LES FRICTIONS DERIVATIVES 

 

 

Présentation de la conférence régulièrement organisée sur ce thème

Découvrir ce qu'on pense des conférences animées par Baudouin Labrique

 

 

   

Appelées improprement les "bains dérivatifs", les frictions dérivatives sont une très ancienne pratique oubliée depuis longtemps en occident et qui a des effets incontestables au niveau de la santé. Des études récentes et des expérimentations en hôpital ont démontré son efficacité.

 

Cette pratique personnelle a l’avantage de ne coûter que de l’eau et du temps. Pratiquée au début au moins 10 minutes par jour, elle a des conséquences visibles dès le lendemain, via les voies naturelles, preuves que le corps se décharge déjà de toxines.

 

La personne qui pratique journellement les frictions au long cours voit sa peau se rajeunir, ses cheveux repousser et leur couleur originelle revenir rapidement en commençant par la racine. Elle perd aussi du poids là où elle doit en perdre, par évacuation de la graisse superflue. En utilisant des pochettes de gel, on pourra non seulement accélérer les effets mais moins ressentir progressivement la fatigue et l’excès de chaleur (en été).


Pratiquée au début au moins 10 minutes par jour, elle a des conséquences visibles dès le lendemain, via les voies naturelles, preuves que le corps se décharge déjà de toxines. La personne qui pratique journellement les frictions au long cours voit sa peau se rajeunir, ses cheveux repousser et leur couleur originelle revenir rapidement en commençant par la racine. Elle perd aussi du poids là où elle doit en perdre, par évacuation de la graisse superflue.


Pratiquée plusieurs fois par jour en cas de fièvre, celle-ci baisse fortement et les symptômes invalidants de la maladie disparaissent très rapidement, permettant à la personne de nettement mieux la supporter.
Il y a toutefois une "sourdine" importante à y mettre : la guérison complète de quoi que ce soit est toujours tributaire de la résolution de la situation conflictuelle qui au départ a crée le "mal-à-dire" : des découvertes récentes ont mise en exergue l'interférence sine qua non  de facteurs psychiques dans l'émergence des maladies, comme ce que le prix Nobel de médecine, le Pr Jean-Luc MONTAGNIER rappelle.

 

Découvrir en détail la méthode

 

 

Cliquez sur ce bouton  son agenda d'activités pour avoir les dates des conférences organisées sur ce thème.

cf. Le Bain dérivatif Cent ans après Louis Kuhne  Editions du Rocher  Mars 2000 

 

 

Pour mieux comprendre l'origine des maladies, lire ce texte de J.-J. Crèvecoeur  :

        "Le langage de la guérison : histoire d’une révolution scientifique dans le domaine de la médecine"

 

 

 

                                                           

 

Mieux vaut en fait choisir les frictions

pour la repousse des cheveux

 

retour à laa page d'accueil