Ce que mes yeux ne veulent plus voir

 

 

Si tu vois des moutons...

 

© Baudouin Labrique

 

 

    Enfant, je souffrais beaucoup de l'attitude "blanc - noir" de mon père : il passait du 'oui' au 'non' suivant l'avis de ma toute puissante mère ! J'ai alors souffert très vite d'astigmatisme. Le ressenti de certaines personnes qui en sont atteintes ont pu (par exemple) avoir une image du père à laquelle elles ne pouvaient pas ressembler, un père aimé et détesté à la fois ; c'est ce que j'ai vécu. Il y a bien sûr d'autres ressentis et il est important que ce soit celui de la personne qui en souffre qui soit pris en compte et auquel il est fait appel en l'encourageant à le faire émerger (cf. décoder d'une manière appropriée). Tout ce qui a été découvert en psychobiologie ne l'a été qu'à partir de cas vécus ; seuls ceux-ci "parlent" et doivent être pris en compte par le strict prisme des ressentis de celui qui souffre (exemples d'entretiens thérapeutiques qui respectent cette déontologie).


    Mon univers familial très coercitif et très peu valorisant ne me permettait pas d'entrevoir d'avenir dans le lointain ; c'est cela qui a causé mon hypermétropie. Il y a quelques années, je commençais à souffrir de presbytie ; ayant identifié le conflit qui se cachait derrière, j'ai entrepris de faire un examen des yeux ; lors de cet examen, quelle ne fut pas ma bonne surprise de constater qu'il n'y avait plus aucune trace d'astigmatisme ni d'hypermétropie !
   

    La guérison, qui était intervenue durant l'adolescence, était donc parfaite : la personne qui a fait ce test n'en crut pas "ses yeux" ! Elle prétendait qu'on ne guérissait pas de telles affections aux yeux ; je lui ai proposé de revenir lui montrer non seulement mes lunettes, une photo de moi qui les portait, sans oublier les rapports médicaux qui attestaient que j'en avais bien souffert (plus de détails sur cette histoire personnelle). Il est donc possible, a priori, de guérir des affections oculaires ou d'en arrêter l'évolution négative. Des outils de compréhension, d'identification de ce qui est à la base de ces mal-à-dire seront fournis en séances individuelles ou durant les ateliers qui peuvent être organisés sur ce thème.
 

    Valises transgénérationnelles et " « mal à dire »" : en marge du film "RAY" consacré à Ray Charles (le chanteur aveugle mondialement connu) et qui raconte son histoire : Ray  assiste de manière passive à la noyade de son cadet, George, dans un baquet (sa mère fait la lessive). Il est le seul témoin direct de la noyade, il est tétanisé, il ne réagit pas, ne donne pas l'alerte. Son petit frère meurt. Neuf mois plus tard, sa vue se détériore, il devient aveugle. Tout au long du film, il revit la mort de son petit frère. Aucun doute sur la relation mort du petit frère et cécité du grand frère (beaucoup plus tard, après un séjour hospitalier dû à la drogue, le médecin lui demande d'ailleurs de régler psychologiquement son problème lié à la mort de George...).

 

 

 

 

    Ce double drame accompagnera le destin exceptionnel de Ray Charles qui, en 1955, révolutionnera les traditions musicales en mélangeant le blues et le gospel pour créer la soul music avec "I've Got a Woman". C'est histoire qui traversera cinquante ans de musiques et de succès que Taylor Hackford raconte. Celle d'un homme infirme et traumatisé qui avait une revanche à prendre sur la vie et celle d'un musicien surdoué qui s'installa au piano et derrière un micro pour donner tort à la fatalité.

 

    Ray Charles ne peut plus voir ce qu'il a vu : devenir aveugle est la "solution parfaite" de son cerveau pour échapper à ce stress qui on ne peut que le supposer, est devenu progressivement plus insupportable., tandis que s'écoule le temps d'une gestation. IL faudrait être aveugle, si je puis dire, pour ne pas "voir" la relation entre la mort de son frère et sa cécité.
 

    Témoignage de cet aveugle qui raconte aussi comment lui-même est devenu aveugle, exprimant, lui aussi, au travers de ce « mal à dire »  une dramatique valise familiale avec beaucoup d'analogies avec l'histoire de Ray Charles :

 

"La découverte faite il y a un an d'un aïeul avec qui j'ai été intriqué de
façon très étroite, saisissante et (pour moi) incontestable.

Quelques semaines avant  d'établir que j'allais rester définitivement aveugle,

j'ai perdu la vue et été opéré à près de 11 ans et c'est à 14 ans que j'ai compris que je  resterais aveugle.

 C'est l'âge précis auquel s'est noyé Eugène frère de mon GPP, est mort noyé à 14 ans moins 25 jours ;
je m'attache à un gamin malvoyant qui a l'âge qui était le mien en perdant la vue

et à qui je ne pourrai rien exprimer de mon affection débordante.

Autre analogie, j'ajoute que Ray (Raymond) est mon second prénom."

 

 

 

Non, ce n'est pas un problème de vue !

La réalité dépasse (ici encore) la fiction !

 

 

Si le sujet vous intéresse, voyez les autres liens : mal-à-dire (livres) , mal-à-dire (sites Internet), mal-à-dire (textes).

Conseils donnés par l'Université de Liège pour se fatiguer moins les yeux devant un écran

Plus de détails sur <http://www.ulg.ac.be/supht/ecran/index.html>

 

 

 

 

Témoignage ( écrit par la mère d'une adolescente reçue en séance pour des problèmes de vue)

"Voilà déjà un petit temps que je pense à vous envoyer des nouvelles et le temps passe, passe ..... enfin, nous y voilà :
donc l'oeil "paresseux" de (...)  restait calé à 4/10 (venant de 1/10) depuis 1 mois donc l'ophtalmo nous dit qu'il ne sert à rien de continuer à mettre le cache et que nous allons progressivement le retirer.

De mon côté, j'ai demandé à la petite de mettre de temps à autre les lunettes "de mouche" (= en nid d'abeille), notamment quand elle regarde la TV.[°]
Contrôle chez l'ophtalmo 1 mois plus tard, pour voir si elle n'a pas perdu .....verdict : 6/10 !!!!!!! on n'en revenait pas !!!! d'ailleurs, le docteur ne l'explique pas !!!! gé-nial !!!! comme quoi le cerveau est quand même nettement plus "plastique" que ce que les docteurs disent (et croient) !!!!
Elle n'a pas mis beaucoup les lunettes de mouche, et elle n'a pas revu son grand frère ..... peut-être a-t-elle fait son deuil .... je ne sais pas, mais ce qui est certain, c'est qu'il ne faut jamais désespérer !!!
A l'occasion, nous reviendrons vous voir, elle a gardé un excellent souvenir de notre passage chez vous
."

[ voir ci après : lunette de type 'Ophtalgym']

La psychothérapie incluant notamment la psychobiologie est efficace notamment pour les problème de vue.

 

Pour améliorer votre vue ou la garder en bon état (je l'ai fait avec succès), mettez des lunettes spéciales avec des plaques percées de petits trous (genre nid d'abeille) du type Ophtalgym :
Elles améliorent beaucoup la vision et rééduque la vue (j'en ai fait l'expérience personnelle)
Bien sur, comprendre le ou les conflits liés à vue et les solutionner conduit à la vraie guérison de ces problèmes.

 

 

Lunettes Ophtalgym

 

 

Ce site est accessible pour les malvoyants parce que les liens sont textuels et qu'il n'y a aucune utilisation de "flash macros médias".

 

 

Lire aussi  "La première cause de malvoyance est désormais réversible"

Découvrir d'autres autoguérisons.

 

 

 

Effet d'optique :

 

Cliquez sur le lien: http://www.psikopat.com/html/spirale.htm 
  Ensuite: 
       Choisissez votre sens de rotation, 
       Choisissez la vitesse, 
       Puis, cliquez sur GO... 
Fixez le rond rouge pendant au moins 30 secondes mais vraiment 30 secondes 
Puis regardez votre main qui est sur la souris... 
 

 

 

HUMOUR :

Un aveugle entre au restaurant. Le patron lui apporte le menu.
- Excusez-moi, monsieur, mais je ne peux pas lire. Je suis aveugle.
- Pardon monsieur, voulez-vous que je vous lise le menu?
- Non. Merci. Apportez-moi plutôt deux ou trois fourchettes souillées, utilisées par d'autres clients.
- Bien monsieur.
Le patron ne comprend pas trop, mais lui apporte trois fourchettes sales. L'aveugle les sent longuement, puis il en tend une...
- Votre pâté chinois semble excellent. C'est ce que je vais prendre.
- Bien monsieur.
Le patron va à la cuisine et dit à sa femme de lui servir un pâté chinois. Et il lui raconte l'histoire.
Une semaine plus tard, l'aveugle revient. Il s'assoit. Le patron lui apporte le menu.
- Excusez-moi, mais je ne peux pas lire le menu, je suis aveugle...
- Mais oui, où avais-je la tête! Je ne vous ai pas reconnu. Vous voulez les fourchettes, comme la dernière fois?
- Oui, oui, c'est ça.
- L'aveugle sent chacune des fourchettes, à plusieurs reprises, et finalement, il commande du veau à la milanaise....
- Il me semble très bien.
- Oui, monsieur.

Le patron file à la cuisine. Il n'en revient pas.
- C'est l'aveugle. Le même aveugle que la semaine dernière. Il a senti les fourchettes et commandé un veau à la milanaise.

   Incroyable ce gars là!
 

Sa femme prépare immédiatement le veau.
Un mois plus tard, l'aveugle revient. Le patron l'accompagne à sa table et il file à la cuisine.
- Hé Monique, c'est l'aveugle! Prend trois fourchettes et tu les frottes sur ta petite culotte. On va bien voir!
 

Il retourne dans la salle et présente les trois fourchettes à l'aveugle. Ce dernier les sent profondément...
- Tiens tiens, dit-il, c'est ici que travaille Monique...
 

 

 

Ce qui expliquerait la survenance des maladies :

Ce qui se passe lorsque la peur de... (exemple : attraper une maladie) ne se résout pas.

Un cas surprenant : un cytomégalovirus qui fait une volte-face étonnante !

Exemple de guérison avec l'aide de la psychobiologie (col de l'utérus)

D'autres cas de mal-à-dire qui se forgent dans le ventre maternel.

Les hamsters enfumés (tabac) attrapent-ils le cancer

Le cerf qui perd son territoire et l'infarctus ?

"Le langage de la guérison" (J.-J. Crèvecoeur)

Ce qui se passe lorsqu'une brebis s'égare.

Ne vous agrippez pas à la grippe !

 

 

 

Là où la psychobiologie moderne rentre en résonance avec les médecines primitives :

       "Que notre vie intérieure s’enlaidisse et nous risquons fort de tomber malades ? (...)

 On sait bien que les traumatismes affectifs, les ruptures, les non-dits graves, les amertumes, les haines…

         sont autant de “laideurs intérieures”, qui provoquent notamment des cancers" :

"Les Clés de la santé indigène" (Jean-Pierre Barou & Sylvie Crossman aux éd. Balland)

 

En savoir plus sur la psychobiologie.

 

 

 

 

 

 

 

Psychothérapeute

son agenda d'activitésliste des sujets qu'il anime
  Qui il est ce ce qu'il faitlui écrire

Genèse d'une passion

Avis recueillis

retour à laa page d'accueil

 

 

 

 

Pour les dates des conférences, ateliers, voir l'agenda

Retour page de présentation de Baudouin Labrique

 

Principaux domaines abordés sur le site Retrouver son Nord :

 

                               Santé  -  Dépendances  -  Couple  -  Famille  -  Habitat  - Développement personnel

                                                                               envoyer un courrier à  Retrouver son Nord  vos avis reçus sur nos activités et sur ce site 

                                                                            Pour être informé des nouveautés via la NEWSLETTER,

                                                                                                         laissez-nous votre adresse

                                                                                                                 en cliquant ici

                                                                                       et en envoyant tel quel le message, c'est tout !

 

                                                                        Si vous voulez faire connaître ce site à des connaissances,

                                                                     avertissez-les en cliquant ici et envoyez leur tel quel le message

                                                                                       ou avec un petit mot d'accompagnement.

 

 

  retour à laa page d'accueil

 

 

 

 

Tu vois double...

 

 

Avez-vous besoin de lunettes...