MISTI

 

                             

MISTI s'est éteint paisiblement dans son sommeil

le vendredi 11 avril 2008

(chiffre 7 en numérologie).

Surnommé par d'autres le "thérapeute blanc"

parce qu'il leur avait apporté une aide spécifique,

son attitude et le rôle qu'il a rempli a beaucoup interpellé

et bien fait se poser des questions... 

 

Misti avait plus de 14 ans et était atteint d'une maladie qui l'empêchait progressivement

de pouvoir respirer... (cardiomyopathie hypertrophique, voir plus bas)

 

S'il devait mourir, c'est ainsi sans (trop) souffrir, que nous espérions le voir partir.

Notre peine s'en est trouvée adoucie...

 

Merci aussi de la sollicitude, de l'attention que ceux, parmi vous, lui avez déjà montrées...

Il s'est sans doute senti davantage compris et valorisé... 

 

La cardiomyopathie hypertrophique (CMH ou HCM) consiste

en un épaississement du muscle cardiaque, le myocarde (les parois du cœur).

Les poumons s'engorgent alors d'eau par manque de pompage du coeur et

de grandes difficultés respiratoires s'en suivent.

http://www.ailuropus-mainecoon.com/sante/hcm.html

 

Chez Misti les symptômes souffrants ne se sont déclenchés que beaucoup trop  tardivement,

ce qui a réduit à très peu les chances de s'en guérir.

Nous avons de nôtre côté tout tenté notamment sur le plan énergétique

mais en veillant à respecter son libre-arbitre...

 

Autres photos de Misti :  http://www.retrouversonnord.be/FG3FengShui.htm

                                      http://www.retrouversonnord.be/yinyang.htm

 

 

 

Misti, le petit thérapeute blanc

(Anne De Vreught)



Ce 11 avril 2008, Misti, notre fidèle compagnon félin blanc, nous a quittés. Une immense tristesse nous a envahis car il était plus qu’un chat, il faisait partie de notre famille, il était toujours présent dans notre privé mais aussi dans notre professionnel (il était généralement avec moi en séance), il avait quelque chose de spécial, de Mystique ! En effet, il comprenait énormément de choses, nous pouvions communiquer.

Misti était le plus souvent présent lors des constellations que j’organisais mais, en plus, il lui est arrivé à plusieurs reprises de participer !
Lors d’un stage, à un moment donné, il manque un figurant et je décide donc de symboliser la présence de ce membre de la famille par une chaise. Quelques secondes après, Misti est venu s’installer sur cette chaise jouant ainsi le rôle de ce figurant qui nous manquait et ajoutant ainsi de la vie au simple symbole de la chaise. Il avait bien perçu qu’il manquait quelqu’un et il s’est donc proposé.

Au cours d’une autre constellation, un monsieur se couche par terre et les autres figurants s’écartent de lui et le critiquent. Ce monsieur se replie alors sur lui-même et, à ce moment-là, Misti s’approche de lui et lui lèche le front. Il exprime alors que « il n’y a plus que le chat qui m’aime » et il se met à pleurer. L’arrivée de Misti près de lui lui a permis de lâcher l’émotion. Misti avait senti la détresse de ce monsieur et est allé le consoler, lui montrer qu’il n’était pas tout seul.

Dans les constellations, Misti avait l’habitude de choisir sa place sur les genoux des figurants non actifs et il ne choisissait pas au hasard !
Un jour, il a opté pour les genoux d’une dame qui venait de faire euthanasier son chat, à regret. Elle a demandé à Misti en communication de cerveau à cerveau si elle avait bien agi. Il lui a répondu rapidement en lui léchant la main, ce qui signifiait pour elle qu’il avait compris sa demande et la rassurait sur sa décision. Sinon, il n’aurait soit rien fait, soit agi agressivement, par exemple en la mordillant.
J’en veux pour preuve cette autre fois où Misti, en séance individuelle, se trouvait sur les genoux d’une patiente, vétérinaire de profession. Ce n’était pas la première fois qu’il s’installait sur ses genoux et il l’avait toujours bien appréciée. Mais pas ce jour-là, puisqu’il a commencé à la mordiller, ce qu’il ne faisait que très rarement. C’est alors que cette personne m’annonça qu’avant de venir, elle avait dû euthanasier un chat. Sans doute Misti l’avait-il senti mais avait aussi perçu que cette personne n’était pas bien avec ça.
 


Misti avait aussi le don de « réconcilier » les gens avec le chat.
Certains de mes patients avaient des allergies aux poils de chats. Avec Misti, ils n’éprouvaient aucun symptôme désagréable.
Ainsi, un monsieur atteint d’allergie me parlait d’un chat qu’il avait eu dans son enfance en Afrique, qu’il aimait beaucoup et qu’il avait dû laisser là-bas quand il est revenu en Belgique. Il en était encore triste.
Je me suis dit à ce moment-là que ce serait bien si Misti pouvait arriver dans la pièce. Cependant, il ne se montra pas, du moins pas alors.
En effet, ce monsieur continua à me parler de ce qu’il avait vécu là-bas avec ce chat et ses parents, et ce ne fut que quand il arriva presque au bout de son récit que Misti pointa le bout de sa truffe rose et se dirigea directement vers ce monsieur, qui eut alors une énorme émotion, il le caressa sans éprouver aucune gêne allergique, comme cela avait toujours été le cas depuis qu’il était en Belgique.
Misti l’avait en fait aidé à sortir la grosse émotion pour qu’enfin il se libère et profite pleinement du bonheur que procure un chat, comme il avait pu le faire auparavant avant la séparation de son chat en Afrique.
Misti avait donc perçu, même s’il n’était pas présent dans la pièce, qu’il devait venir à la fin du récit et pas avant !

Au cours d’un autre stage, une participante se retient de dire quelque chose. Misti l’a perçu et assis devant elle, il a délicatement mis

sa patte sur son menton, comme pour lui ouvrir la bouche et l’amener à exprimer ce qu’elle retenait.

Misti était très doué pour la communication avec les êtres humains ; c’est d’ailleurs par là que l’histoire entre Misti et moi a commencé.
Nous avons en fait recueilli Misti qui s’est laissé attiré par notre foyer. Au tout début, il ne rentrait pas encore dans la maison mais se baladait fréquemment dans le jardin.
Un soir, il s’est assis sur la bordure du jardin, je l’ai caressé et lui ai dit de m’attendre là jusqu’à ce que je revienne, c.-à-d. 1 heure après.
Quand je suis revenue, Misti était toujours assis au même endroit.
Quand je l’ai caressé et exprimé mon contentement, il est parti se balader.
Il m’avait donc bien attendu comme je le lui avais demandé.

Récemment encore, regardant la télévision avec Misti sur mes genoux, j’ai un besoin urgent d’aller aux toilettes, et ce depuis un certain temps. J’en parle à Baudouin car, en fait, je ne voulais pas déranger Misti, comme il n’était pas trop bien.
A peine avais-je exprimé mon besoin à Baudouin que Misti se lève et se recouche sur le tapis, me laissant ainsi l’opportunité de me lever. Il avait donc compris !
Je lui ai alors exprimé que j’allais aux toilettes et que, quand je reviendrais, il pourrait se réinstaller sur mes genoux, ce qu’il fit à peine étais-je rassise. Encore une fois, il avait compris ce que je lui avais dit.

Misti m’a aussi fait un magnifique cadeau un jour où il était monté au grenier par une échelle rabattable. Il n’osait plus redescendre.

Je l’ai entendu crier, me suis approchée et il a mis ses deux pattes avant sur mes épaules et ses pattes arrière à ma taille, c’était un peu comme si je portais un enfant. Il m’a montré ainsi sa confiance en moi. En effet, un chat qui a peur n’est pas toujours gentil et confiant.

Misti était plus qu’un chat, pour nous mais aussi pour ceux qui ont eu la chance de le côtoyer. Je voulais par le présent texte lui rendre hommage et le remercier pour tout ce qu’il nous a apporté.

Si certains d’entre vous ont vécu une belle expérience avec Misti, merci de nous en faire part.

 

 envoyer un courrier à  Retrouver son Nord
 

 

retour à laa page d'accueil