graves, les amertumes, les haines…

         sont autant de “laideurs intérieures”, qui provoquent notamment des cancers" :

"Les Clés de la santé indigène" (Jean-Pierre Barou & Sylvie Crossman aux éd. Balland)

 

En savoir plus sur la psychobiologie.

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°1

 

 

           

"Technique des plateaux"

                                                           "Doute-Peur-Insomnie etc." ou quand cela "ne va pas"...

 

"Merci de m'avoir fait connaître cette technique

   qui est assez extraordinaire et très efficace !"

                         (un internaute)

 

 

Cette fiche n'étant qu'un résumé de cette technique

ne pas hésiter à la découvrir en détail cette technique pour l'optimiser.

 

Il est important de dire et de redire que la guérison de tout problème quelqu'il soit ne se réalise vraiment, en profondeur, qu'en mettant en oeuvre, qu'en activant tous les plans (physique, psychique et spirituel) qui en fait apparaissent comme indissociables.

N.B. On peut être athée et être un être hautement spirituel et on peut même avec succès mettre l'Univers au défi de se manifester concrètement et indubitablement à soi etc. (cf. ce qu'on peut attendre comme aides de l'Univers).

 

 

1. Choisir un endroit calme avec la certitude de ne pas être dérangé. « Mettre ses limites ».
2. Appeler symboliquement toutes les Energies bienfaisantes auxquelles on croit (éléments de la nature, guides, anges, bien-aimés, défunts…)
3. Placer sur un plateau symbolique ou réel le fait qu’on ne s’accepte pas d’être ou qu’on ne s’aime pas dans soit le doute, soit la peur, soit l’insomnie, en demandant qu’« ils » fassent en sorte que, rapidement, on s’accepte à 100 % dans cet état.
4. Reprendre ses activités normales. On observera ensuite que cet état vient toujours tout seul.
5. On recommence le rituel du départ. Cette fois on place sur le plateau soit ce dont on doute, soit ce dont on a peur, soit l’insomnie, et on demande de le (la) transformer dans l’énergie la plus appropriée qui soit. Faire le contrat que si « cela » continue, c’est qu’il est approprié de passer par cet état pour avancer, que cela va se résoudre et que quelque chose de plus approprié est en train d’arriver inéluctablement.
6. A consommer SANS modération aucune.

N.B. A force de le faire, vous constaterez que la première phase (de 1 à 3) ne sera plus à faire, car vous allez progressivement

accepter davantage de vous retrouver dans ce que vous vivez, quoique vous viviez..

 

QUELQUES EXEMPLES VECUS

 

Découvrir en détail cette technique pour l'optimiser.

 

Mieux comprendre la peur : aussi bien chez les animaux que chez les humains avec des différences de tailles :

lire à ce sujet

- ce qu'on peut en dire à la lumière de la psychobiologie et des conséquences qu'elle entraîne quand elle persiste,

- ce qu'en dit Boris Cyrulnik (http://www.nouvellescles.com/Entretien/Cyrulnik/Cyrulnik2.htm).   


© Baudouin LABRIQUE

 

 

 

 

 


 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°2

 

 

 

 

                        Ecouter ses émotions, ses souffrances intérieures.

 

1. Installez-vous confortablement (assis, couché).
2. Fermez les yeux, respirez profondément et amplement
(gonflez le ventre en inspirant et expirez lentement jusqu’à la toute dernière particule d’air,
recommencez plusieurs fois pour vous détendre).
3. Une fois la détente installée, visualisez le petit enfant que vous avez été : comment est-il ?
Quelle est l’expression sur son visage (en colère, triste, content, frustré etc.) ?
4. Demandez-lui ce qui se passe.
5. Ensuite, demandez-lui ce dont il a besoin
(aide, présence de quelqu’un, écoute, tendresse, etc.).
6. L’adulte que vous êtes s’approche alors de l’enfant, lui donne ce dont il a besoin
ou fait en sorte que son besoin soit satisfait.
Le plus important n’est pas de satisfaire le besoin mais d’écouter l’enfant souffrant en vous.
L’émotion, la souffrance intérieure sont alors soulagées.
C’est l’enfant blessé, frustré qui s’exprime en vous,
ECOUTEZ-LE !

 

 QUELQUES EXEMPLES VECUS

 

© Anne De Vreught

 

* Diaporama sur l'enfant intérieur

                Ce superbe montage sonorisé est une invitation à entrer en contact avec votre enfant intérieur ;

 

Suggestions : on peut aussi le faire ne plaçant devant soi une photo de soi, la plus représentative de ce qu'est notre propre enfant intérieur ; on peut aussi interroger notre enfant intérieur en partant de nos besoins fondamentaux

(cf. la liste des ressentis / émotions positifs mais aussi la liste des ressentis / émotions souffrants)

 

 

 

C. S. Lewis . : "Le problème de la souffrance"

 

 


 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°3

         

 

 

                

 

 

          

 

Demandez des signes, c’est gratuit !

 

 

 

                                                               

                                    

Dans bien des situations, nous avons besoin d’être confortés dans un choix ou de pouvoir être fixés sur le choix le plus approprié ou encore de recevoir des messages clairs destinés à nous rassurer etc.
A la façon du Contrat avec le Subconscient, vous fixez d’abord librement une date ultime (butoir) ; avant cette date vous convenez avec l’Univers et en prenant à témoin les Energies auxquelles vous croyez (rituel déjà explicité), que vous recevrez un ou plusieurs signes COLOSSAUX et INDUBITABLES ; chacun de ces signes devant aller dans le même sens : confirmant ou infirmant votre choix ou vous indiquant clairement et d’une voix, la voie à suivre, le message « positif », sans équivoque, demandé.
Vous remerciez déjà de le recevoir, au moment même où vous le demandez.
Vous recevrez alors avant la date butoir, les signes demandés qui iront donc dans le même sens ; si vous n’avez rien reçu, c’est que « quelque chose de meilleur vous attend » ou que  le « problème » est en train de se résoudre.

 

QUELQUES EXEMPLES VECUS

 



© Baudouin LABRIQUE

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.


 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°4

 

 

 

 

                   L'enfant intérieur nous aide dans nos choix et nos décisions

 

1.Installez-vous confortablement (assis, couché).
2. Fermez les yeux, respirez profondément et amplement
(gonflez le ventre en inspirant et expirez lentement jusqu’à la toute dernière particule d’air,
recommencez plusieurs fois pour vous détendre).
3. Une fois la détente installée, visualisez le petit enfant que vous avez été : exposez-lui le choix auquel vous êtes confronté. Présentez-lui chaque possibilité séparément et observez sa réaction pour chacune d'entre elles.
Ses réactions (sur son visage, dans son comportement,…) vous montreront clairement ce qui est juste pour lui… et pour vous !
4. S'il s'enfuit, s'il fait la tête, par exemple, c'est que la possibilité présentée ne lui convient pas.
5. S'il rit, danse ou dit oui, c'est que la possibilité suggérée lui plaît.
6. Remerciez-le à vitre façon.
Votre enfant intérieur sait spontanément ce qui est bon pour lui…et pour vous !

Ecoutez-le !
 
© Anne De Vreught

 

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

                           

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE N°5

                                                    

Quand survient le mal-à-dire

 

 

Si on considère que la maladie est en quelque sorte une empreinte,

sorte de vis enfoncée dans notre corps et qui nous fait mal,

il nous appartient de reprendre le "tournevis" précis, l'action primale

qui a finalement conduit à la créer dans notre corps ;

ensuite, de commencer à "dévisser", libérer ce qu'elle a imprimé

dans un processus d'action dont nous devons rester les maîtres d'oeuvre

 

AVERTISSEMENT IMPORTANT :

nous n'adhérons en aucun cas à la Biologie-Totale

que nous refusons vu les dérives qu'elle génère

par manque criant de précaution, d'éthique et de déontologie appliquées.

(Voir notre avis).

Tout autant, nous ne cautionnons en aucune manière les comportements intégristes et outranciers du Dr Hamer.

 

 

Pour guérir plus vite, qu'il est d'abord approprié d'identifier ce qui n'a pas été exprimé, via le stress provoqué par une situation conflictuelle non résolue. On se retrouve alors dans l'impuissance d'agir, ce qui comme l'a démontré scientifiquement le Pr Henri Laborit plonge l'individu dans l'inhibition de l'action  elle même s'accompagnant de maladies. Pour tenter de résoudre la situation conflictuelle, ce sera donc sortir de cette inhibition et se mettre alors dans un nouveau processus d'action, mais ciblée. Commencer à agir c'est déjà, écrire tout cela : l'écriture est déjà une phase thérapeutique puissante. Tout au long du processus, être suivi médicalement, suivant son libre choix thérapeutique. A chacun son rôle. S'entraîner avec de "petits" mal-à-dire comme un rhume, par exemple.

 

Mais il est important de bien identifier à quelle phase de la maladie on se trouve :

      - 1ère phase : le conflit est toujours actif (à résoudre)

      - 2ème phase : la réparation intervient car le conflit est résolu

La 2ème phase peut aussi générer des conflits du fait de l'inconfort etc. qu'elle pourrait constituer ;il est donc important d'arriver aussi à les résoudre.

 

Propositions :
 

1° Chercher le ou les événements conflictuels apparus avant le déclenchement du mal-à-dire dans notre corps.


2° Trouver le lien logique entre ce qui a été exprimé par le corps et ce qu'on a ressenti lors du conflit qui n'a donc pas pu se résoudre.

 

3° Identifier le besoin qui n'a pas été couvert et qui a donc généré le conflit ; se poser aussi les questions suivantes :

    - qu'est ce que ce m'empêche de faire, de subir, d'endurer etc.

    - de quoi me protège-t-il, de quel contact, de quelle personne, de quelle situation souffrante etc.

    - quels sont les avantages conscients, inconscients de ce « mal à dire »

    - lire aussi la description ("physio-logique") médicale du « mal à dire » et pointer ce qui aura interpellé

       (cf. exemple de la patiente aux hémorroïdes)

       en s'aidant d'un dictionnaire médical ou d'une description récoltée sur Internet (cf. par exemple

       ce site intéressant pour identifier les symptômes d'une maladie très bien fait avec un moteur de recherche pratique)

    Att ! Pour des raisons largement expliquées, résister à la tentation de glaner ici et là (sur le Net comme dans certains livres) des

        décodages, grilles de lecture et autres "invariants biologiques" ...

 
4° Rechercher les solutions qu'il est possible de mettre en oeuvre pour résoudre la situation conflictuelle, faire éventuellement des propositions si ces solutions dépendent d'autres personnes ; résoudre la situation conflictuelle se fera en comblant le ou les besoins qui n'ayant pas été couverts ont généré le conflit ; se mettre avec foi et résolution dans l'action concrète destinée à  solutionner le conflit ; rapidement, suivant le cas, le mal-à-dire n'ayant plus de raison d'être, il disparaîtra. (Ce texte est un mémo).


5° Si on est bloqué à une des étapes, c'est que sans doute on a besoin d'être accompagné pour enlever le verrou (conscient ou inconscient) etc.

essayer d'utiliser la Technique des Plateaux.

 

Un « mal à dire » etc. peut aussi être la réactivation d'un conflit transgénérationnel mais il est approprié de résoudre d'abord le conflit présent dans sa propre vie avant de libérer la mémoire familiale qui est en lien. Vouloir régler uniquement le conflit transgénérationnel sans celui qui a été en écho dans sa vie ne sera pas suffisant.
 

Enfin, si on doute, si on souffre, si on bloque etc. essayer d'utiliser la Technique des Plateaux.

 

Pour mieux comprendre l'origine des maladies, lire ce texte de J.-J. Crèvecoeur  :

        "Le langage de la guérison : histoire d’une révolution scientifique dans le domaine de la médecine"

 

QUELQUES EXEMPLES VECUS en patientèle.

 

Découvrir ce que nous proposons en séance

 

© Baudouin Labrique

                                                                                       

                                                                                        Ici la mal a été dit, donc pas de mal-à-dire !

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°6

 

                                                                      Eviter les accidents

 
« Dans une évolution vraiment créatrice il n’y a qu’une loi générale,
c’est qu’un accident est à la racine de toute tentative d’évolution. »
Gaston Bachelard

 

 

Lors de la survenance d'accidents en tout genre, la première réaction sera souvent de chercher un "coupable" à l'extérieur de soi. Or, s'il y a un "fautif", c'est bien soi-même d'abord.
Un accident survient lorsqu'un stress important occupe toute son attention : en rapport avec un événement qui s'est passé juste avant, voire quelques heures avant ou quelque chose qui préoccupe de plus en plus et depuis longtemps.
L'accident se produit lorsqu'on occulte aussi cet événement, cette situation et la charge émotionnelle souvent trop importante qu'ils génèrent. C'est la solution parfaite qu'a trouvée le cerveau pour se déconnecter de ce stress mais aussi pour envoyer un message pour se permettre ensuite de "guérir" en résolvant la cause du conflit qui se cache derrière.
Pour éviter les accidents, avant de prendre la route ou de faire quelque chose qui pourrait mettre en danger son intégrité physique, on peut s'introspecter quelques instants ; en prenant le temps, on va alors essayer de bien identifier ce qui se passe en soi au niveau émotionnel et qui générerait un stress.
Il est alors approprié de faire une sorte de contrat avec soi-même : demander à notre inconscient de mettre le problème au "frigo" tout en se promettant d'y consacrer du temps plus tard, à un moment précis. On le fera de la même façon en cours de journée, au volant etc. si quelque stress nouveau apparaît.  © Baudouin Labrique.

 

Lire aussi Ce que finit par entraîner la peur de... a moins que...      pour mieux se protéger.


 

 

 

Humour  :

 

 

              Ouiiich....

 

 

En route pour le bureau…
Ce matin j'étais sur l'autoroute en route pour le bureau.
J'ai regardé à gauche et il y avait une femme dans une BMW toute neuve.
Elle roulait à 160 Km/h et se regardait dans le rétroviseur pendant qu'elle appliquait son mascara.
J'ai détourné le regard quelques secondes et tout à coup, elle était à moitié sur ma voie, toujours en train de se maquiller !              

Ça m'a fait tellement peur que j'en ai laissé tomber mon rasoir électrique, qui a fait tomber le peigne que j'avais dans l'autre main.
Dans toute cette confusion, j'ai essayé de redresser le volant avec mes genoux, mais mon téléphone cellulaire est tombé dans le café

que je tenais justement entre mes genoux; le café chaud s'est répandu et m'a brûlé les bijoux de famille,

mon téléphone est fichu et j'ai perdu la communication pendant un appel important.
J'ai failli avoir un accident à cause de cette c... !

 

 

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°7

 

 

 

Le « tu » tue

 


 

 

Nous faisons des efforts pour mieux communiquer avec autrui mais, souvent, hélas, nous sommes dans l’accusation, le "juge-ment", les reproches etc.
 

Nous ne sommes pas alors en connexion avec ce que nous ressentons réellement et/ou nous ne l’exprimons pas. Un mur se dresse par conséquent entre nous et l’autre (*).  Essayons de mieux formuler ce que nous ressentons en parlant à la première personne uniquement ; exemple : « Je ressens ceci quand tu fais cela » …
 

On peut manifester alors toutes les émotions qui ne demandent qu’à sortir, même la colère à condition de bien exprimer que nous sommes en colère etc. contre une situation précise, en formulant par exemple ainsi : « je suis en colère contre cette situation …».
 

Comme le dit très bien Jacques SALOME (**), le « tu » tue !
 

Mais évitons aussi de donner à l'autres des conseils non demandés : "Tu devrais faire ceci ou cela..;" " tu devrais penser comme ceci..." etc. Dans le cas d'une communication inappropriée, nous ne nous accordons pas à la "fréquence" de l'autre, comme le fait observer Jacques SALOME, dans ses célèbres livres : ce ne pourra être alors qu'un (vain) dialogue de sourd et porteur de davantage de souffrance que si on s'était simplement tu.
 

Mal "embarqués", nous pouvons aussi proposer de mettre fin à une discussion qui s’éternise et/ou qui ne conduit à rien selon nous ; dans ce cas, il est toujours approprié d’exprimer cela et de proposer de la continuer ultérieurement à un moment précis, décidé de commun accord.

 

Nous pouvons aussi proposer de mettre fin à une discussion qui s’éternise et/ou qui ne conduit à rien selon nous ; dans ce cas, il est toujours approprié d’exprimer cela et de proposer de la continuer ultérieurement à un moment précis, décidé de commun accord.

© Baudouin Labrique

 

© Baudouin Labrique

 

Effets d'une mauvaise communication :

personne n'écoute vraiment.

 

(*) "Les mots sont des fenêtres (ou des murs)" de Marshall B. ROSENBERG

        En savoir plus sur la Communication Non Violente (CNV) : cette technique est surtout efficace pour les personnes ayant déjà accomplit

        un travail psychothérapeutique et qui ont « brûlé leur propre bois », qui ont déraciné leur colère (d'adolescence, d'enfance…)

        et qui ont guéri leur enfant intérieur.

 

La méthode

La CNV repose sur deux bases fondamentales :

  • tous les êtres humains ont des besoins fondamentaux semblables;
  • chacun est naturellement capable d'accéder à un état de compassion et de montrer de la bienveillance à l'égard de ses propres besoins et de ceux de ses semblables.

De ces prémisses découle le modèle de communication de la CNV :

  • 1- Observation objective de la situation (en mettant de côté nos jugements et nos évaluations).
  • 2- Identification des ressentis, sentiments qu'éveille la situation (en les différenciant de nos interprétations et de nos jugements) : "je me sens ..", "je ressens ...", "j'éprouve de ...", "c'est comme si je. " etc.
  • 3- Identification des besoins liés à ces sentiments (aspirations profondes, motivations, etc.).
  • 4- Formulation d'une demande en vue de satisfaire ces besoins (présentée de façon positive, concrète et réalisable).

La CNV propose des techniques qui aident les personnes à bien réaliser chacune de ces quatre étapes du processus de communication, aussi bien lorsqu'il s'agit d'écouter les autres que de s'exprimer face aux autres, d'oser exprimer ce qu'on ressens sans se censurer (démarrer la formulation par "Je .." et éviter ainsi le "Tu qui tue".

Ainsi, au cours de n'importe quel dialogue, échange etc., une personne qui pratique la technique s'efforce de retrouver l'état naturel d'empathie voire de compassion; qui lui permet d'observer de manière objective ce que l'autre exprime, en l'aidant et même en l'encourageant à exprimer ce qu'elle ressent, même lorsque les propos éveillent des préjugés ou qu'ils sont hostiles, d'identifier les ressentis, sentiments qui sont à exprimer et les besoins qui se cachent derrière ce qui est exprimé, de manière à bien saisir la demande réelle de son interlocuteur. Lorsqu'elle s'exprime à son tour, la personne s'efforce de poser un regard objectif sur la situation (observation), d'identifier honnêtement ce qu'elle ressent, de veiller à les 'exprimer en sentiments et ainsi que ce qui les  motive, sous-tendent  (besoins la plupart du temps non comblés, en souffrance), et elle essaie de formuler clairement ce qu'elle désire (demande).


(**) "Si je m’écoutais, je m’entendrais" & "Parle-moi, j’ai des choses à te dire" etc. de Jacques S

 

 

"Tentative"

Entre
Ce que je pense
Ce que je veux dire
Ce que je crois dire
Ce que je dis
Ce que vous avez envie d'entendre
Ce que vous croyez entendre
Ce que vous entendez
Ce que vous avez envie de comprendre
Ce que vous croyez comprendre
Ce que vous comprenez
Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même…"

Bernard Werber (L'encyclopédie du savoir relatif et absolu, Le Livre de Poche)

Merci à Antonella pour ce texte


 

Pour consulter d'autres fiches de ce type,

cliquez sur fiches auto-thérapeutiques

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°8

 

 

 

 

                                                                  MES DROITS ESSENTIELS

                                                                     (dès ma venue dans ce monde)

 


Gd livre des droits de l'enfantDans son remarquable livre autobiographique  «La Danse de la Réalité », Alexandro Jodorowsky  répond à son ami imaginaire, à la question qu’il lui pose « Quels sont mes droits essentiels » dès la conception.

Ce texte est une invitation à se connecter à son ressenti pour en libérer la mémoire émotionnelle souffrante ; nous pourrons aussi alors prendre conscience que, quoi que nous fassions ou que nous voulions comme parents, quoi qu’on aurait pu espérer avant de s’incarner, aucun d’entre nous ne peut affirmer que sa vie aura été vierge de toute souffrance.

Comme je le dis souvent en conférence, voici une réflexion inspirée des « Conversations avec Dieu » (D.N. Walsh) est que : pour savoir ce qui nous convient, nous faisons immanquablement l’expérience de ce qui ne nous convient pas ; de la sorte, pour découvrir qui nous sommes individuellement, nous nous sommes mis dès la naissance, dans des conditions qui sont en parfaite contradiction avec notre moi profond ! C'est comme si nous ne pouvions nous révéler à nous-mêmes que par contraste et donc pour savoir ce que je veux vraiment, je ne le saurais qu'à partir de ce que je ne veux plus.

 

 

Puis-je encore vous inviter à écrire votre propre histoire sur base de ce texte, en vous aidant de ce questionnaire par exemple ; s’il y a des zones inconnues, pourquoi ne pas demander à votre famille ce qu’elle en sait et/ou grâce à des techniques comme la microkinésithérapie, la psychothérapie régressive, les Constellations familiales etc. ? N’hésitez pas alors à renvoyer les souffrances « à qui de droit » par le truchement de la lettre symbolique par exemple. Vous pourrez alors accéder plus rapidement encore, à votre moi profond qui est fait de la pure Joie ! D'autres outils auto-thérapeutiques vous attendent encore pour y parvenir plus facilement sur cette même page

Je ne peux que vous inviter de mieux cerner encore tout ce qui fait partie de nos projets de nais-sens. B. Labrique


« Avant toute chose, tu devrais avoir le droit d'être engendré par un père et une mère qui s'aiment, au cours d'un acte sexuel couronné par un orgasme mutuel, afin que ton âme et ta chair prennent racine dans le plaisir.
Tu devrais avoir le droit de n'être ni un accident ni une charge, mais un individu attendu et désiré de toute la force de l'amour, comme un fruit qui donne du sens au couple, lequel devient désormais une famille.
Tu devrais avoir le droit de naître avec le sexe que la nature t'a donné. (C'est un abus de dire : "Nous attendions un garçon et tu es une fille", ou vice versa.)
Tu devrais avoir le droit d'être pris en compte dès le premier mois de ta gestation. À tout instant la femme enceinte devrait accepter le fait qu’elle est deux organismes en voie de séparation et non un seul qui s'étend.
Personne ne peut t'accuser des accidents pouvant survenir pendant l'accouchement. Ce qui t'arrive dans la matrice n'est jamais ta faute : par ressentiment contre la vie, la mère ne veut pas accoucher et, à travers son inconscient, t'enroule le cordon ombilical autour du cou et t'expulse, incomplet, avant terme. Comme on ne veut te mettre au monde, parce que tu es déjà un tentacule de pouvoir, on te retient plus de neuf mois, tandis que le liquide amniotique sèche et que ta peau se brûle ; on te fait tourner jusqu'à ce que tes pieds, et non ta tête, entament le glissement vers la vulve, comme les morts vont à la niche, les pieds devant ; on te gave plus qu'il ne faut pour que tu ne puisses pas passer par le vagin, la naissance heureuse étant remplacée par une froide césarienne, qui n'est pas un accouchement mais l'extirpation d'une tumeur. Refusant d'assumer la création, on ne collabore pas avec tes efforts et sollicite l'aide d'un médecin qui t'opprime le cerveau avec ses forceps ; souffrant d'une névrose de l'échec, on te fait naître à moitié étouffé, tout bleui, t'obligeant à imiter la mort émotionnelle de ceux qui t'ont engendré...
L'effort sera mutuel et bien équilibré. À partir du moment où cet univers te produit, tu as le droit d'avoir un père protecteur, qui soit présent tout au long de ta croissance. De même qu'on donne de l'eau à une plante assoiffée, tu as le droit, quand tu t'intéresses à une activité, de te voir offrir le plus grand nombre de possibilités afin que tu te développes sur le sentier que tu as choisi.
Tu n'es pas venu réaliser le plan personnel d'adultes t'imposant des objectifs qui ne sont pas les tiens, le principal bonheur que t'autorise la vie est de te permettre de t'atteindre toi-même. Tu devrais avoir le droit de posséder un espace où pouvoir t'isoler pour construire ton monde imaginaire, de voir ce que tu veux sans que ton regard soit limité par des morales caduques, d'entendre ce que tu désires, même si ce sont des idées contraires à celles de ta famille.
Tu n'es venu réaliser personne d'autre que toi-même, tu n'es venu occuper la place d'aucun mort, tu mérites d'avoir un nom qui ne soit pas celui d'un parent disparu avant ta naissance : quand tu portes le nom d'un défunt, c'est parce qu'on t'a injecté un destin qui n'est pas le tien, usurpant ton essence.
Tu as parfaitement le droit de ne pas être comparé ; aucun frère, aucune sœur ne vaut plus ou moins que toi, l'amour existe quand on reconnaît l'essentielle différence.
Tu devrais avoir le droit d'être exclu de toute querelle entre tes parents, de ne pas être pris comme témoin dans les discussions, de ne pas être le réceptacle de leurs angoisses économiques, de grandir dans une ambiance de confiance et de sécurité.
Tu devrais avoir le droit d'être éduqué par un père et une mère guidés par des idées communes, ayant aplani entre eux, dans l'intimité, leurs contradictions. S'ils divorcent, tu devrais avoir le droit de ne pas être obligé de voir les hommes avec les yeux pleins de ressentiment d'une mère, ni les femmes avec les yeux pleins de ressentiment d'un père.
Tu devrais avoir le droit qu'on ne t'arrache pas du lieu où tu as tes amis, ton école, tes professeurs préférés. Tu devrais avoir le droit de ne pas être critiqué si tu choisis un chemin qui n'était pas dans les plans de tes parents ; d'aimer qui tu veux sans avoir besoin d'approbation, et, quand tu t'en sens capable, d'abandonner le foyer et de partir vivre ta vie ; de dépasser tes parents, d'aller plus loin qu'eux, de réaliser ce qu'ils n'ont pu réaliser, de vivre plus longtemps qu'eux. Enfin, tu devrais avoir le droit de choisir le moment de ta mort sans que personne, contre ta volonté, te maintienne en vie. ».
 


 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

   FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE N° 9

 

VOS BESOINS : faites le point

pour ensuite, faire l'appoint approprié !

 

A la question «  quels sont vos besoins », vous ne pourriez sans doute aligner que quelques mots ; mais à la question « qu’est-ce que vous ne voulez plus », vous pourriez alors remplir plusieurs pages.

 

1.   Faites la liste dans le désordre de ce que vous ne voulez plus.

2.   Classez-les selon les domaines de la vie : amour, travail, santé, couple etc.

3.   Traduisez-les en souhaits positifs.

4.   Classez-les dans un ordre de priorité.

5.   Choisissez le besoin qui vous paraît le plus important, le plus urgent etc. à combler ; on peut s'aider de cette liste.

6.   Fixez si possible une date limité, une date butoir (il sera comblé au plus tard le…).

7.   Commencez par rechercher comment le satisfaire concrètement.

8.   Définissez au besoin des étapes intermédiaires.

9.   Reportez-vous en pensée dans la situation qui verra ce besoin comblé selon vos désirs.

10. Percevez avec tous vos sens ce qui se passe alors dans cette nouvelle situation et prenez conscience, ressentez alors tout le bien-être, les avantages que cela vous procure.

11. Identifiez les inconvénients, les empêchements, tous les freins qui apparaissent alors éventuellement dans cette nouvelle situation.

12. Parmi eux se trouvent des « résistances à la guérison » : voyez comment faire le deuil des bénéfices présents dans la situation actuelle et qui sont autant d’empêchements à pouvoir combler ce besoin.

                                               © Baudouin Labrique

 

Pour vous aider à faire ce travail, reportez-vous ici  ; prenez aussi conscience de ce qui nous empêche de lâcher prise face à une situation révélant un besoin non couvert. Vous pouvez aussi utiliser la Fiche Bien-Etre N°2 ("Ecouter ses émotions, ses souffrances intérieures")

 

La plupart du temps, pour qu'un tel cheminement soit mené à terme, un accompagnement approprié est indiqué ; voir aussi ce que nous vous proposons en accompagnement.

 

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

  FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE N° 10

 

 

Une pensée de Bouddha

 

« Ne vous laissez pas impressionner par le poids des traditions, même honorées

en de nombreux lieux et par plusieurs générations.

Ne croyez pas quelque chose parce que beaucoup de gens en parlent.

Ne vous en remettez pas à l'autorité des sages d'autrefois.

N'accordez pas foi à votre imagination en croyant qu'un Dieu vous a inspiré.

Ne croyez rien qui dépende uniquement de votre maître ou des prêtres.

Ne croyez, après examen, que ce que vous avez vous-même mis à l'épreuve

et avez trouvé juste et bon. » Bouddha.

 

 

 J’ajouterais : toutefois, cette mise à l'épreuve de tout ce qui vous est proposé (par exemple, dans le cadre d’une démarche auto-thérapeutique, du contenu de ce site, etc.) nécessitera une ouverture préalable la plus grande possible pour donner à ce qui est alors soumis à l’expérimentation, la possibilité d’être pleinement profitable.

Je ne pense pas que Bouddha induisait qu’il fallait se méfier a priori de ce qui vient de l’extérieur. Ce n’est alors, qu’après avoir fait l’effort nécessaire et authentique, que ce qui a été proposé et expérimenté pourra s'avérer éventuellement "juste et bon", en toute connaissance des choses.

 

© Baudouin Labrique

                                              

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°11

 

 

                                                            

 

 

 

Faites baisser le stress

 

(trop de Yang)  (°)

 

en vous relaxant !

 

 

 

Dr Herbert Benson, de l'Université Harvard à Boston, dans le cadre de ses recherches sur le traitement de l'hypertension,

(quand il y a trop de Yang : excitation etc.)  a identifié scientifiquement les éléments de base indispensables pour susciter la réaction de détente1. Les voici.


Les six éléments de base pour entraîner la « réaction de détente »

1. Choisir un lieu tranquille.

2. Adopter une position confortable, mais qui ne risque pas de susciter l'endormissement.

3. Fermer les yeux.

4. Relâcher graduellement les muscles, des pieds à la tête.

5. Respirer par le nez, puis à chaque expiration, répéter mentalement un mot ou une expression.

   Le choix du mot ou de l'expression n'a pas d'importance; on suggère de choisir un terme

   qui a du sens pour soi ou dont la sonorité est agréable.

6. Adopter une attitude passive, sans réagir aux émotions ou aux pensées qui pourraient surgir.

À la fin de l'exercice, ouvrir lentement les yeux et attendre une minute ou deux avant de se relever.

 

Repris du site Passeportsante.net

 

(°) Suggestion de Stéphane (Normandie) pour sortir du stress :
Les personnes de polarité YANG peuvent sortir de leur stress par relaxation
Les personnes de polarité YIN peuvent sortir de leur stress " en se bougeant le cul " car la relaxation est une activité YIN.

 

 

Diaporama pour vous inviter à vous déstresser avec humour.

Autre diaporama montrant le solutions trouvées par  nos amis les animaux

 

L'ouverture de ces page nécessites PowerPoint ; si votre ordinateur n'en est pas équipé, vous pouvez télécharger ici la version gratuite.

 

 

 

 

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

AUTO-THERAPIE  N°12

                                                                          

                                                                                pour une utilisation appropriée de ce qui suit

                                                                                                  © Baudouin Labrique

                                                                    

                                                              Pour consulter d'autres fiches de ce type,

                                                                            cliquez sur fiches auto-thérapeutiques

 

 

L'outil suivant fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps. Lire aussi le nota bene.

 

Les résistances à la guérison

 

" Tout ce que nous faisons, nous le faisons avec une idée derrière la tête." Aristote.

Dans ce cas, comme pour bien d'autres "prises" qu'on s'obstine à tenir, il s'agit alors d'une question de (sur)vie !

 

A : plateau de gauche

B : plateau de droite

 

A                       B

 

 

Si la balance penche vers A = « je reste dans la situation présente »


Si la balance penche vers B = « je vais vers la solution projetée »
 

Si la balance reste au milieu : sans doute « conflit en balance »

                                                   ou situation très chaotique etc.

 

A l'image d'une balance, strictement en fonction de la manière où on percevra (ressentis personnels),
le résultat qui conduira à agir ou de ne pas agir, à réussir ou ne pas réussir, à guérir ou à rester malade...,

tiendra toujours compte d'avoir pu jauger et identifier,  en "pesées" personnelles,

toutes tributaires de croyances personnelles actives, de peurs, de situations qu'on ne veut plus se voir reproduire ...
 

La résultat final tiendra compte du poids de chaque plateau résultante des poids constitués par chacun des avantages

et/ou inconvénients respectifs et du poids (importance) qu'ils pèsent chacun et constituera

pour eux la meilleure solution de survie : ne pas bouger ou bouger !

 

Consacrer une feuille (ou plus) pour transcrire le contenu de chacun des ponts suivants :

 

(A1) Identifier les avantages de la situation présente (avantages à y rester) :

(A2) Identifier les inconvénients de la nouvelle situation projetée
        (lorsque la guérison ou le but est atteint)

(A3) Identifier pour chaque étape intermédiaire (suivant les actions à entreprendre etc.),
         les inconvénients à les mettre en œuvre

(A4) Identifier pour chaque étape intermédiaire (suivant les actions à entreprendre etc.),
         les inconvénients à les avoir mises en œuvre (conséquences)
 

C'est sur ce plateau qu'on trouve les résistances à la guérison !


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

Consacrer une feuille (ou plus) pour transcrire le contenu de chacun des ponts suivants :

 


(B1) Identifier les avantages de la nouvelle situation (lorsque la guérison ou le but est atteint)

(B2) Identifier les inconvénients de la situation actuelle (à y rester)

(B3) Identifier pour chaque étape intermédiaire (suivant les actions à entreprendre etc.),
         les avantages à les mettre en œuvre (résultats)

(B4) Identifier pour chaque étape intermédiaire (suivant les actions à entreprendre etc.),
         les avantages à les avoir mises en œuvre (conséquences)


 

C'est sur ce plateau qu'on trouve les stimulants à la guérison !

 

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Suggestions : - à faire par écrit (une page par point) - exprimer à haute voix ce qui a été écrit

                           - le faire éventuellement  avec l'accompagnement d'une personne qui restera

                             rigoureusement en empathie : pas de jugement, de critiques, de mentalisation,

                             d'interprétation, mais comme en vraie relation d'aide, faciliter, faire réexprimer,

                             reformuler surtout pour ce qui concerne les ressentis ) :

 

 

- pour chaque point :

      * établir un "poids" (importance en chiffres, en monnaie, par exemple, pour chaque point).

      * remplir une feuille et commencer à mettre des suggestions stratégiques (réalistes) pour y arriver

      * identifier les croyances sous-jacentes "("je n'y arriverai pas", "c'est trop beau pour être vrai" ... :

            - lire : "Comment se forgent les croyances dans le ventre maternel"

            - piocher dans cette liste de croyances

      * pour chaque croyance :

             - trouver l'origine (parole d'un parent, événement, situation répétitive qui l'induit, ...)

             - identifier, retranscrire et exprimer à voix haute les ressentis souffrants / agréables que cela génère en soi

                et le faire avec le plus de précision possible.

 

- essayer de mettre des stratégies d'action concrète et si cela bloque à un moment donné, savoir rechercher

    une aide psychothérapeutique adaptée : il y a peut-être des verrous, croyances ... inconscientes.

 

Personne n'a le droit de juger ce qui sera choisi en définitive par tout un chacun,

même si ce dernier a une part de responsabilité dans ce qu'il advient ou adviendra !
 

nota bene

 

Cadre thérapeutique

N.B. Lors d'une prise en charge thérapeutique, il se peut que l'attitude, ce que propose le thérapeute comme accompagnement... ne convienne pas du tout au patient et qu'ainsi se développent des résistances particulières :

« Bien que l’on ait beaucoup écrit au sujet de la résistance en thérapie, je suis actuellement enclin à ne pas être d’accord avec la plupart des opinions qui ont été exprimées et je propose une autre hypothèse qui peut être mise à l’épreuve, je l’espère, au fur et à mesure que notre connaissance de la thérapie s’accroît. Cette hypothèse est que la résistance à la thérapie et au thérapeute n’est ni une phase inévitable, ni une phase désirable de la psychothérapie, mais qu’elle naît avant tout des piètres techniques de l’aidant dans le maniement des problèmes et des sentiments du client. Plus exactement, même, elle naît des efforts maladroits du thérapeute pour accélérer le processus thérapeutique en mettant sur le tapis des attitudes affectives que le client n’est pourtant pas encore capable d’affronter  »

(Carl Rogers, Relation d’aide et psychothérapie,  Editions Sociales Françaises, 1996  p. 155).

Un biais fréquemment rencontré dans ce que proposent les thérapies (°), est l'obligation dans laquelle se trouve le soigné de se conformer aux moules ou aux outils spécifiques offerts par le soignant. Dans la manière la plus appropriée de faire de l'accompagnement thérapeutique, les outils qui seront utilisés devraient idéalement émerger de soi, du contexte de l'accompagnement : soit, suite à la demande expresse du patient de les utiliser, soit que le patient en vienne à les façonner par lui-même, quitte à in fine qu'il se rende compte éventuellement que le soignant y a recours généralement ; cela se révèle en plus très valorisant pour lui (le patient) et donc très porteur par rapport à la poursuite de son processus vers la guérison.

Les outils présents sur ce site comme ceux de la présente page, le contrat avec le subconscient, l'acte et la lettre symboliques etc. sont ainsi souvent suggérés par le patient lui-)même. Dans de telles conditions, ils sont bien plus productifs et efficaces, parce que le patient est davantage au centre de sa guérison en ce qu'il en est le créateur tout comme l' initiateur des moyens pour la mettre en oeuvre.

Sans toutefois qu'il ne lance à un moment donné au patient qu'il manifeste des résistances à la guérison (ce qui serait un jugement, une interprétation inconvenante car anti déontologique), tout accompagnant doit pouvoir être capable d'aider de patient confronté à des résistances à la guérison, mais avec son plein accord. Prendre connaissance des raisons analogues qui expriment une difficulté à lâcher-prise

(°) Thème plusieurs fois abordé dans Quand les thérapeutes dérapent.

 

 

 


© (copies autorisées mais sans changer le texte et avec reproduction du nom de l’auteur)

 

Lire aussi  " Lâchez prise ! C'est vite dit ! " pour s'aider à mettre au jour toutes les résistances.


 

AVERTISSEMENT IMPORTANT :

nous n'adhérons en aucun cas à la Biologie-Totale

que nous refusons vu les dérives qu'elle génère

par manque criant de précaution, d'éthique et de déontologie appliquées.

(Voir notre avis).

Tout autant, nous ne cautionnons en aucune manière les comportements intégristes et outranciers du Dr Hamer.

 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

GEOBIOLOGIE  N°1

 

 

                    

 

 

                                                                      Mieux dormir

 

 

 

 

 © Baudouin Labrique

 

Pour consulter d'autres fiches de ce type,

cliquez sur fiches auto-thérapeutiques

 

 

Voici une liste de tout ce que vous pouvez entreprendre pour  améliorer votre sommeil :

 

Configuration de la chambre à coucher

La géobiothérapie apporte des solutions profondes et durables

S'aider grâce à l'horloge biologique

Mettre en œuvre une "toilette psychique"

ou la "Technique des plateaux"

 

 

 

Configuration de la chambre à coucher (dans l’ordre d’importance ) :


 

Fils et prises de courant au minimum à 50 cm.
Lampes et appareils électriques au min. à 1 m.
Pas de couverture chauffante ni de lit électrique.
Pas de lustre électrique sous le lit (pièce du bas).

Couper les émissions Wifi (la fréquence d'émission est de 4,7 Ghz et exactement celle de la fréquence de transmission de l'ADN !)
Vérifier aussi si ne système d'alarme, les ouvre-porte, les volets de fermeture du garage... utilisent des émissions radio : il faut tenter d'y remédier en les supprimant (dans le cas de l’alarme antieffraction, il faudra alors changer de système et opter pour un système infrarouge qui a l’avantage de ne générer aucune pollution).
Pas de sommier et/ou de lit métalliques.
Ecarter la tête de lit de min. 20 cm du mur.
Idem mais de 40 cm de toute cheminée.

Tête au Nord ou à l'Est ou entre ces deux directions (tester ce qui convient le mieux).

Le plafond au-dessus du lit doit être plat.
Draps et couvertures de couleurs foncées, douces.
Ils doivent être en matières et teintes naturelles.
Aucune masse métallique importante sous le lit,
   (voiture, chaudière, machine, antenne,…)

Si le lit est électrique et qu'on veut malgré tout le conserver tel quel, il est important

    de relier toute la masse métallique à la terre (vérifier que toutes les parties soient bien reliées entre elles).

Idem dans la pièce au dessus du lit et surtout à la verticale du lit.

Ne pas laisser de téléphone branché dans la chambre : la nuit (du moins en Belgique, Belgacom procède vers 3h00   du matin
  à un essai de la ligne et cela peut faire résonner la sonnerie.

Ne pas laisser branchés sur  le secteur les téléphones fixes (ligne fixe) du type Twist (portable, sans fil) : ils émettent en permanence

   des ondes d'émission qui perturbent les ondes cérébrales (cf. Téléphones sans fil )

Pas de médicaments, de livres, d’objets douteux, de factures, de comptes, de dossiers, de courrier,
   dans la chambre et surtout pas au dessus du lit.
Pas de miroir de plus de 20 cm².
Pas d’objet métallique important, genre radiateur, à moins d’un mètre du lit.

 

N.B. Si après avoir mis en œuvre la plus grande partie de ces conseils on ne dort toujours  pas bien, on ne se sent pas 

             mieux dans la maison etc., c’est qu’une intervention en géobiologie, mieux, en géobiothérapie est appropriée.

        

         Il peut aussi s'agir de problèmes psychologiques ; voir aussi les problèmes de sommeil à mettre en rapport avec notre

             horloge biologique pour mettre au jour les organes touchés et la symbolique psychobiologique à laquelle il renvoie ;

        

         On peut essayer en appliquant ce que suggère Bernard Montaud : la "toilette psychique" ou encore utiliser cette

            technique simple de relaxation.

       

         Mais si on n'y arrive pas alors on pourra la plupart du temps enfin dormir grâce à la "technique des

             plateaux" (fiche Auto-Thérapie N°1).

        

         Si cela persiste malgré tout ce que vous aurez entrepris, pensez à demander une aide psychothérapeutique pour

             résoudre la situation conflictuelle qui empêche de bien dormir (voir ce que nous proposons).

 

 

QUELQUES EXEMPLES VECUS

 

 

 

Les positions surréalistes de Tigrou, notre adorable chat

(N.B. Sur l'habit rouge du Wilbur de droite est indiqué :"Who loves You")

 

 

Témoignage à propos des téléphones sans fils :

"Enfin bon, ça fait trois nuits maintenant que je débranche tous les fils de mon téléphone (avant d’acheter un téléphone à cordon) dont la station de base se trouve juste en dessous de mon lit ... et je dors mieux banane.gif ! Plus de réveils brusques en pleine nuit, les yeux grands ouverts icon_eek.gif !"
 

"Pourquoi je suis mal dans ma maison" : découvrir les principales sources de pollutions géobiologiques.

Plus de détails sur le travail en géobiologie : "Géobiologie ou Géobiothérapie ?".

 

Plus de détails sur les nocivités réelles des GSM (portables) ; livres existant sur le sujet.

Prendre connaissance de la fiche auto-thérapie relative à l'utilisation du GSM (portable).

Plus d'infos sur la pollution particulière des Téléphones sans fil (type Dect etc.).

Une pétition européenne pour limiter les pollutions dues aux antennes relais.

 

En savoir plus sur les causes, les précautions à prendre dans sa maison concernant l'électricité domestique avec la référence de livres sur le sujet.

Autre lien intéressant offert par "Nouvelles Clés " : ' la Fée Electricité' .

En savoir plus sur l'hypersensibilité à l'électricité et ses conséquences pour la santé.

 

Lire aussi les dangers encourus quand on se trouve à la station d'essence, portable allumé

 

Découvrir pourquoi ne pas utiliser de "prothèses " dans le cadre de corrections géobiologiques.

Pour le travail de géobiologie sur place

 

Ateliers  et conférences proposés ; pour les dates consulter l'agenda.

 

 

QUELQUES EXEMPLES VECUS

 

En  savoir plus sur la géobiologie (géobiothérapie) et en quoi consiste une séance à domicile.
 

© Baudouin LABRIQUE

 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

GEOBIOLOGIE  N° 2

                                                  

Précautions G.S.M. (portables)

 

Considérez que le portable est avant tout un appoint téléphonique : évitez les trop longues conversations ; éloignez-vous des grandes surfaces métalliques (radiateurs, voitures, etc.).
En l’utilisant, placez l’appareil le plus loin possible de l’oreille ; si vous vous reposez, si vous dormez,  et si l’appareil doit absolument rester allumé, éloignez-le d’au moins un mètre de vous.
Choisissez plutôt un appareil à longue antenne ; toujours en sortir l’antenne lors de son utilisation.
Evitez de porter des lunettes métalliques, des bracelets métalliques, des montres-bracelets etc. lors des appels ; ne Téléphonez pas longtemps si vous avez des plombages, amalgames métalliques etc. dans la bouche, des prothèses métalliques etc.
Résistez au désir de téléphoner dans les lieux clos et/ou souterrains (métro, gares, aéroports, immeubles, voitures) si l’appareil n’est pas branché à une antenne extérieure, car la puissance nécessaire pour émettre alors est alors beaucoup plus importante. La voiture fait office de cage de Faraday et oblige donc le portable à émettre davantage de puissance, vu la moins bonne réception, ce qui augmente la pression des rayonnements nocifs.

 

La presse vient de relater (octobre 2003) le cas d'un portable qui a explosé de lui-même alors qu'il était porté par un enfant : plus que jamais ranger le portable autre part que sur vous !

 

Découvrir le vrai et le faux concernant la survenance des maladies et les ondes provenant de portables

 

En savoir plus sur les risques relatifs au DAS (débit d'absorption spécifique par le corps des champs électromagnétiques).

 

"Pourquoi je suis mal dans ma maison" : découvrir les principales sources de pollutions géobiologiques.

Plus de détails sur le travail en géobiologie : "Géobiologie ou Géobiothérapie ?".

 

Plus de détails sur les nocivités réelles des GSM (portables) ; livres existant sur le sujet.

Plus d'infos sur la pollution particulière des Téléphones sans fil (type Dect etc.).

Une pétition européenne pour limiter les pollutions dues aux antennes relais.

 

En savoir plus sur les causes, les précautions à prendre dans sa maison concernant l'électricité domestique avec la référence de livres sur le sujet.

Autre lien intéressant offert par "Nouvelles Clés " : ' la Fée Electricité' .

En savoir plus sur l'hypersensibilité à l'électricité et ses conséquences pour la santé.

 

Découvrir sous forme d'une fiche pratique, comment faire pour mieux dormir en optimisant soi-même les paramètres géobiologiques.

 

Lire aussi les dangers encourus quand on se trouve à la station d'essence, portable allumé

 

Découvrir pourquoi ne pas utiliser de "prothèses " dans le cadre de corrections géobiologiques.

Pour le travail de géobiologie sur place

 

Ateliers  et conférences proposés ; pour les dates consulter l'agenda.

 

 

 



© Baudouin Labrique

 

 

 

 

___________________________________________________________________
 

 

L'outil précédent fait partie d'outils auto-psychothérapeutiques et autres qui concernent les approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

 

 

 

FICHE  BIEN-ETRE

GEOBIOLOGIE  N° 3

   

                        

Connais-toi toi-même grâce au Feng Shui

 

 

 

 

 

"Le Feng Shui, vieille pratique culturelle chinoise qui préconise de vivre en harmonie avec son environnement, n’est pas de la magie pour superstitieux, ni une mode passagère mais une science humaine et un art millénaire.
Trop souvent, le Feng Shui est décrit ou enseigné d’une manière trop « orientale », pour nous européens, conformément à l’état d’esprit d’un asiatique. Le but du Feng Shui Occidental est de l’adapter à notre culture, à notre époque, en renonçant aux recettes toutes faites :

aux gadgets et aux remèdes miracles tout en préservant son essence fondamentale.

Le Feng Shui Occidental est efficace parce qu’il s’adapte à notre mentalité et à nos conceptions décoratives.
C’est l’occasion de comprendre qu’il existe un lien énergétique entre nous et notre maison qui est tel un deuxième corps

A l’intérieur de ce corps nous projetons notre personnalité, nos goûts et couleurs sous forme décorative
Le Feng Shui est de bon sens, il agit sur nous-même et il crée des changements dans notre vie, il nous permet d’évoluer.
Dans un environnement sain, où l’énergie est en parfaite harmonie avec nous, avec notre famille, le corps et l’esprit sont au summum de leur possibilité.
 

En Feng Shui on utilise le Bagua  ("Pa Kua") qui est en quelque sorte la rose des vents du Feng Shui
Au Centre se trouve la représentation du
yin et du yang que l’on nomme TAO. Il est le centre d’équilibre qui rayonne sur l’environnement.

Le Bagua représente 8 secteurs à interpréter : la zone Réputation, la zone 'amour, la zone Projets - Enfants, la zone Aide Extérieur, la zone Carrière, la zone Connaissance, la Santé- Famille et la zone Richesse ; Toutes ces zones sont interconnectées, c’est-à-dire qu’en harmonisant uniquement sa zone Richesse ou sa zone Amour, on déstabilise totalement le Bagua. Ce dernier ne s’applique pas secteur par secteur mais s’articule autour d’un l’Axe. Aucune école n’aborde, à ce jour, « les Axes du Tao ». L’enseignement de l’Académie de Feng Shui Occidental a  donc un caractère novateur dans le monde du Feng Shui."

 

(texte de Michèle Goessens : info@psychodecorationfengshui.com Site : www.psychodecorationfengshui.com).

 

Att!  Il faut éviter les interprétations qu’on trouve dans les livres parce qu’elles sont la plupart du temps dogmatiques : il convient de faire confiance à ses ressentis.

 

 

MISE EN GARDE

Parmi tous les apports en géobiologie, la géobiologie chinoise appelée "Feng Shui" (dans ce qu’elle est applicable utilement en Occident) présente surtout un intérêt sur un plan psychique ; le type d’objets, leurs formes, leurs couleurs, la disposition du mobilier, des pièces etc. exercent sur notre psychisme une influence consciente non négligeable comme reflètent des projections psychiques souvent inconscientes. Dès lors, il faudrait veiller à ne pas faire l'impasse sur la compréhension essentielle et complète que la configuration d'un lieu (et dans ses plus petits détails) constitue d'abord la traduction, la transposition d'un ressenti souvent occulté, d'une  situation conflictuelle cachée à régler  et qui se traduisent comme une mémoire active assimilable à ce qu'on entend par mémoires des murs, des objets : les objets, la configuration d'un lieu (couleur, forme, agencement …) se révèlent alors être des gardiens fidèles de ce que le psychisme y aura assigné comme fonctions, et ce qui analogue aux somatisations au travers des objets comme le sont les maladies. Il est toujours avantageux et libérateur de le prendre en compte et de veiller à ne pas s'en tenir au seul relevé de telles informations, mais de s'inscrire résolument dans un processus d'action libératrice qui nécessite souvent une aide psychothérapeutique extérieure de qualité, quand on ne veut pas compter uniquement sur le temps, les événements pour les libérer éventuellement. Sur ce dernier point, il faut constater que trop peu encore de praticiens en Feng Shui s'en montrent soucieux ou conscients et désireux d'en informer correctement leurs consultants, mais sont-lis alors conscients de tous les tenant et de tous les aboutissants ? Quid du Primum nil nocere ("d'abord ne nuire en rien", d'Hippocrate) ?

C'est ainsi qu'il est important de ne pas tomber dans le travers de la mode (qui anime prioritairement trop souvent l'intérêt pour cette l'approche et contamine sa pratique) : une telle conception erratique aurait tendance à mettre seulement en avant le rôle d'influence direct, conscient, "primaire" et donc au premier degré qu'aurait un objet, lieu etc. (ce qui ne constitue donc qu'un aspect limité), sans prendre en considération la nécessaire mise en lien avec le vécu personnel des habitants, mais en se gardant aussi de faire l'impasse sur la prise en compte aussi les facteurs transgénérationnels. Agir autrement serait de faire croire qu'on va pouvoir durablement améliorer l’énergie de son environnement (chez soi comme au travail). Beaucoup trop de praticiens en Feng Shui ont tendance alors à ne se comporter et à n'agir qu'allopathiquement : ils s'enferrent à mettre la cause à l'extérieur et à croire ou faire croire qu'on apportera une authentique solution à un problème en se limitant à ne changer, comme par magie, tel aspect extérieur. Agir ainsi c'est s’exposer ultérieurement à de désagréables surprises , des déceptions, puisque le fond du problème n’aura pas été traité et réellement pris en charge, dans un processus qui se devra d'être complet pour aboutir à une durable auto-libération. Des améliorations alors obtenues dans un premier temps s’estompent très vite, les vraies causes du mal-être, malaise, mal, n’ayant pas été prises en compte.

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N.B. Bagua est la propriété de l’Académie et est tiré du livre « Force d’harmonie »

 

 

 

S'inspirant du Bagua, voici l'outil pratique que Michèle Goessens  propose d'utiliser pour analyser son habitat :

 

 

 

 

Propositions d'analyse de l'état psychique et énergétique d'une pièce :

 

MISE EN GARDE

Parmi tous les apports en géobiologie, la géobiologie chinoise appelée "Feng Shui" (dans ce qu’elle est applicable utilement en Occident) présente surtout un intérêt sur un plan psychique ; le type d’objets, leurs formes, leurs couleurs, la disposition du mobilier, des pièces etc. exercent sur notre psychisme une influence consciente non négligeable comme reflètent des projections psychiques souvent inconscientes. Dès lors, il faudrait veiller à ne pas faire l'impasse sur la compréhension essentielle et complète que la configuration d'un lieu (et dans ses plus petits détails) constitue d'abord la traduction, la transposition d'un ressenti souvent occulté, d'une  situation conflictuelle cachée à régler  et qui se traduisent comme une mémoire active assimilable à ce qu'on entend par mémoires des murs, des objets : les objets, la configuration d'un lieu (couleur, forme, agencement …) se révèlent alors être des gardiens fidèles de ce que le psychisme y aura assigné comme fonctions, et ce qui analogue aux somatisations au travers des objets comme le sont les maladies. Il est toujours avantageux et libérateur de le prendre en compte et de veiller à ne pas s'en tenir au seul relevé de telles informations, mais de s'inscrire résolument dans un processus d'action libératrice qui nécessite souvent une aide psychothérapeutique extérieure de qualité, quand on ne veut pas compter uniquement sur le temps, les événements pour les libérer éventuellement. Sur ce dernier point, il faut constater que trop peu encore de praticiens en Feng Shui s'en montrent soucieux ou conscients et désireux d'en informer correctement leurs consultants, mais sont-lis alors conscients de tous les tenant et de tous les aboutissants ? Quid du Primum nil nocere ("d'abord ne nuire en rien", d'Hippocrate) ?

C'est ainsi qu'il est important de ne pas tomber dans le travers de la mode (qui anime prioritairement trop souvent l'intérêt pour cette l'approche et contamine sa pratique) : une telle conception erratique aurait tendance à mettre seulement en avant le rôle d'influence direct, conscient, "primaire" et donc au premier degré qu'aurait un objet, lieu etc. (ce qui ne constitue donc qu'un aspect limité), sans prendre en considération la nécessaire mise en lien avec le vécu personnel des habitants, mais en se gardant aussi de faire l'impasse sur la prise en compte aussi les facteurs transgénérationnels. Agir autrement serait de faire croire qu'on va pouvoir durablement améliorer l’énergie de son environnement (chez soi comme au travail). Beaucoup trop de praticiens en Feng Shui ont tendance alors à ne se comporter et à n'agir qu'allopathiquement : ils s'enferrent à mettre la cause à l'extérieur et à croire ou faire croire qu'on apportera une authentique solution à un problème en se limitant à ne changer, comme par magie, tel aspect extérieur. Agir ainsi c'est s’exposer ultérieurement à de désagréables surprises , des déceptions, puisque le fond du problème n’aura pas été traité et réellement pris en charge, dans un processus qui se devra d'être complet pour aboutir à une durable auto-libération. Des améliorations alors obtenues dans un premier temps s’estompent très vite, les vraies causes du mal-être, malaise, mal, n’ayant pas été prises en compte.

 

 

 

 

1° Imprimer le bagua

2° Positionner le pouce du côté des "3 entrées possibles"

3° Pénétrer dans la pièce par la porte principale (celle qu'on utilise le plus fréquemment), ce qui peut différer d'un habitant à l'autre

    mais aussi chez des visiteurs (et donc prendre en considération ce qu'ils pourraient ressentir chez vous est utile, surtout si c'est

    un local professionnel...).

4° Voir ce qu'on a placé comme objet, domaine par domaine et mettre par écrit en le nommant à haute voix

     nos impressions, mieux nos ressentis et quels qu'ils soient,  par rapport à ce qui s'y trouve.

 

N.B. On peut aussi l'appliquer à un étage en considérant qu'il forme alors une seule pièce, chaque pièce aura alors

         une destination prioritaire en fonction de sa place sur le Bagua.
 

 

 

Petit exemple vécu qui vous permettra de comprendre :

 

A l'issue d'une conférence privée sur la Géobiologie donnée dans une très grande demeure dans la région Bruxelloise,

je procède à une analyse impromptue de la grande pièce dans laquelle je me trouvais.

Je n'avais en effet pas réalisé cette analyse avant, même jeté un regard "fengshuiste"...

 

A ma grande et heureuse surprise, se trouvaient dans la

         -  Zone Richesse :  le meuble ayant la plus grande valeur présent dans la maison

         -  Zone Renommée : un grand tableau représentant un superbe et immense château

         -  Zone Relations humaines (amour) :  un tableau représentant Cupidon lançant sa flèche sur un couple

         -  Zone Famille (santé) : une grande baie vitrée donnant sur un jardin verdoyant et bien entretenu

         -  Zone Enfants : un tableau représentant des enfants qui jouaient dans un parc

         -  Zone Connaissance : une belle étagère remplie de livres

         -  Zone Aide extérieure : un tableau représentant une paysage large et vallonné

 

Les propriétaires de cette villa ne connaissaient rien au Feng Shui et avaient donc placé ces objets au "hasard"...

"Tout étant le reflet de tout", comme ce que la Physique Quantique a pu encore le montrer, ce que le Feng Sui montre ici encore

c'est l'inévitable reflet qu'offre notre environnement immédiat, intime, telle une second peau, de notre intériorité, de notre psychisme :

ce ne seront alors que le miroir intérieur et la porte qui s'ouvre alors vers une réponse, mieux, notre réponse déjà présente car logée au plus profond de nous et dont l'accès est alors rendu accessible par le truchement de tels outils.

 

Il est plus qu'intéressant de prendre conscience de ce que vous aurez ainsi analyse et le mettre en rapport avec ce que vous et les autres habitants vivez ou avez vécu dans votre vie, comme déjà souligné dans l'encadré.

 

Si vous bénéficier d'une aide psychothérapeutique, vous pourrez aussi en profiter pour exprimer tous les ressentis qui ont donc émergé au fil de vos analyses avec le Bagua : ils vous permettront alors de "mieux vous connaître" et d'aller au besoin plus en avant dans la libération de votre mémoire émotionnelle et des blessures qui y sont encore actives.

 

 

 

 

Enfin pour l'humour mais avec tendresse, quelle n'a pas été notre surprise de découvrir

que, pour la première fois,  nos deux chats

(Misti, mâle blanc et Pitchounette, femelle grise),

s'étaient mis à dormir côte à côte, surprenant

si on tient compte de la très grande rivalité qui les opposaient encore jusque là :

ils s'étaient disposés ainsi dans le panier dévolu pourtant au départ au seul Misti !

Pourquoi pas ne pas y voir encore une des manifestation automatique que la nature exprime

en faisant se côtoyer le Yin et le Yang (cf. le Tao) en parfaite harmonie,

et que le Feng Shui rejoint tout aussi naturellement,

 

 

 

 

 

© Baudouin Labrique

 

 

"Pourquoi je suis mal dans ma maison" : découvrir les principales sources de pollutions géobiologiques.

Plus de détails sur le travail en géobiologie : "Géobiologie ou Géobiothérapie ?".

 

Plus de détails sur les nocivités réelles des GSM (portables) ; livres existant sur le sujet.

Plus d'infos sur la pollution particulière des Téléphones sans fil (type Dect etc.).

Une pétition européenne pour limiter les pollutions dues aux antennes relais.

 

En savoir plus sur les causes, les précautions à prendre dans sa maison concernant l'électricité domestique avec la référence de livres sur le sujet.

Autre lien intéressant offert par "Nouvelles Clés " : ' la Fée Electricité' .

En savoir plus sur l'hypersensibilité à l'électricité et ses conséquences pour la santé.

 

Découvrir sous forme d'une fiche pratique, comment faire pour mieux dormir en optimisant soi-même les paramètres géobiologiques.

 

Lire aussi les dangers encourus quand on se trouve à la station d'essence, portable allumé

 

Découvrir pourquoi ne pas utiliser de "prothèses " dans le cadre de corrections géobiologiques.

Pour le travail de géobiologie sur place

 

Ateliers  et conférences proposés ; pour les dates consulter l'agenda.

 

 

 

Contenu de cette page avec des liens directs vers les sujets :

L'arbre à soucis

La Technique des plateaux

Ecouter ses émotions, ses souffrances intérieures

Faites baisser le stress en vous relaxant

 ¨ Les résistances à la guérison

Demandez des signes, c’est gratuit !

L'enfant intérieur nous aide dans nos choix et nos décisions

Quand survient le mal-à-dire

Éviter les accidents

Le « tu » tue

Mes droits essentiels

Mes besoins : je fais le point

Une pensée de Bouddha

Mieux dormir

Précautions G.S.M. (portables)

Connais-toi toi-même grâce au Feng Shui

Aperçu des liens et des activités proposées en rapport avec les thèmes de ces pages

 

Voir les FAQ des thèmes de ce site  (foires aux questions)

 

 

 

 

Se découvrir !

Connais-toi toi-même ...(gnofi se auton)

COPYRIGHT © : tous les textes présents sur ce site sont protégés par le droit d'auteur.

Si vous désirez les copier, les transmettre etc. veuillez toujours en mentionner la source et l'auteur.

Si vous désirez les faire publier sur un autre site ou dans un ouvrage etc.,

 l'autorisation préalable de leurs auteurs est exigée

 

 

retour à la page d'entrée de ce site

 

 

 

 

 

Ce qui expliquerait la survenance des maladies :

Ce qui se passe lorsque la peur de... (exemple : attraper une maladie) ne se résout pas.

Un cas surprenant : un cytomégalovirus qui fait une volte-face étonnante !

Exemple de guérison avec l'aide de la psychobiologie (col de l'utérus)

D'autres cas de mal-à-dire qui se forgent dans le ventre maternel.

Les hamsters enfumés (tabac) attrapent-ils le cancer

Le cerf qui perd son territoire et l'infarctus ?

"Le langage de la guérison" (J.-J. Crèvecoeur)

Ce qui se passe lorsqu'une brebis s'égare.

Ne vous agrippez pas à la grippe !

 

 

 

Là où la psychobiologie moderne rentre en résonance avec les médecines primitives :

       "Que notre vie intérieure s’enlaidisse et nous risquons fort de tomber malades ? (...)

 On sait bien que les traumatismes affectifs, les ruptures, les non-dits graves, les amertumes, les haines…

         sont autant de “laideurs intérieures”, qui provoquent notamment des cancers" :

"Les Clés de la santé indigène" (Jean-Pierre Barou & Sylvie Crossman aux éd. Balland)

 

En savoir plus sur la psychobiologie.

 

 

AVERTISSEMENT IMPORTANT :

nous n'adhérons en aucun cas à la Biologie-Totale

que nous refusons vu les dérives qu'elle génère

par manque criant de précaution, d'éthique et de déontologie appliquées.

(Voir notre avis).

Tout autant, nous ne cautionnons en aucune manière les comportements intégristes et outranciers du Dr Hamer.

Deux chapitres du livre écrit par Baudouin Labrique,

"Quand les thérapeutes dérapent" y sont consacrés.

 

 

Haut de page

 

 

 

 

"Il y a quelque chose de pire que de ne pas avoir réussi… c’est de ne pas avoir essayé"  F. Roosevelt

Cette page vous a présenté un échantillon d'outils auto-psychothérapeutiques et autres faisant partie des approches comportementales, analytiques et/ ou systémiques ; elles constituent de puissants outils de libération ; dans le processus de guérison, elles s'intègrent à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle mettent en oeuvre pour permettre  aux charges énergétiques et/ou émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les traces ou blessures énergétiques et/ou émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Ces approches sont bien sûr intégrées dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elles peuvent aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 

Psychothérapeute

Psychothérapeute & Géobiothérapeute

son agenda d'activitésliste des sujets qu'il anime
qui est-il ?  que fait-il ?lui écrire

A la recherche d'une séance individuelle, cliquez ici.

 

Placer Retrouver son nord sur votre page d'accueil

Faire de cette page votre page d'accueil

Ajouter Retrouver son Nord aux favoris

Pour ajouter cette page dans vos favoris,

tapez CTRL (maintenu enfoncé) + D

 

retour à laa page d'accueil 

 

Pour être informé via la NEWSLETTER,

laissez-nous votre adresse

en cliquant ici

 et en envoyant tel quel le message, c'est tout !

 

Si vous voulez faire connaître ce site à des connaissances,

avertissez-les en cliquant ici et envoyez leur tel quel le message

ou avec un petit mot d'accompagnement.

 

 

 

 

page faisant partie du site Retrouver son Nord