Jean-Luc Delarue, sa société Réservoir Prod

     et France 2 condamnés en justice

    suite à l'action introduite par

     le psychothérapeute Baudouin Labrique

 

                                          

           (Mis en ligne le 02/02/2010)

 

Quoi que tu te dises capable de faire, où que tes rêves te disent capable d'aller, entreprends-le.

L'audace porte en elle génie, pouvoir et magie. (Goethe)

                                                                                                                  

 

 

© Photo Baudouin Labrique

 

D'autres photos

 

Quand nous perdons notre capacité à engager une conversation civile les uns avec les autres sur les sujets d'importance réelle,

nous ne perdons pas seulement notre capacité à relever de grands défis,

nous perdons quelque chose d'essentiel à propos de nous mêmes,

phrase prononcée par Barack Obama ('Le Figaro' du 11/09/09) à propos du système de santé.

 

 

jurisprudence      

 


 

tele france 2 humour delarue drogue

Stupéfiant ! Delarue n'est plus ...

 

Delarue faisait aussi parfois son show au détriment de ses invités.

Un psy belge [Baudouin Labrique] gagnera d’ailleurs son procès contre l’animateur qui s’était moqué de lui ! 

(Source DH à l'annonce de son décès août 2012)
 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

(COMMUNIQUE SUR LE SITE DE L'AGENCE BELGA)

 

 

"Les animateurs du petit écran semblent de plus en plus ignorer

qu'il existe un devoir de courtoisie envers les personnes conviées.

On peut ne pas servir la soupe sans pour autant renverser la soupière sur la tête de l'invité".
(Mille et une pensées de Philippe Bouvard)

 

 

 Un psy belge a fait condamner en justice Jean-Luc Delarue, sa société Réservoir Prod et France 2

 

(03/02/2010)


Le psychothérapeute connu Baudouin Labrique avait été appelé par Jean-Luc Delarue en tant qu’expert en psychothérapie à l’émission "Ca se discute" diffusée le 19 septembre 2007 sur  France 2. S'estimant avoir été maltraité, Baudouin Labrique a porté l'affaire en justice devant le tribunal de Grande Instance de Paris ; Jean-Luc Delarue, sa société Réservoir Prod et France 2 ont été condamnés fin 2009 ; ils n'ont pas interjeté appel. C'est un jugement important en ce qu'il admet que l’application de l’article 1382 du Code Civil est possible en matière d’abus de la liberté d’expression lorsque la faute est sans rapport avec une infraction de presse. La requalification de l’action indemnitaire sur le fondement de la Loi de 1881 sur la liberté de la presse a été en effet été refusée par le tribunal.

 

Baudouin Labrique avait déclaré dans une interview publiée par le groupe Rossel, peu après l’enregistrement de l’émission : "Au début, j’étais réticent [ndlr : à participer], mais mon interlocutrice m’a convaincu que Jean-Luc Delarue s’intéressait au développement personnel et qu’il s’agissait d’un débat sain et équilibré. Nous avons préparé le fil conducteur, l’émission et les thèmes qui seraient abordés.... Je pensais que c’était une bonne occasion de redorer le blason des thérapeutes dont on dit tout et n’importe quoi" (…). "Je venais pour expliquer le mode de fonctionnement, le comportement des thérapeutes et le code de déontologie qui régit notre profession. Je me suis senti manipulé au cours de cette émission".

 

Suite à la diffusion de l'émission, appelée également comme expert à l’émission, le Pr Anne Morelli avait écrit : "Un psychothérapeute, issu comme moi de l'Université de Bruxelles, a été invité à parler de sa pratique. Jean-Luc Delarue le traite avec une ironie agressive et dès qu'il commence ses explications, le présentateur l'interrompt (par deux fois) pour dire : 'On ne va pas rester ici toute la nuit à vous écouter'. A la deuxième interruption, ce monsieur se lève dignement et quitte le plateau".

 

Dans le cours de l’émission, Jean-Luc Delarue avait prétendu que Baudouin Labrique parlait depuis 20 minutes : le décompte exact du temps de parole qui lui a été alloué durant cette émission n’est que de 1 minute et 30 secondes, ce qui ne constitue qu’un pourcent de la durée totale de l’émission (2 heures et 20 minutes), ce qui équivaut à 1 % de l’émission diffusée.

 

Baudouin Labrique a adressé en vain un droit de réponse à la société de production de M. Jean-Luc Delarue.  Il a alors assigné en justice Jean-Luc Delarue, sa société Réservoir Prod et France 2, se prévalant : " de manquements à la loi du 30 septembre 1986 sur la communication audiovisuelle ainsi qu’aux principes d’honnêteté de l’information, d’équité du débat télévisé et de respect de la dignité (…) ".

 

Le tribunal a relevé le retrait d’une phrase entière prononcée par Baudouin Labrique, en changeant le sens du dialogue et de toute première importance pour l'information objective des téléspectateurs. 'La charte de l’antenne' de 'France Télévisions' stipule en effet que « lorsqu’une interview ou une émission fait l’objet d’un montage, celui-ci ne doit pas avoir pour conséquence de dénaturer les propos tenus, leur sens et leur portée ».

 

Pour y arriver, Baudouin Labrique a produit l’enregistrement personnel qu’il a fait sur le plateau de l’émission (diffusée en différé), enregistrement auquel les parties ne se sont même pas opposées ; il craignait que l’on ne déforme ses propos par l’entremise des coupures opérées habituellement en pareilles circonstances. Dans ses conclusions au tribunal, Baudouin Labrique " a considéré qu’une amputation de son discours, même vierge de toute intention malveillante, pouvait malencontreusement générer une interprétation erronée de ce qu’il entendait dire aux téléspectateurs " ; ainsi, il a recouru à cet enregistrement "par mesure de précaution et pour pouvoir, par exemple, s’expliquer ensuite le cas échéant, preuves à l’appui (…) ".

 

Une des originalités de ce jugement et qui lui donne une importance particulière est, selon l’avocat de Baudouin Labrique, "qu’il faut considérer que le jugement est très satisfaisant en ce qu’il admet que l’application de l’article 1382 du Code Civil [°] est possible en matière d’abus de la liberté d’expression lorsque la faute est 'sans rapport avec une infraction de presse’. Dans son principe, le Tribunal reconnaît qu’un montage peut être fautif, de même qu’une émission peut porter atteinte à la dignité humaine". Les parties adverses n’ont en effet pas été suivies sur leur demande de "requalification de l’action indemnitaire sur le fondement de la Loi de 1881 sur la liberté de la presse "

Baudouin Labrique s’estime dès lors satisfait d’avoir pu faire avancer la jurisprudence et espère que les animateurs de télévision, entre autres, auront à cœur de respecter davantage les droits de leurs intervenants. [°°]

[°] "Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer". (Numéro d'article et contenu identiques dans le Code Civil belge) 

(Dossier : http://www.retrouversonnord.be/CSD.htm ).

 

Contact : uniquement par mail CSD-Presse@skynet.be

Dossier photos [printscreens de l'émission] : http://www.retrouversonnord.be/Photos_CSD.htm

 

Fin du communiqué de presse

 

 

Retrolien vers la présente page : http://www.retrouversonnord.be/CSD.htm

 

N.B. C'est fin janvier 2010 que l'avocat français (Me François Jacquot) de Baudouin Labrique a reçu le certificat du tribunal attestant le défaut d'appel.

 

 

 

« L’industrie de la télévision n’aime pas voir la complexité du monde.

Elle préfère les idées et les concepts simples : c’est blanc, c’est noir ; c’est bon, c’est mauvais. »

Krzysztof Kieslowski

 

 

 

Soucieux d'aider son prochain et passionné par son métier, Baudouin Labrique a écrit ensuite un livre intitulé "Quand les thérapeutes dérapent" (mai 2011) : sa "participation" à l'émission de Delarue en question en tant que spécialiste (psychothérapie) et en l'occurrence était destinée à faire état des dérives en thérapie (conventionnelle comme non conventionnelle). La frustration et le traitement inadapté qu'y a subi Baudouin Labrique l'ont d'avantage motivé à s'adonner à l'écriture de ce livre ; cette démarche lui aura donc permis, à défaut d'avoir pu le faire sur France 2, de développer le sujet des dérives des thérapeutes et assimilés dans l’accompagnement humain  et psychologique, pour mieux les identifier et pour mieux s'en protéger (sous forme d'un guide pratique).
 

 

 

L’accusation de secte, une arme quasi absolue  par Jean-Luc Martin-Lagardette

Malgré de lourdes conséquences, l’accusation de „secte” est utilisée en tout arbitraire, en France, pour réprimer les minorités spirituelles ou thérapeutiques. Avec l’aide appuyée des médias.

L’affaire Labrique/Delarue. C’est une des rares affaires dans laquelle un particulier a pu faire condamner l’attitude méprisante d’un animateur de télévision. Non pas en raison de ses accusations mais parce que le citoyen en question, un psychothérapeute belge, a su prouver que ses dires avaient été tronqués. Baudouin Labrique avait été appelé par Jean-Luc Delarue comme expert en psychothérapie à l’émission „Ça se discute” du 19 septembre 2007 sur France 2. Le thème: „Nouvelles sectes, nouveaux gourous: Sommes-nous tous manipulables?”.

S’estimant maltraité par l’animateur, il avait quitté l’émission en cours de route puis porté l’affaire devant la justice française.
(...) Le jugement est une avancée jurisprudentielle car il permet d’imputer aux médias la responsabilité de leurs dérives en matière d’abus de la liberté d’expression lorsque la faute est 'sans rapport avec une infraction de presse' (comme l’est en revanche
la diffamation). Mais ce dénouement heureux est une exception.

Dans la plupart des cas, malgré les dommages subis par les victimes d’accusation de secte, celles-ci n’ont aucun recours pour se défendre. Pour la justice, en effet, le mot "secte" n’ayant pas d’existence juridique, accuser une personne ou un groupe d’être une secte n’est pas diffamatoire. Et les institutions de défense du citoyen ou de lutte contre les discriminations restent aveugles:
la discrimination, relayée sans recul par les médias, vient du sommet de l’Etat…

(Extrait du magazine de critique des médias EDITO L'air du large de février 2010)

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Jean-Luc Delarue a été suspendu d'antenne (septembre 2011) par René Pfimlin, président de France Télévisions en raison de ses problèmes d’addiction à la drogue :

« Ce qui est arrivé à Jean-Luc Delarue en termes d'image, n'est pas conforme avec l'exemplarité que doit avoir le service public. On ne peut avoir des pratiques addictives et délictueuses et être tous les jours à l'antenne, partager des émotions, donner des leçons aux gens »

( Interview de René Pfimlin dans Paris Match).

 

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

Qui est donc Baudouin Labrique ?

 

 

                                                                                                          © Photo Baudouin Labrique

 

 

 

Baudouin Labrique s'est guéri de l’astigmatisme, de l’hypermétropie, d'une ostéoporose généralisée, d'une décalcification de la mâchoire, diagnostiquées médicalement comme irréversibles ; il y est arrivé sans aucune intervention médicale (traitements, médicaments), hormis, bien sûr, les diagnostics en question.
 

Après les périodes très souffrantes de son enfance et de son adolescence, il rentre brutalement dans la vie d'adulte en prenant à sa charge non seulement l'entièreté de ses études mais en s'occupant d'une maman et de cinq enfants, début d'une suite qui le fera s'occuper de neuf autres enfants au travers d'un parcours sentimental très accidenté... Il s'est armé d’une formation universitaire complète et autofinancée en Philosophie & Lettres à L'université Libre de Bruxelles, ce qui l’a préparé indirectement à exercer le métier de psychothérapeute. En effet, il n’existe aucune formation officielle pour devenir psychothérapeute ; il exerce ce métier depuis une douzaine d'année (détails sur son parcours de vie - ).

 

La Fondation JULIE RENSON, une "Fondation d'Utilité Publique active dans le secteur de la Santé Mentale belge" (gérée par la Fondation Roi Baudouin, Belgique), a publié un long rapport à propos de ‘La reconnaissance du titre de psychothérapeute et de counselor.’ Elle y stipule justement que "dans le champ de la santé mentale, le débat sur la formation requise pour devenir psychothérapeute existe depuis Freud dans les années 20 et a agité tous les milieux qui se sont sentis concernés par la psychothérapie et qui s'y sont formés : ils venaient de la philosophie, de la sociologie, de l'ethnologie ainsi que de toutes les pratiques en sciences humaines."
On constate donc que c’est d'abord des milieux issus de la Philosophie (d'où il provient, étant diplômé universitaire de la faculté de Philosophie & Lettres de l'ULB et s'y étant largement formé à la psychologie) que venaient, depuis "Freud et les années 20", ceux qui se sentaient "concernés par la psychothérapie et qu'ils s'y sont formés."


Voulant comprendre les raisons profondes qui lui ont permis de se guérir de telles maladies prétendument inguérissables, il s'est  largement formé via de solides approches en phase avec les découvertes de la physique Quantique et de la Psychobiologie moderne ; il a voulu transmettre la quintessence de ce qui sous-tendait ce parcours personnel au travers d'un accompagnement psychothérapeutique innovant et pragmatique, pour aider son prochain à retrouver, le plus rapidement possible, le bien-être désiré.
Le succès de sa manière de procéder, qu'il a dénommée (concept qu'il a créé en 2007) ‘Psychothérapie Quantique’ (et son équivalent en langue anglaise ‘Quantic Psychotherapy’) vient notamment de ce qu'elle veille à répondre à la stricte demande du patient au travers de la proposition d'une stratégie de très haut niveau, à la manière d'une entreprise de pointe, toujours adaptée à chacun et à chaque situation et ce, quel que soit le domaine abordé.. Pour y arriver le plus adéquatement possible, Baudouin Labrique s'attache à respecter les critères d'éthique et de déontologie les plus élevés possibles.

 

Découvrir la manière dont les patients le perçoivent dans le  avis librement exprimés sur ce site et ses partenaires .

Baudouin Labrique  diffuse largement mon savoir sous forme d’ateliers et de stages ; voir toutes les activités des partenaires en texte continu
Il a été notamment invité dans les émissions Reporter, Ca coule de source et Vivre ensemble de RTL-TVI. et dans l'émission  Tout autre chose de la RTBF

 

Soucieux d'aider son prochain et passionné par son métier, Baudouin Labrique a écrit ensuite un livre intitulé "Quand les thérapeutes dérapent" (mai 2011) : sa "participation" à l'émission de Delarue en question en tant que spécialiste (psychothérapie) et en l'occurrence était destinée à faire état des dérives en thérapie (conventionnelle comme non conventionnelle). La frustration et le traitement inadapté qu'y a subi Baudouin Labrique l'ont d'avantage motivé à s'adonner à l'écriture de ce livre ; cette démarche lui aura donc permis, à défaut d'avoir pu le faire sur France 2, de développer le sujet des dérives des thérapeutes et assimilés dans l’accompagnement humain  et psychologique, pour mieux les identifier et pour mieux s'en protéger (sous forme d'un guide pratique).
 

 

 

Types de Psychothérapies pratiquées par Baudouin Labrique


"La psychothérapie est l'ensemble des moyens par lesquels nous agissons sur l'esprit malade ou le corps malade, par l'intervention de l'esprit." (Dr Antoine Porot, co-auteur d'un ouvrage médical de référence, le ‘Manuel alphabétique de psychiatrie’ - 1952).
La psychothérapie ne se limite donc pas aux troubles mentaux, contrairement à une (trop) large idée répandue dans le public. Dans le cas de troubles somatiques, donc par rapport à la santé, la psychothérapie peut intervenir très efficacement : les relations entre l'immunité et le psychisme sont scientifiquement avérées. L'influence du psychisme sur le corps a été largement démontrée et confirmée notamment au travers de l'attribution d'un  prix Nobel à trois savants..

 

« Tout symptôme est l’expression d’un conflit inconscient et la manifestation extérieure du retour du refoulé » (...) « Entre psyché et soma, il y a une frontière que mes successeurs devront explorer et dont ils devront découvrir les lois de fonctionnement ». Sigmund FREUD

Voici d’ailleurs ce qui a notamment pu être acté ensuite  :
« C'est la médecine tout entière qui doit s'ouvrir à la psychologie et devenir psychosomatique. Ou pour mieux dire, avec WEISS et ENGLISH [°] : "Toute maladie relève à la fois de l'esprit et du corps et toute thérapeutique est, de ce fait, de la médecine psychosomatique. Lorsqu'on en sera dûment persuadé, le terme psychosomatique pourra disparaître, les données qu'il traduit étant désormais impliquées dans le terme médecine". Mais pour cela il faut que tous les médecins et psychiatres soient authentiquement formés à la psychologie et aient renoncé au préjugé organiciste. » Marc-Alain Descamps. ('Corps et psyché', p16).
° ‘Médecine Psychosomatique. L'Application de La Psychopathologie aux Problèmes Cliniques de Médecine Générale’
 

Taxer ce type de psychothérapie de pratique illégale de la médecine est donc calomnieux, comme c'est trop souvent le cas et, pire, de ranger ceux qui la dispensent en respectant les critères éthiques et déontologiques les plus exigeants, parmi ceux qui s'adonnent à des pratiques de type sectaire (dont la 'Biologie-Totale' et la 'Germanique Médecine Nouvelle' que Baudouin Labrique réprouve totalement). Il a d'ailleurs tenté de l'expliquer lors de l'émission 'Ca se Discute', appelé en tant qu'expert en psychothérapie (émission dont il est question en haut de cette page).

"La psychothérapie se situe en ce lieu où deux aires de jeu se chevauchent, celle du patient et celle du thérapeute. En psychothérapie, à qui a-t-on affaire ? A deux personnes en train de jouer ensemble. Le corollaire sera donc que là où le jeu n'est pas possible, le travail du thérapeute vise à amener le patient d'un état où il n'est pas capable de jouer à un état où il est capable de le faire." Donald W. Winnicott (‘Jeu et réalité’ p. 55).

 

Baudouin Labrique ajoute : si telle est la (libre) volonté du patient et en installant le cadre adéquat pour que le patient fasse constamment appel à l'aide du meilleur médecin qui soit : son MEDECIN INTERIEUR dans une vision la plus globale possible :

« Le vrai médecin est le médecin intérieur. La plupart des médecins ignorent cette science qui, pourtant, fonctionne si bien.».

(Albert SCHWEITZER)

Cependant, pour y arriver, Baudouin Labrique s'attache à respecter scrupuleusement les croyances du patient, de ne fait état d'aucune des siennes, entre autres par rapport à la maladie, sans rien induire ; en effet, c’est au patient qu’il appartient de manifester l’intention (éventuelle) de changer une croyance déterminée et, seulement alors, il pourra bénéficier d’une aide pour y arriver : c’est à lui seul à donner, notamment, à sa maladie le sens qu’il lui convient et jamais à l’accompagnant de donner un sens à sa place. Cette manière de procéder permet d’entreprendre des thérapies brèves où le patient reste toujours au centre et d'économiser ainsi beaucoup de temps et de moyens.
Baudouin Labrique propose les formules de thérapie suivantes : thérapie individuelle, thérapie de couple, thérapie familiale, géobiothérapie :

"Sur base d'un questionnaire lancé dans la revue ‘Consumer Reports’ (180.000 lecteurs) en 1994 : il y a eu 22.000 réponses, 7.000 réponses au questionnaire sur la santé mentale, 4.100 ont fait appel à un professionnel de la santé (professionnel santé mentale, médecin généraliste, groupe de soutien), 2.900 à un professionnel de la santé mentale ; conclusion : ‘les psychothérapies sont efficaces. Des 15% qui se sentaient très mal, 87% se sentent mieux. Des 19% qui se sentaient mal, 92% se sentent mieux’. "  (Consumer Reports, novembre 1994 - Seligman, American Psychologist 1995).

"Les médecins et le personnel auxiliaire n'ont pas de formation reconnue en psychothérapie. (…) La qualité des traitements psychothérapeutiques permet d'économiser des coûts. (…) Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), à partir de l'an 2000, la dépression sera la maladie la plus fréquente au niveau mondial. (…) Les coûts d'une psychothérapie de qualité sont plus que compensés par la diminution du nombre des consultations médicales, de la consommation de médicaments, du nombre d'hospitalisations, du nombre de journées d'absence au travail et de celui des rentes. (…) Un entretien avec un médecin ne constitue pas une psychothérapie qualifiée."  (Fédération Suisse des Psychologues & Association Suisse des Psychothérapeutes).
 

Credo de Baudouin Labrique

Dans sa pratique psychothérapeutique, Baudouin Labrique accompagne les personnes en souffrance afin qu’elles puissent s’en libérer ; il s'attache à se comporter, en tous points, armé d’une éthique et d’une déontologie les plus élevées possible. Il vise à les conduire à l’autonomie via les apports notamment des approches analytique, systémique, comportementaliste, psychobiologique, psychogénéalogique, géobiothérapeutique, entre autres.(Détails).

Il a à cœur de :

- susciter le dialogue avec les autres, le couple (thérapie de couple), la famille (thérapie familiale), l’entourage, favoriser, transmettre le développement d’une communication non violente... ;
- faciliter le dénouement de problèmes psychologiques sous-jacents aux malaises, mal-être, dépressions, et maladies psychiques et physiques, pour que le patient en découvre (par lui-même) les causes psychobiologiques, familiales, transgénérationnelles…;
- poursuivre la résolution de problèmes liés à et dans la famille, le couple, le travail, l’habitat, ainsi que ceux liés aux diverses formes d’assuétudes (alcool, tabac, drogues, alimentation ...; voir les chapitres de ce site) ;
- diffuser tout son savoir via ses écrits, son site, ses participations à des forums Internet, ses conférences, ateliers, formations, stages….
 

 

AVERTISSEMENT IMPORTANT :

nous n'adhérons en aucun cas à la Biologie-Totale

que nous refusons vu les dérives qu'elle génère

par manque criant de précaution, d'éthique et de déontologie appliquées.

(Voir notre avis).

Tout autant, nous ne cautionnons en aucune manière les comportements intégristes et outranciers du Dr Hamer.

Deux chapitres du livre écrit par Baudouin Labrique,

"Quand les thérapeutes dérapent" y sont consacrés.

 

 

 

                envoyer un courrier à  Retrouver son Nord                                                                                                                                             retour à laa page d'accueil              

                                                accès routier pour se rendre aux centres                                                                                                                 en quoi consiste notre résponsabilité par rapport au contenu de ce site

                                                                                toutes les activités des partenaires sous forme d'un calendrier pratique                                            avis librement exprimés sur ce site et ses partenaires

                                                                                           toutes les activités des partenaires en texte continu

                      

 

                   

Retrolien vers la présente page : http://www.retrouversonnord.be/CSD.htm

                                                                                                                               

                 

                                                                                                                                                                                         

FIN_________________________________________________________________________________________________________________