HYPERMÉTROPIE et ASTIGMATISME GUERIS

 

 © Baudouin Labrique

 

Baudouin (à environ 10 ans)

 

Voir aussi le texte sur les Yeux auquel cette page se rattache

 

HYPERMÉTROPIE

 

    Anomalie de la vision due à des inégalités de courbure de la cornée et à un manque d'homogénéité d ans la réfringence des milieux transparents de l'œil : les images apparaissent en même temps en arrière et en avant de la rétine d'où la vision floue et déformée ; l'image se forme en arrière de la rétine : vision de près floue. Dès que les objets sont à la distance neutre, ils ne voient pas. Ce sont des hypermétropes.

    Si le problème est intégré en termes visuels, c'est comme si je ne voyais pas d'avenir dans le lointain. C'est donc ce qui se programme pour des zones de rétine spéciales en face de leur pupille pour être très performant de loin. Ce qui est loin fait référence à l'avenir (dans mon cas personnel, à ce qui y est programmé.

    La
psychobiologie nous apprend aussi que les personnes qui en sont atteintes ont souvent eu une image du père ou de celui qui est leur référence leur modèle ou encore qui met les limites à laquelle elles ne pouvaient pas ressembler, un père aimé et détesté à la fois ; c'est exactement ce que j'ai vécu par rapport à mon père. De plus, l'univers familial très coercitif et très peu valorisant ne me permettait pas d'entrevoir d'avenir dans le lointain ; c'est cela qui a causé mon hypermétropie.

    Je redoutais donc toujours que mon père change d'avis lorsqu'il me promettait quelque chose. L'hypermétropie est un écran de gélatine après des répétitions de conflits de peur-appréhension. La
langue des oiseaux m'a aidé aussi à le comprendre (ce qui suit en vaut que pour moi : n'y voyez aucune généralisation à faire pour d'autres cas) : " mon père m'a trompé".
 

   

L'hypermétropie

L'hypermétropie © Ophtasurf
l'image se forme en arrière de la rétine : vision de près floue

définition : trouble de la vision caractérisé par une baisse de l'acuité visuelle à toute distance, mais prédominant dans la vision de près.

Cause : Chez l'hypermétrope, l'image se forme en arrière de la rétine, la vision de près est floue.

Pour plus d'informations sur l'hypermétropie consultez : http://www.hypermetropes.com/

 

 

Une pensée émue pour le chien de Ghislaine ! ...

 

 

 

 

ASTIGMATISME

 

 © Baudouin Labrique

 

    C'est un autre trouble de la vision associé à la myopie et à hypermétropie et faisant partie comme ces dernières des troubles de la réfraction de l'œil, ou amétropies. Il est dû en général à une anomalie de forme de la cornée, soit congénitale, soit due à une affection cornéenne et entraîne un défaut de convergence du cristallin et dans laquelle l'image se forme en arrière de la rétine d'où une vision de près et de loin floue ; l’image se forme en deux points différents de la rétine. Cette anomalie concerne environ 10% de la population. Symptôme : vision trouble de près comme de loin. Ce sont les astigmates.

    L'image est floue en deux points correspond dans mon cas (ressentis) au ressenti d'un père double : "J'aime mon père et je le déteste". C'est l'image idéale du père et je ne dois pas y ressembler, parce qu'il ne tient pas ses promesses je le déteste, mais je l'aime parce que c'est mon père. Enfant, je souffrais beaucoup de l'attitude "blanc - noir" de mon père :et donc cette somatisation apporte une solution temporaire ou exprime biologiquement le conflit que je vis du moins jusqu'a mes 14 ans : «J’accepte de voir toute la réalité, mais différente. Je veux la déformer ». Mais l'attitude de ma mère extrêmement autoritaire et menaçante ajout à ce conflit : la langue des oiseaux m'a aidé ici encore "astique sinon je te mate" aurait pu dire ma mère : il n'aurait pas s'agit de "rouspéter" face à ces mouvements d'humeur imprévisibles et violents ! J'ai alors souffert très vite d'astigmatisme.
 

 

Voici la vue d'un astigmate

 

 

L'astigmatisme

L'astigmatisme © Ophtasurf
l'image se forme en arrière et en avant de la rétine : vision de près et de loin floue

définition : trouble de la vision associé à la myopie et à hypermétropie et faisant partie comme ces dernières des troubles de la réfraction de l'œil, ou amétropies. Il est dû en général à une anomalie de forme de la cornée, soit congénitale, soit due à une affection cornéenne.

Cause : chez l’astigmate, l’image se forme en deux points différents de la rétine. Cette anomalie concerne environ 10% de la population.

Symptôme : vision trouble de près comme de loin.

 

Pour plus d'informations sur l'astigmatisme consultez :  http://www.astigmates.com/

 

 

 

GUERISON :

 

 

               « Les Miracles ne violent pas les lois de la nature mais le peu que nous en savons. » Saint Augustin.
 

 

   Il y a quelques années, je commençais à souffrir de presbytie ; ayant identifié le conflit qui se cachait derrière, j'ai entrepris de faire un examen des yeux ; lors de cet examen, quelle ne fut pas ma bonne surprise de constater qu'il n'y avait plus aucune trace d'astigmatisme ni d'hypermétropie ! La guérison, qui était intervenue durant l'adolescence, était donc parfaite : la personne qui a fait ce test n'en crut pas "ses yeux" ! Il est, selon elle, possible de guérir de telles affections oculaires ou d'en arrêter l'évolution négative.

 

Voici le récit de cette auto-guérison :

 

    Vers mes 14 ans, j'en avais marre de porter des lunettes (astigmatisme et hypermétropie) surtout que j'avais l'air d'un enfant "moralement abandonné" Tel était ce qui m'apparaissait au travers de ce portait d'école me représentant ainsi et que mes parents s'étaient obstinés à mettre bien en vue dans le salon familial !

 

 

    Mon parrain (médecin) à qui j'explique mon souhait de guérir ma vue, et qui souffrait lui aussi des mêmes défauts aux mêmes yeux, comme par hasard (!), m'avait conseillé de les retirer un peu chaque jour et de m'efforcer de lire ainsi. J'entrepris de le faire et cette année-là (1974) nous devions aller en Espagne en vacances d'été ; mes parents projetaient de passer par Lourdes. J'étais très croyant à l'époque au point de réciter chaque jour avant de m'endormir mon "chapelet" et parfois même plusieurs fois de suite, au point souvent de me retrouver le matin mon chapelet entre les mains...

 

"La maladie du corps est la guérison de l'âme." (Proverbe basque)

 

    Prétextant que je les avais oubliées à la maison, je suis parti en vacances sans mes lunettes ; à Lourdes, à l'insu de tous, je me suis arrangé pour humecter  mes yeux avec l'eau miraculeuse en demandant à la Vierge de les guérir. De retour à la maison, je voyais parfaitement bien, le port de mes lunettes rendait ma vue floue. Comme à l'accoutumée, personne de mes proches n'avait l'air de s'en inquiéter... (cf. mon récit de vie)

 

    Il est toutefois correct de dire que j'avais dû parallèlement solutionner les conflits sous-jacents décrits plus haut, mais comme dans bien d'autres cas, il n'est pas nécessaire de conscientiser la résolution de situations conflictuelles ayant entraînés des somatisations pour arriver à en guérir : si la "vie" apporte en soit la solution à ce qui est conflictuel, la guérison vient spontanément : le mal n'a plus rien à dire (mal-à-dire) et donc disparaît, respectant ainsi une des premières lois de l'Univers : la loi d'économie des moyens.
 

    NB. Concernant la myopie : je n'ai malheureusement pas eu de cas vécu en thérapie ; mais si vous en souffrez, voici une piste de recherche pour vous  : découvrez par vous-même pour quelles raisons psychobiologiques (si vous êtes ouvert à de telles... vues)  on observe souvent que la myopie a tendance à disparaître, à l'âge où la personne qui en souffre se voit  (éventuellement) atteinte de presbytie ?
 

    Lire cet autre cas personnel de la guérison d'une ostéoporose ayant entraîné une décalcification de la mâchoire, réputée incurable.

     

Lire aussi  "La première cause de malvoyance est désormais réversible"

 

© Baudouin Labrique

 

 

      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Phllippe Geluck

 

 

En savoir plus sur les problèmes de vue.

 

 

 

 

 

 

Ce qui expliquerait la survenance des maladies :

Ce qui se passe lorsque la peur de... (exemple : attraper une maladie) ne se résout pas.

Un cas surprenant : un cytomégalovirus qui fait une volte-face étonnante !

Exemple de guérison avec l'aide de la psychobiologie (col de l'utérus)

D'autres cas de mal-à-dire qui se forgent dans le ventre maternel.

Les hamsters enfumés (tabac) attrapent-ils le cancer

Le cerf qui perd son territoire et l'infarctus ?

"Le langage de la guérison" (J.-J. Crèvecoeur)

Ce qui se passe lorsqu'une brebis s'égare.

Ne vous agrippez pas à la grippe !

 

 

 

               Là où la psychobiologie moderne rentre en résonance avec les médecines primitives :

       "Que notre vie intérieure s’enlaidisse et nous risquons fort de tomber malades ? (...)

 On sait bien que les traumatismes affectifs, les ruptures, les non-dits graves, les amertumes, les haines…

         sont autant de “laideurs intérieures”, qui provoquent notamment des cancers" :

lire le passionnant article de Nouvelles Clés en annonce du livre

"Les Clés de la santé indigène" (Jean-Pierre Barou & Sylvie Crossman aux éd. Balland)

 

En savoir plus sur la psychobiologie.

 

 

 

Pour les dates des conférences, ateliers, voir l'agenda

Retour page de présentation de Baudouin Labrique

A la recherche d'une séance individuelle, cliquez ici.

retour à laa page d'accueil

 

 

 

                            http://marbella.to/humour/ILLUSION D'OPTIQUE