Zone de Texte: Témoignages : 
- Je vous conseille aussi un très chouette site : http://www.retrouversonnord.be/  http://www.retrouversonnord.be/blabriquefiches.htm (cette page est notamment très intéressante avec les techniques d'auto-thérapie comme la technique des plateaux). Peut-être une technique à conseiller. Personnellement, je l'ai utilisée quelques fois et je commence à vraiment devenir accro ! 
-  J'ai vraiment bien réglé mes comptes avec la technique des plateaux, j'attend un heureux évènement.
- Extrait d'un forum : 2 adresses intéressantes à consulter pour vous. La première, concerne un site d'un géobiologue qui relate notamment une technique auto thérapeutique intéressante dite "technique des plateaux" et qui donne des résultats, n'attendez pas des résultats  dès la première fois mais faites cela régulièrement et vous verrez si ça peut vous aider. Personnellement, cela m'a aidé déjà à 2-3 reprises et ça ne fait pas si longtemps que cela que je la mets en pratique : http://www.retrouversonnord.be/blabriquefiches.htm  (lisez aussi les autres techniques d'auto thérapie relatées, cela peut peut-être vous aider). 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

TECHNIQUES DES PLATEAUX : QUELQUES EXEMPLES VECUS

Retour à la description de la "technique des plateaux"

© Baudouin Labrique

 

 

"Merci de m'avoir fait connaître cette technique

qui est assez extraordinaire
et très efficace !
" (un internaute)

Découvrir quelques exemples.

 

Pour consulter d'autres fiches de ce type,

              cliquez sur fiches auto-thérapeutiques

 

 

La technique des Plateaux est un des outils psychothérapeutiques faisant partie des approches comportementales ; elle constitue un puissant outil de libération ; dans le processus de guérison, elle s'intègre à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle met en oeuvre pour permettre  aux charges émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les blessures émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Cette approche est bien sûr intégrée dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elle peut aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

1°  Passage d'un examen final :

Une jeune femme avait réussi toutes les épreuves théoriques pour devenir pilote de ligne dans une grande compagnie. La veille de l'examen pratique final qui était décisif, ses mains tremblent au point qu'elle envisage de tout rater ! Les personnes qui connaissent ce que la psychobiologie nous apprend à ce sujet, diraient que ces mains tremblaient à la fois pour "faire quelques chose" mais aussi comme pour l'empêcher d'aller au "casse-pipes" : c'est en effet ce qu'on appelle "la solution parfaite du cerveau". Avant de passer cet examen, elle a appliqué cette technique.  Résultat : le lendemain, je reçois un SMS qui m'annonce qu'elle a réussi !

 

Elle n'avait pas bu de Beaujolais avant, je vous l'assure !

En fait ceci est une toute autre histoire !

 

2° Claustrophobie chronique

Plusieurs fois par semaine, une personne devait quitter en pleine matinée son travail sur le champ. Elle était atteinte de claustrophobie depuis très longtemps  ;  vu l'urgence et en se faisant un contrat avec elle-même (cf. Contrat avec le Subconscient) pour trouver une solution rapide vu que son patron vivait cela de plus en plus mal, elle demanda une solution en se promettant de se mettre en chemin rapidement pour régler le problème en profondeur. Dès la première fois qu'elle a alors appliqué cette technique, ce fut un succès : je reçois un SMS claironnant un "Merci, ça a marché"!

 

 

 

 

 

3° Enorme dette à la TVA

 

Un indépendant ayant perdu son magasin dans un fatal dégât des eaux, se voit envoyer une "contrainte" du receveur de la TVA, lui signifiant de verser les 1.500.000 FEB qu'il devait. Il s'agissait de la toute dernière étape avant la mise en faillite automatique + saisies etc. Sur le parking devant l'immeuble de la TVA, il fait appel à cette technique en demandant qu'une solution viable soit tout de même acceptée. Il rentre serein et confiant dans le bureau du receveur principal. Celui-ci, après avoir pris son dossier, s'exclame qu'il va devoir faire aveu de faillite dès le lundi suivant au tribunal de commerce. Se ravisant, sans qu'un mot ne sopit prononcé par l'indépendant, il lui dit : "j'ai envie tout de même de vous faire encore confiance : combien pouvez-vous mettre par mois ?"

Après avoir proposé une somme qui lui paraissait acceptable, le recevoir l'avertit du fait que s'il ne payait pas, c'est lui qui devrait le faire de ses propres deniers, car il outrepassait ses prérogatives ! Trois ans plus tard, la dette apurée mensuellement, l'indépendant revient au bureau pour remercier chaleureusement le receveur.

 

 

4° Appartement à louer en France

 

Il y a plus de 7 ans, début des vacances, mon fils venait de trouver (enfin) à Besançon un luthier pour effectuer son apprentissage dans la fabrication de violons etc. Il m’annonce qu’on a bien le temps après le 15 août pour aller sur place et trouver un appartement (un « kot » comme on dit en Belgique). Nous arrivons vers le 17 août, un lundi mais en pleine ville universitaire ! ! ! ! Aller trouver, centre ville un logement pour étudiant à moins de 15 jours avant la rentrée universitaire ! ! ! !
Peu importe, mon fils avait fait son contrat détaillé (cf. Contrat avec le Subconscient) pour trouver l’appartement de son choix : dans un (beau) bâtiment ancien, au calme, plancher par terre, grand, bien exposé (lumière du nord etc…) J’avais fixé une limite de budget qui correspondait  à 170 Euros  par mois. Nous nous étions donné jusqu’au mercredi matin suivant pour trouver.
Munis de la liste donnée par la première agence de location trouvée, quelle ne fut pas notre surprise de voir que le second appartement de cette liste, non seulement était situé à côté de l’endroit où il devait travailler, mais en plus correspondait à 100 % à ce qu’il avait demandé ! : bâtiment XVIIIème siècle, en « pierre de France », cour intérieure, grand escalier monumental, beaucoup de place, plancher, … et dans le budget.
D’office je lui propose d’aller directement à l’agence mais mon fils refuse : le contrat est qu’on a jusque mercredi et peut-être trouvera-t-on mieux encore ?
En fait, arrivés au mercredi suivant, nous n’avions rien trouvé de mieux.
Nous nous rendons donc à l’agence et tout de go j’annonce « nous prenons l’appartement grand rue 52 » ; une des quatre dames qui était là pour nous accueillir nous lance « Qu’est-ce que vous pensez ! 1° vous êtes belges et je n’ai pas de garantie au cas où votre fils partirait sans payer le loyer 2° je ne peux pas signer le bail (interdit par la loi française : ce sont uniquement les propriétaires qui peuvent le faire) 3° Les propriétaires habitent Paris 4° Ils sont en vacances et ne reviennent que début de la semaine suivante.
Elle voulait bien nous remettre début d’après-midi une "demande de location" qu’elle enverrait aux propriétaires ; il fallait alors revenir fin de la semaine suivante pour peut-être s’entendre dire que cela ne leur convenait pas ! Elle nous avait en effet donné comme seule possibilité pour apprendre la réponse, que celle de revenir sur place : Téléphone, fax etc. refusés !
Je dis alors à mon fils qu’on va chercher autre chose : il refuse en me disant que c’est cela ou rien ! Quelque part il avait raison.
Nous allons alors manger et durant le repas, je fais la technique des plateaux : je me sens au début en révolte contre la situation : « comment, me dis-je, on a trouvé en un temps record ce qui convient à 100 % et cela ne marche pas ? ! » Je fais la phase N°1 et puis la phase N°2 en spécifiant bien que si c’est un refus, c’est que quelque chose de meilleur, un meilleur appartement nous attend !
Retour à l’agence : la dame avait tapé à la machine la demande et me la tend ; j’avance la main pour la prendre et au dernier moment elle dit à voix haute « je ne peux pas vous faire cela, je dois signer le bail, revenez dans 2 heures, le temps de le taper ! Je suis mère célibataire avec 2 enfants, je risque de perdre ma place car, ce faisant, je fais une faute grave mais c’est plus fort que moi ! ».
Mon fils me lance « Tu as fait quelque chose ? » je lui dis « Je t’expliquerai ».
Nous revenons donc 2 heures plus tard : le bail était prêt et je libelle un chèque avec le montant de la garantie : le bail n’avait de valeur qu’accompagné de ce versement. Une semaine plus tard, je reçois par la poste mon chèque en retour : j’avais par distraction libellé le montant en FEB et pas en FF (monnaie en cours alors) avec un petit mot : « quand vous reviendrez, vous m’apporterez le montant en FF. » Elle aurait pu arguer du fait que la garantie n’était pas versée pour annuler le bail, mais non !
Cadeau de la vie : l’année suivante mon fils a appris qu’elle était devenue la directrice de l’agence ! Carte ancienne représentant une vue de la Grand' Rue, 151 (Entrée du Couvent)

Carte ancienne représentant une vue de la Grand' Rue, 151 (Entrée du Couvent)

 

5° Angoisses pour se laisser conduire en auto

Voici le tableau que m'a envoyé une personne que je ne connais pas personnellement mais qui a  transmis la "technique des plateaux" à une tierce personne qui était prise d'angoisses lorsqu'elle se laissait conduire en voiture ; il allie cet outil auto-thérapeutique avec un acte symbolique pour se libérer d'une valise transgénérationnelle souffrante.

Angoisses pour se laisser conduire en auto

Apparition et description de la maladie

Depuis longtemps, refus de se laisser conduire dans un véhicule conduit par quelqu’un d’autre (à l’exception du mari).

Circonstances de cette apparition de la maladie

Lorsqu’il faut accepter de se laisser conduire dans une voiture conduite par un autre conducteur, de fortes angoisses apparaissent. Tous les moyens sont bons pour se laisser conduire.

Description selon dictionnaire

-

Antécédents : les conflits programmant (ressentis de jeunesse ou de la vie des ascendants), stimuli préparant le terrain ?

Durant la guerre 40-45, le père de Madame X y a été blessé dans des circonstances particulières. Il était debout derrière un char pour aider le conducteur à manœuvrer. Le char était en marche arrière. Le père indiquait les manœuvres et aidait à reculer. Toujours derrière le char, au moment venu, il indiquait au conducteur d’arrêter. Mais celui-ci ne voyant pas ces indications a continué et écrasé le père qui s’est retrouvé très gravement blessé (jambes broyées).

Solution apportée par la maladie; Au niveau archaïque, à quoi sert-elle? A quoi est-elle utile ? A quel besoin répond-elle ?

Les angoisses empêchent Madame X de se laisser conduire par une autre personne car on ne peut jamais lui faire confiance et prendre le risque de se retrouver blessé (Cela est vu comme un danger de mort en perspective).

Quel est le sens de la maladie ? Que veut-elle nous dire ?

L’angoisse veut prévenir l’imminence d’un danger.

Type de conflit ?

Conflit vital.

Déclencheur : le conflit déclenchant (le stimulus spatio-temporel qui déclenche la « maladie froide » )

L’entrée dans une voiture dont on n’a pas soi-même la maîtrise est ressentie comme la prise de risque d’un accident.

Symptômes ou ressentis durant la « maladie froide »

Angoisses de plus en plus fortes, déraisonnables, mal-être général au moment d’entrer dans le véhicule conduit par une autre personne.

Quand le conflit se résout-il ?… et la « maladie froide » disparaît alors qu’apparaît la « maladie chaude » (càd en général quand apparaît le symptôme visible!)

Lorsque la décision est prise de ne pas entrer dans la voiture. C’est l’instant où les angoisses disparaissent. Guérison immédiate mais non définitive puisque le symptôme réapparaît à chaque fois.

Comment a disparu définitivement la maladie ?

Madame X ayant compris le lien entre ses angoisses et l’évènement paternel, a réalisé que ce problème n’était pas le sien mais avait été celui de son père. Dans les semaines qui ont suivi cette découverte, elle a « rendu » ce problème à son père au moyen de la « technique du plateau » (en écrivant une lettre à son père et en la postant symboliquement, sur sa tombe). Les angoisses ont disparu définitivement depuis lors.

 


 Retour à la description de la "technique des plateaux" : version courteversion longue.

 

 

 

La technique des Plateaux est un des outils psychothérapeutiques faisant partie des approches comportementales ; elle constitue un puissant outil de libération ; dans le processus de guérison, elle s'intègre à tous les niveaux : dans une première phase de nature analytique et systémique comme dans une seconde phase, au travers de l'action qu'elle met en œuvre pour permettre  aux charges émotionnelles refoulées de s'exprimer enfin ; c'est ainsi que les blessures émotionnelles pourront enfin se cicatriser.. Cette approche est bien sûr intégrée dans le cadre des séances que nous vous proposons ; elle peut aussi faire l'objet d'un travail spécifique en psychothérapie intensive ou étalé dans le temps.

 

 

Pour les dates des conférences, ateliers, voir l'agenda

Retour page de présentation de Baudouin Labrique

retour à laa page d'accueil

sante et medecine

 

 

Il faut trouver une solution !

IL FAUT TROUVER UNE SOLUTION !