Le commerçant et ses problèmes d'artères coronaires.

 

 

"Un homme vient me consulter, qui présente des problèmes d'artères coronaires. Il n'avait pas de problème avec son harem, personne n'est venu bramer pour se battre contre lui et lui prendre ses femmes… En revanche, il a un territoire, où ce qu'il considère comme tel. , qui est son petit commerce. Son fils veut reprendre le commerce, et lui dit un jour, alors qu'il était en train de passer une commande avec les fournisseurs : Tu n'as rien à commander. Tu n'es plus chez toi, ici.


Le père ne peut rien dire à ce moment. C'est vrai que, d'un côté, il est heureux que ce soit son fils qui prenne la suite. Mais d'un seul coup, il est confronté à ce réel-là, il perd son territoire. Mais il ne peut rien dire. Il n'y a pas de solution. Son ressenti à cet instant est qu'il est en train de perdre son territoire. À ce moment-là, il décode une zone du cerveau, le cortex temporal droit, dans la zone péri-insulaire, qui va donner l'ordre à ses artères coronaires de se creuser.
 

C'est stupide, ça ne sert évidemment à rien pour récupérer le commerce. Mais l'ordre est donné. Pour prendre une métaphore, c'est un peu comme quelqu'un qui lance une flèche. Une fois la flèche lancée, on ne peut plus l'arrêter.
À un moment donné, il y a un ressenti, et c'est parti, ça décode les artères coronaires. C'est la solution biologique d'adaptation, programmée en lui, qui a été une solution de survie pendant des millions d'années, qui nous a permis de nous adapter au réel.

 
Mais là, notre homme est dans le virtuel. Seulement son cerveau ne le sait pas. Son cerveau ne sait pas faire la différence entre le réel et l'imaginaire.
Imaginez-vous… J'étais un jour chez des amis délicieux, il y avait un cocktail époustouflant. L'apéritif que l'on m'a servi était un jus de citron avec une petite cuillerée de moutarde forte. Si je vous annonce que je vous ai préparé le même apéritif, certains d'entre vous commencent à faire la grimace. Pourquoi ? Ça vous brûle ? Mais vous n'avez rien dans la bouche ! On est en plein virtuel, et déjà on est dégoûté.

Pour ce commerçant, c'est la même chose. D'un seul coup, son psychisme, son cerveau et son corps sont choqués. D'un seul coup il y a un souvenir, une association avec un drame ; et dans la seconde qui suit une croyance apparaît, qui est que " sans territoire, la vie n'a pas de sens. "
Il y a ce ressenti : je perds mon territoire. Il y a un vide. Il n'y a plus rien.
 

Puis il y a la solution biologique de survie : je creuse mes artères coronaires, je fais venir du sang.
Chemin faisant, notre homme finit par résoudre son conflit. Il peut donc se mettre à reboucher ses artères coronaires. Au bout de quelques mois, il peut enfin se dire : quel bonheur, après tout, qu'est-ce que j'en ai à faire de ce commerce ! Il laisse tomber, il lâche prise. Il rebouche ses artères coronaires, parce qu'il n'y a plus de conflit avec le jeune cerf. Il guérit aussi son cortex temporal droit. En rebouchant, il y a un peu de cholestérol qui vient aider : c'est un matériau de reconstruction, qui permet de réparer le corps.

Les choses sont simples lorsqu'on les pose ainsi, les unes après les autres.
Qu'est-ce que la maladie vient guérir ? Jung disait que nous ne sommes pas là pour guérir de nos maladies, mais que la maladie est là pour nous guérir."
 

Exemple donné par Jan Spreen

 

Autre exemple du cerf qui attrape un infarctus.

 

 

              

Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord :

 

            Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille  -  Habitat  - Développement personnel

                                                        envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

                                                     Pour être informé des nouveautés via la NEWSLETTER,

                                                                           laissez-nous votre adresse

                                                                                      en cliquant ici

                                                               et en envoyant tel quel le message, c'est tout !

 

                                                   Si vous voulez faire connaître ce site à des connaissances,

                                                avertissez-les en cliquant ici et envoyez leur tel quel le message

                                                                  ou avec un petit mot d'accompagnement.

 

 

 

  retour à laa page d'accueil