Mise en action de nouveaux programmes de vie

© Baudouin Labrique

 

Vous connaissez sans doute des exemples de personnes qui, après avoir subi une longue maladie très invalidante, en avoir totalement guéri, de retour de l'hôpital par exemple, ou quelques temps après la guérison déclarée, meurent "dans leur lit" sans cause apparente. Quand on arrive à étudier de près de tels cas, on constate la plupart du temps, que la personne n'avait installé aucun autre projet dans sa vie sinon celui de guérir. Le cerveau "croit ce qu'on pense" et donc il a mis une sorte de compte à rebours dont l'échéance est effectivement la guérison de la grave maladie ; arrivé à ce terme, il n'y a pour lui aucune autre perspective et donc, la mort suit "tout naturellement".

Mon expérience de thérapeute me montre qu'à chaque fois que la patient a pu parallèlement au projet de son auto-guérison mettre en place une autre projet pour "après la guérison", il y a alors plusieurs conséquences qui peuvent paraître surprenantes :

    1° la guérison est beaucoup plus rapide

    2° la phase de convalescence est écourtée et moins invalidante, avec une meilleure capacité à en supporter les désagréments.

    3° un enthousiasme et une joie de vivre retrouvée ou qu'il n'a jamais connue avant et qui étonne fort son entourage

    etc.

 

 

Face à toute problématique de santé physique et de bien-être psychique, il est alors fort approprié de mettre en place une sorte de "contrat de guérison" basé sur le principe du "contrat avec le subconscient". Si cette technique auto-thérapeutique vous intéresse et que vous avez envie d'en découvrir concrètement toutes les facettes (santé, travail, couple etc.), reportez-vous aux ateliers organisés régulièrement.