Les effets de la perte d'un jumeau

 

Photographie de Marianne Grimont ©
Autoportrait 1998.  Voir d'autres photos d'elle
( www.grimont.be  )
 

 

Bert Hellinger (Constellations Familiales) a constaté qu'uns des causes importantes de ce qui met en péril une relation de couple est le fait qu'un des partenaires suit son jumeau qui est mort in-utéro ou peu de temps après la naissance.

Voici le résumé de témoignages et d'informations (reprises notamment des livres du Dr Imbert *) au sujet de ce qu'entraîne la perte d'un jumeau dans le vie du survivant.

 

Toutefois une dérive trop souvent présente dans la pratique des constellations familiales est constituée par un dommageable a priori : identifier péremptoirement comme cause au problème amené par le patient, la présence prétendue d’un jumeau mort in utero (plus de détails).

 

 

1. Décès d’un jumeau en gestation

 

"J'aurai moi-même dû avoir un jumeau mai il est mort avant la naissance.  Mes parents ne me l'ont jamais dit, et pourtant je l'ai toujours su.  Je crois qu'on ne peut pas se remettre d'un Tél. événement.  C'est un peu comme une personne aveugle : elle aura beau faire tout ce qu'elle peut pour surmonter son handicap, jamais elle ne pourra prétendre "voir" (et cela marche aussi pour les aveugles de naissance, puisque même s'ils ne savent pas ce que c’est que "voir", ils sont conscients qu'il leur a manqué quelque chose ; c’est un peu ce que je ressens, et ce que je ressens toujours, depuis mon enfance). En fait, sans vouloir être pessimiste je crois que lorsqu’un jumeau meurt, l’autre n'est plus qu'à moitié vivant."

 

"Mon jumeau est parti avant de naître. Pour moi qui reste c’est le froid de la solitude, la détresse, le chagrin, la culpabilité d’être en vie, le désir de mourir pour le rejoindre… Je chercherai un frère toute ma vie… Et si j’aime quelqu’un, je me dirai qu’il va sûrement mourir ; alors, j’aurai tendance à saboter ma vie de couple."

 

 

2. Décès d'un jumeau à la naissance ou après :

 

"J’ai toujours l'impression qu’il me manque une moitié" ; "je prends la place de quelqu’un" ;" je dérange" ; "je perturbe l’autre" ; détresse ; culpabilité d’être resté; peur et attirance de la mort ; sentiment d’être incomplet ; manque permanent ; nostalgie ; insatisfaction ; peur irrationnelle de l’abandon ; paniques quotidiennes ; accès de fatigue intense ; angoisses chroniques, intenses ; tristesse ; manque permanent de quelque chose ; pense ne pas pouvoir faire soi-même

 

« J'aurai du avoir un ou une jumeau(elle), mais elle est morte à la naissance. J'ai su seulement vers l'âge de 8ans, mais avant c'était drôle car j'adorais me regarder dans une classe, me voir en double, je faisais vraiment comme si j'avais quelqu'un à qui parler, comme si il ou elle était là. Je dois avouer qu'il ou elle me manque beaucoup, j'ai toujours l'impression qu'il me manque un bout de moi. Il est vrai que le lien entre jumeau est très fort. »

 

Dr Myriam Szejer : « L’abandon d’un enfant à la naissance va être quelque chose de traumatisant pour lui. Il peut aussi vivre des deuils, lorsqu’il perd un jumeau lors de l’accouchement par exemple. Un décès dans la famille au moment de la naissance est également ressenti par le bébé. Dans ce cas, il peut y avoir un traitement à titre préventif. On peut expliquer simplement à l’enfant ce qui le touche, avant qu’il y ait traumatisme. Par exemple, lorsque la femme enceinte perd un de ses parents, c’est un stress majeur pour le fœtus. Il est alors important pour lui de mettre des mots sur ce qu’il a ressenti et vécu dans le ventre de sa mère. Je lui parle en lui expliquant que si sa mère est triste, ce n’est pas à cause de sa naissance et qu’il ne connaîtra malheureusement pas un de ses grands-parents. »

 

« A la mort de ma jumelle j'ai ressenti comme un transfert de personnalité et il m'a semblé que j'étais elle morte dans son cercueil et vivante avec tout ce qu'elle ressentait. Cela fait 20 mois que ma soeur est décédée et je ne me remets pas. Je cherche désespérément des jumeaux qui ont perdu leur double ou leur moitié .. Est-ce que se transfert existe chez tous les jumeaux? Des études ont été entreprises sur la gémellité mais pas sur le deuil difficile et traumatisant (je me suis vue morte) »

 

« Oui j'ai perdu ma sœur jumelle et moi aussi je me suis vu à sa place dans le cercueil. Il y a des moments ou je vivais mais ne ressentais rien comme si mon corps était dans l'au-delà mais ma tête sur terre.... C'est long faire un Tél. deuil..... moi ca fait 8 ans et j'avoue que c'est encore pénible... pas tout les jours mais souvent..... »

 

« Dès ma naissance mon calvaire a commencé, je ne devais pas vivre, j’étais malade et condamnée. Nous étions 2 bébés avec la même maladie, Eric mon frère n’a pas survécu. Je sais depuis peu que j’avais un frère jumeau et depuis je ne sais pas vraiment quelle place j’occupe. Dès la naissance la dépossession de mon être a commencé.

Mes parents m’ont nié de suite, pendant 3 mois j’ai vacillé entre la vie et la mort, et aujourd’hui je suis encore là. Mes parents ne m’ont pas investi dès ma naissance, pour eux je n’existais pas. J’étais morte. Alors c’est ma grand-mère qui s’est occupée de moi pendant les 3 premières années de ma vie. »

 

"Né prématurément d’un mois avec un frère jumeau mort-né, je suis dépressif et suicidaire durant neuf années dues à un rejet social important, à la suite, amoureux  d’un garçon qui ne pourrait jamais m’aimer et qui m’a rejeté, bref, rien de bien joyeux"

 

"Je n'en parle jamais et personne ne m'en parle j'ai toujours l'impression d'avoir oublié et perdu quelque chose je ne sais pas comment elle est, je ne sais rien d'elle c'est très dur car j'ai l'impression qu'en ne parlant jamais d'elle je n'existe pas non car elle était ma moitié, c'était une vraie jumelle (...) j'aimerais pouvoir m'en sortir car j'ai l'impression que je dois absolument parler d'elle pour m'en sortir. J'en vraiment besoin d'aide je suis perdue sans elle et je ne sais que faire."

Un bébé ayant perdu son jumeau peut souffrir d'un conflit de séparation sa vie durant. Il peut toutefois en guérir s’il en prend conscience et entame un processus de deuil et de réappropriation de sa propre vie qu'il va alors scinder de celle du jumeau disparu..

 Migraines : une des origines pourrait être "graine à demi" : mémoire de jumeau mort, qui n'a pas pu naître.

La peur de...  non résolue rapidement engendre la plupart du temps des lourdes conséquences  (exemples).

Ce que le fœtus a vécu de souffrant et même ce qui ne lui appartient pas aura aussi des conséquences dont certaines peuvent être irrémédiables.

 

 

* "Faites vous-même votre Psychothérapie" du Dr Claude Imbert  

    - volume 1  "d'aujourd'hui à votre enfance" 

    - volume 2 "de votre conception à votre vie intra utérine"

    Editions Visualisations Holistique-Paris
 

Voir aussi

- la très belle histoire de la jumelle secourue par son frère jumeau

- l'histoire de jumelle disparue à la naissance de Baudouin Labrique et comment il l'a appris.

- l'humour ayant aussi sa place, cette belle histoire de jumeau.

 

Acheter les choses en double exemplaire,

mettre au monde des jumeaux,

pourrait exprimer une mémoire de jumeau disparu

ou une problématique analogue dans sa propre vie ou dans la famille..

 

retour à laa page d'accueil